Discours de la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg devant les entrepreneurs du MEDEF sur les inégalités des femmes

Ce jeudi 29 août, la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg était invitée à s’exprimer devant les entrepreneurs de France. À l’occasion de la rencontre annuelle des entrepreneurs du MEDEF, la grande-duchesse a pu défendre ses valeurs et parler d’une cause qui lui tient particulièrement à cœur, l’égalité des femmes. Dans ce contexte lié au monde de l’entreprise, elle a prononcé un discours axé sur les inégalités dont les femmes sont victimes au travail.

Nous devons tous être des colibris face à une forêt en feu

“Nous devons tous être des colibris face à une forêt en feu”SAR la Grande-Duchesse était invitée ce jeudi 29 août à la Rencontre des Entrepreneurs de France du MEDEF et a donné un discours pertinent sur ses propres convictions et les actions concrètes à mener pour mettre fin aux inégalités dont les femmes sont victimes. Les nombreux entrepreneurs présents ont pu écouter ses conseils pour agir au sein même de leurs entreprises.Écoutez l’intervention en entier sur le site web : https://www.grande-duchesse.luSuivez le combat de S.A.R pour mettre fin au viol comme arme de guerre Stand Speak Rise Up

Publiée par Cour Grand-Ducale sur Vendredi 30 août 2019

Maria Teresa prononce un discours sur les inégalités des femmes au travail

La grande-duchesse Maria Teresa, de retour de son séjour à Angoulême avec son époux, a fait un petit crochet par l’hippodrome de Longchamp, avant de rejoindre le Luxembourg. Elle qui lutte depuis des années pour améliorer les conditions de vie des femmes, qui lutte contre les violences et contre les inégalités à travers son forum Stand Speak Rise Up, a pu s’exprimer devant un parterre d’entrepreneurs français. « Il est urgent d’agir concrètement chacun à son niveau », dit-elle dans son discours. « Nous devons tous être des colibris face à une forêt en feu », dit-elle en référence au drame qui se produit actuellement dans la forêt amazonienne. « Le travail est immense. Laborieux, mais indispensable et il ne fait que commencer. Accepter toute forme de violence faite aux femmes, c’est saper le ciment de notre société et son avenir ».

No Comments Yet

Leave a Reply