Mary de Danemark : « La connaissance et la compréhension sont essentielles pour garantir que les communautés LGBTI+ ne restent pas seules dans leur lutte pour l’égalité»

La princesse héritière Mary de Danemark a prononcé un discours inaugural du Forum sur les droits de l’homme, organisé dans le cadre de Copenhagen 2021, qui gère l’organisation de deux grands événements LGBTQI+. La princesse héritière Mary a prononcé un discours sur l’égalité et l’acceptation de tous les genres et orientations dans la société.

Lire aussi : La princesse héritière Mary soutient deux événements LGBTQI+ au Forum des droits de l’homme

Discours de la princesse héritière Mary au Forum des droits de l’homme de Copenhagen 2021

Copenhagen 2021 est en charge de l’organisation de la WorldPride, qui se déroule en ce moment à Copenhague et à Malmö. Copenhagen 2021 organise aussi les EuroGames, qui débutent en ce moment à Copenhague. La princesse héritière Mary est la marraine de Copenhagen 2021 et a été invitée à inaugurer le forum de discussion organisé en marge de ces événements.

«Nous nous réunissons du monde entier, unis dans la conviction que nous sommes nés égaux en droits et en opportunités, que nous avons le droit d’appartenir malgré nos différences et avec un rêve ou une vision d’un monde plein de sociétés qui sont inclusives et englobantes et où il y a de la place pour que chacun d’entre nous soit fidèle à lui-même et soit exactement qui nous sommes», débute la belle-fille de la reine Margrethe II dans son discours.

«Copenhague 2021 est une célébration de la diversité. Et quoi de plus diversifié que nous, les humains sous toutes nos formes, pensées et idées, croyances et opinions, cultures et attitudes, comportements et expressions». La princesse héritière s’est dit «fière des valeurs danoises» qui sont au cœur de cette célébration.

(Photo : capture d’écran Copenhagen 2021)

La princesse héritière a rappelé combien la pandémie avait bouleversé le monde et rendu l’organisation de tels événements compliqués. Elle a accueilli les participants étrangers qui avaient fait le déplacement jusqu’à Copenhague. «La pandémie a également empêché des centaines de marches des fiertés de se produire dans le monde, au cours de l’année écoulée, mais les nombreuses alternatives créatives qui sont apparues ont prouvé à quel point le mouvement est résilient et fort… Que la lutte pour l’égalité se poursuivra tant que les préjugés et la discrimination maintiendront les personnes et les groupes marginalisés et vulnérables.» La princesse héritière Mary a elle-même participé à la Global Pride l’année dernière, une marche des fiertés virtuelle.

«Même si nous écrivons 2021, il existe encore de nombreuses sociétés dans le monde où les membres de la communauté LGBTI+ ne sont pas inclus dans la vie quotidienne. Ils continuent d’être victimes de haine, de violence, de discrimination, d’intimidation et de mauvais traitements – et cela, nous ne pouvons ni ne devons l’accepter», déplore l’épouse du prince héritier dans son discours prononcé en anglais.

«Les droits de l’homme sont les droits et libertés fondamentaux qui appartiennent à chaque personne dans le monde, de la naissance à la mort. Ils s’appliquent peu importe d’où vous venez, ce que vous croyez ou comment vous choisissez de vivre votre vie. Les droits sexuels sont parmi les plus controversés mais parmi les plus intimes et les plus fondamentaux des droits humains et sont donc au cœur de la dignité humaine et du développement humain. Ils englobent le droit de prendre des décisions éclairées sur les aspects les plus fondamentaux de sa vie, de son corps, de sa sexualité, de sa santé et de ses relations», continue la princesse héritière du Danemark, d’origine australienne.

(Photo : capture d’écran Copenhagen 2021)

«Mais les droits de l’homme ne sont pas que des concepts abstraits, ils sont définis et protégés par la loi. Cependant, ils ne sont pas garantis uniquement par des droits légaux. Pour que les droits aient un sens réel, ils doivent vivre et respirer. Les pensées et les idées qui les sous-tendent doivent être ressenties, comprises et vécues. La promotion des droits de l’homme ne consiste pas seulement à les défendre. Il s’agit également d’œuvrer pour mettre fin aux préjugés et à la stigmatisation des groupes et personnes vulnérables. Nous avons l’obligation de sensibiliser aux problèmes rencontrés par ces groupes et individus et d’agir sur cette connaissance.»

«Au Danemark, nous comprenons que qui nous aimons ou quelle identité de genre ou orientation sexuelle nous avons, ne devrait pas déterminer si nous pouvons participer à la société. La connaissance et la compréhension sont essentielles pour garantir que les communautés LGBTI+ ne restent pas seules dans leur lutte pour l’égalité. Et atteindre l’égalité est un combat pour nous tous – c’est une tâche commune, car l’égalité et l’égalité des chances font partie intégrante de la construction de sociétés prospères, inclusives et durables – des sociétés où chacun a la chance d’atteindre son plein potentiel. »

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr