Pèlerinage dans la maison d’exil de la famille grand-ducale au deuxième jour de la visite d’État des souverains luxembourgeois au Portugal

Ce 12 mai 2022, le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg ont effectué leur deuxième et dernière journée de visite d’État au Portugal. La deuxième journée se concentrait sur le volet économique. Les souverains ont également fait un détour par Cascais pour se recueillir dans la Casa Santa Maria qui a accueilli la famille grand-ducale pendant la guerre.

Lire aussi : La grande-duchesse Maria Teresa porte le diadème belge au banquet d’État au Portugal en présence du duc de Bragance

Une deuxième journée axée sur la coopération et l’économie

Le grand-duc et la grande-duchesse de Luxembourg sont au Portugal, où ils effectuent leur première visite d’État depuis la pandémie. Le Portugal est un pays avec lequel le Grand-Duché entretient des relations très étroites. La famille grand-ducale est liée à la famille royale portugaise, depuis le mariage de l’infante Marie-Anne de Portugal, qui deviendra grande-duchesse de Luxembourg, quant à la population, 15% des résidents luxembourgeois sont portugais.

Tout au long de cette visite d’État, le président de la République portugaise, Marcelo Rebero de Sousa, a concocté un programme qui met à l’honneur ces relations importantes entre les deux pays. Après une première journée culturelle, la deuxième journée se concentre sur le volet économique.

Le grand-duc Henri, la grande-duchesse Maria Teresa et la délégation luxembourgeoise ont débuté leur journée de jeudi à la Fondation Champalimaud. La ministre luxembourgeoise de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen, était présente lors de la visite de ce centre privé de recherche biomédicale et de traitement, spécialisé dans les recherches en oncologie et neurosciences.

« Particulièrement engagée dans la lutte contre le cancer, la Grande-Duchesse a apprécié l’approche novatrice portée par la Fondation, réunissant en un seul lieu, accueil des patients, laboratoires et soins, y compris chirurgicaux, avec des technologies de pointe », explique la Cour grand-ducale.

Lire aussi : Première journée du grand-duc Henri et de la grande-duchesse Maria Teresa en visite d’État au Portugal

Rencontre avec le président de l’assemblée et le premier ministre

Le grand-duc Henri était ensuite attendu au palais de São Bento, qui abrite le parlement portugais. Quatre ministres luxembourgeois participaient à cette réunion de travail avec le président de l’Assemblée parlementaire portugaise. « Les échanges ont porté, essentiellement, sur l’état des relations bilatérales et les perspectives d’avenir. » Après ce rendez-vous, c’est au Forum économique Portugal-Luxembourg que le grand-duc et la grande-duchesse de Luxembourg se sont rendus. L’attractivité luxembourgeoise était mise en avant durant l’événement.

Les ministres luxembourgeois et portugais ont prononcé des discours, ainsi que le grand-duc Henri, qui a mis en avant la coopération entre les deux pays. « Sous la bannière de la transformation verte et numérique et de la croissance durable, je suis convaincu que nos pays peuvent s’associer pour trouver des solutions innovantes », a déclaré Henri de Luxembourg dans son discours en anglais.

À midi, c’est un déjeuner à la résidence officielle du premier ministre, Antónia Costa, qui attendait les souverains luxembourgeois. « Les échanges ont permis de faire un point complet de l’actualité politique, économique et sociale des deux pays. » La ministre luxembourgeoise, qui participait au déjeuner, a par exemple souligné que la nouvelle législation luxembourgeoise permettait aux résidents de nationalité étrangère, comme les Portugais, de pouvoir voter aux élections locales. Pourtant, on constate que peu de résidents étrangers souhaitent profiter de ce droit.

Lire aussi : Accueil des souverains luxembourgeois au Portugal pour une visite d’État singulière

Détour à Cascais en pèlerinage dans la maison d’exil de la famille grand-ducale

Dans l’après-midi, Henri et Maria Teresa ont rejoint Cascais, ville balnéaire non loin de Lisbonne. Ils ont visité l’exposition « Portugal et Luxembourg – pays d’espoir en temps de détresse », qui se tient actuellement au palais de la Citadelle. Le président portugais accompagnait le couple grand-ducal durant la visite.

L’exposition revient en partie sur l’exil de la famille grand-ducale et des Luxembourgeois au Portugal, durant la Seconde Guerre mondiale. « L’exposition met en exergue les liens tissés entre les deux nations pendant plus de 50 ans et leur impact sur la démographie luxembourgeoise.» Le grand-duc Henri et son épouse ont d’ailleurs fait une halte à la Casa Santa Maria, cette maison qui a accueilli la famille grand-ducale en 1940.

Après ce crochet par Cascais, Henri et Maria Teresa sont rentrés à Lisbonne. Le grand-duc Henri était attendu à l’université NOVA, où il a reçu son diplôme de docteur honoris causa. La remise du diplôme s’est déroulée durant une cérémonie académique. Le grand-duc Henri a prononcé un discours adressé aux jeunes étudiants responsables, leur exhortant de travailler à la « construction d’un monde plus juste, plus solidaire et plus durable ».

Réception dînatoire de fin de visite

La visite d’État de deux jours des souverains luxembourgeois au Portugal s’est terminée par la traditionnelle réception dînatoire organisée par le président portugais, réunissant les ressortissants luxembourgeois au Portugal et les citoyens portugais proches de la communauté luxembourgeoise.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr