Disparition de Pierre Orloff : beau-fils du roi d’Égypte et acteur de l’amitié franco-russe

Aujourd’hui encore, la dernière génération de la famille royale égyptienne entretient des liens d’amitié très étroits avec la dernière génération de la famille impériale russe. Fadia d’Égypte et Pierre Orloff ont très certainement été les initiateurs de cette amitié par leur mariage en 1965. Leur fils Mikhail est président du Conseil des affaires russo-égyptiennes. Le dernier beau-fils du roi Farouk 1e est décédé en ce début d’année 2022.

Lire aussi : Les 70 ans du roi Fouad II d’Égypte

Les trois filles du roi Farouk

La famille royale égyptienne a annoncé avec beaucoup de tristesse le décès de Pierre Orloff, veuf de la princesse Fadia d’Égypte, la plus jeune des trois filles du roi Farouk et demi-sœur du roi Fouad II, dernier roi d’Égypte.

La princesse Fadia est née le 15 décembre 1943 au palais royal d’Abedin, au Caire. La princesse Fadia est la petite sœur et dernière sœur des princesses Ferial (1938) et Fawzia (1940), toutes les trois les enfants du roi Farouk et de la reine Farida, née Safinaz Zulficar. En novembre 1948, le roi Farouk divorce de son épouse et il garde ses deux filles ainées, laissant à son épouse la charge de la princesse Fadia, comme l’indiquent les termes du divorce relayés par The Indian Express à l’époque. La reine Farida, redevenue Safinaz Zulficar, n’est pas répudiée d’Égypte, elle obtient des terres et de quoi subvenir à ses besoins et à ceux de sa fille. Elle rentrera vivre dans sa famille, issue de l’aristocratie égyptienne.

Les trois filles du roi Farouk et de la reine Farida : la princesse Ferial, la princesse Fawzia et la princesse Fadia d’Égypte (Photo : Domaine public/Wikimedia Commons)

Le roi Farouk se remarie à Narriman Sadek en 1951, dans l’espoir qu’elle lui offre un héritier mâle. La reine Narriman donnera naissance au prince Fouad en 1952. La même année, le roi Farouk, descendant des khédives, puis des sultans et du premier roi d’Égypte, est contraint d’abdiquer après un coup d’État militaire. Il abdique en faveur de son fils, Fouad, pensant que cette décision calmerait les ardeurs révolutionnaires. Le 18 juin 1953, les républicains arrivent à leurs fins en reversant la régence et le bébé roi Fouad II. Son règne aura duré 10 mois et 23 jours.

Lire aussi : Les jumeaux du prince héritier d’Égypte fêtent leurs 5 ans : les messages d’amour de leurs parents

Le mariage de la princesse Fadia et de Pierre Orloff

La famille royale d’Égypte part en exil. La reine Narriman choisit plutôt la Suisse avec son fils Fouad II, éloignée de son époux, l’ancien roi Farouk débarque à Capri puis s’installe à Santa Marinella, près de Rome. Farouk a récupéré ses trois filles qui vivront en Italie, puis elles rejoindront le pensionnat du Grand-Verger, en Suisse. La princesse Fadia, passionnée d’équitation et artiste peintre, va travailler comme traductrice au ministère du Tourisme en Suisse. C’est là qu’elle rencontre Pierre Orloff, né le 13 décembre 1938 à Lausanne, descendant d’une prestigieuse famille de la noblesse russe, dont plusieurs membres, comtes et princes ont été proches des tsars depuis Catherine II.

YouTube video
Embed from Getty Images

La princesse Fadia épouse Pierre Alexievitch Orloff le 17 février 1965 à Londres et il prend le prénom de conversion de Sa’id. Un an plus tard, sa sœur ainée, la princesse Ferial, épouse elle aussi un Suisse, Jean-Pierre Perreten, qui prend le nom de conversion de Samir Cheriff. Leur sœur Fawzia ne se mariera jamais. Leur demi-frère, le roi Fouad II, épousera la Française Dominique-France Loeb-Picard en 1976, connue depuis lors comme la reine Fadila. Fouad et Fadila ont eu trois enfants, le prince héritier Mohamed Ali, la princesse Fawzia Latifa et le prince Fakhr Eddin. Le prince héritier Mohamed Ali a épousé la princesse Noal Zaher, petite-fille du dernier roi d’Afghanistan. Ils sont les parents de jumeaux, un fils et une fille. La continuité dynastique est assurée à travers cette branche.

Le roi Foaud II avec son fils aîné, le prince héritier Mohamed Ali et sa belle-fille, la princesse Noal Zaher Shah d’Afghanistan en 2021 (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : La carte de vœux de la famille héritière d’Égypte pour 2022

La princesse Fadia et Pierre Sa’id Orloff vont tous les deux continuer à mettre en valeur leur héritage culturel et vont valoriser la collaboration entre les deux grands pays que sont la Russie et l’Égypte. Géologue de formation, Pierre Sa’id Orloff sera également financier à la bourse de New York, impliqué dans les courses de chevaux et consultant dans les affaires en Russie. Pierre Orloff sera même consul honoraire de Belgique à Tbilissi, en Géorgie. En mars 2019, le roi Philippe a remis la croix de chevalier de l’ordre de la Couronne au comte Orloff, des mains de l’ambassadeur de Belgique lors d’une cérémonie organisée à Tbilissi, à l’occasion de son départ à la retraite, comme le rapportait Le Caucase diplomatique.

Une amitié russo-égyptienne

La princesse Fadia et Pierre Orloff ont eu deux fils, Mikhail Petrovitch Orlov (aussi connu comme Michel Shamil Orloff) et Alexandre Petrovitch Orlov (ou Alexandre Ali Orloff). Michel et Alexandre ont tous les deux un fils et une fille, respectivement Feodor et Sofia pour l’un et Nicolas et Annouchka pour l’autre.

Concernant Mikhail Orlov, Swiss Dragons, dont il est membre du conseil, écrit à son propos : « Éduqué par ses deux parents exilés pour servir leurs « patries », respectivement la Russie et l’Égypte, il a consacré tous les efforts de sa vie à construire, apporter un soutien et ajouter de la valeur aux nations qui ont accepté son énergie, ses valeurs et ses services inconditionnels.» Après une carrière dans le capital-investissement en Russie, Mikhail Orlov a créé l’une des plus grandes fermes agricoles de Russie. La Russie a nommé Mikhail Orlov à la présidence du Conseil commercial russo-égyptien.

Avec le décès de Pierre Orloff, c’est une page qui se tourne dans la famille royale égyptienne. Son épouse, la princesse Fadia est décédée en décembre 2002 à Lausanne. Elle repose à la mosquée Al-Rifa’i du Caire, nécropole de la famille royale, aux côtés du roi Farouk. Pierre Orloff s’était remarié à Tamara, une Géorgienne. La princesse Ferial est décédée en 2009 et son époux en 1968. La princesse Fawzia est décédée en 2005. Les trois filles du roi Farouk et ses deux gendres ont tous disparu. Le roi Fouad II vient de fêter ses 70 ans cette semaine.

Les relations dynastiques entre la Russie et l’Égypte se perpétuent. Ici, le roi Fouad II félicite le fils de la grande-duchesse Maria Vladimirovna et son épouse, à leur mariage en octobre 2021 à Saint-Pétersbourg. Le prince héritier Mohamed Ali est également présent sur la photo, tout comme le roi Siméon II de Bulgarie, son petit-fils Boris, et le prince héritier Leka d’Albanie (Photo : Histoires Royales)
Le roi Fouad II en présence de la grande-duchesse Maria Vladimirovna de Russie au mariage de son fils à Saint-Pétersbourg (Photo : Histoires Royales)

La famille royale égyptienne continue à entretenir des liens d’amitié avec la famille impériale de Russie. Le roi Fouad II et la grande-duchesse Maria Vladimirovna se retrouvent régulièrement aux grands événements du Gotha. Les générations suivantes sont aussi très proches. Le prince héritier Mohamed Ali, fils du roi Fouad II, et le grand-duc Georges Mikhaïlovitch, fils et héritier de la grande-duchesse Maria Vladimirovna, apparaissent régulièrement ensemble. Le roi Fouad II et le prince héritier Mohamed Ali étaient notamment les témoins du mariage du grand-duc Georges à Saint-Pétersbourg en octobre 2021.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr