Déclaration du prince de Naples après la mort de son cousin et rivale, le duc d’Aoste

Le prince Victor-Emmanuel de Savoie, prince de Naples, fils du dernier roi Humbert II d’Italie, a envoyé un communiqué de condoléances suite à l’annonce de la mort de son cousin, le prince Amédée de Savoie-Aoste, 5e duc d’Aoste. Le prince de Naples a envoyé ses condoléances à la famille proche, mettant leurs rivalités de côté face au deuil qui touche la Maison de Savoie.

La princesse Marie-Gabrielle de Savoie, sœur du prince Victor-Emmanuel a pris le partie de soutenir son cousin, le prince Amédée, duc d’Aoste (Photo : Piovanotto Marco/ABACA)

Lire aussi : Le prince Aimone de Savoie-Aoste : Qui est le nouveau duc d’Aoste ?

Des condoléances marquées par une querelle familiale

«J’ai appris avec une profonde tristesse la disparition de Son Altesse Royale le duc d’Aoste, mon cousin Amédée. En ce moment douloureux, j’exprime mes plus sincères condoléances à Son Altesse Royale la duchesse Silvia, à Son Altesse Royale le duc Aimone et à tous leurs proches», a écrit le prince Victor-Emmanuel dans un communiqué envoyé peu de temps après l’annonce de la mort du prince Amédée, duc d’Aoste, ce 1e juin 2021.

Le prince de Naples a également joint à son communiqué les condoléance de son fils, le prince Emmanuel-Philibert de Savoie, prince de Venise, et son épouse Clotilde Courau, ainsi que leurs deux filles, les princesses Vittoria et Luisa.

Selon le communiqué du prétendant au trône d’Italie, la «douleur de la mort d’Amédée» est d’autant plus profonde qu’elle rappelle «dans la mémoire, ces divisions qui ont malheureusement marqué ces dernières années». Ces divisions «disparaissent face au deuil et au souvenir de tant de bons souvenirs qui ont accompagné la notre vie et surtout la jeunesse. Ce deuil touche toute notre maison». Le communiqué se conclut par la précision que le prince Victor-Emmanuel ne fera aucune autre déclaration sur le sujet.

Le 5e duc d’Aoste est décédé à 77 ans ce 1e juin 2021 (Photo : Sanna / Giacominofoto/IPA/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Margareta de Roumanie abattue par la mort de son «frère» Amédée de Savoie-Aoste

Le prince Victor-Emmanuel, 84 ans, avait été titré prince de Naples par son père, le dernier roi Humbert II. Le titre de prince de Naples est l’un des deux titres (avec celui de prince de Piémont), octroyé en alternance à l’héritier du trône. Le roi Humbert II a aussi titré duc des Pouilles, le fils d’Amédée, Aimone. Depuis le milieu des années 2000, le prince Amédée s’est lancé dans une guerre dynastique contre son cousin.

La prétention du duc d’Aoste se justifie par le mariage du prince Victor-Emmanuel sans consentement royal en 1971. Profitant des nombreux scandales et affaires dans lesquelles est empêtré le prince Victor-Emmanuel, le duc d’Aoste revendique être l’héritier du trône. Les partisans de Victor-Emmanuel quant à eux, continuent à clamer sa légitimité, notamment du fait que le seul manquement du consentement royal pour le mariage ne suffit pas à supprimer les droits dynastes d’une personne. Selon la loi en vigueur durant la monarchie italienne, le prince visé par cette sanction doit aussi la reconnaitre et accepter de se retirer. De plus, malgré ce mariage sans consentement, le roi Humbert II a tout de même reconnu le seul fils de Victor-Emmanuel, le prince Emmanuel-Philibert, né en 1972, et lui a même octroyé le titre de prince de Venise.

Du côté de la branche d’Aoste, depuis qu’elle revendique le trône d’Italie, le prince Amédée de Savoie-Aoste agit en tant que chef de la Maison royale de Savoie. Il a donc octroyé le titre de prince de Piémont à son fils, Aimone. Le prince Aimone, devenu 6e duc d’Aoste ce 1e juin, a à son tour reconnu son fils ainé, le prince Umberto comme le prince de Piémont.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr