Discours de Noël du grand-duc Henri : bilan d’un année covid – « Après l’obscurité vient la lumière ! »

L’heure du bilan est arrivée, les monarques européens déclament tour à tour leur discours de Noël ou de fin d’année. Comme le veut la tradition c’est le 24 décembre, jour de réveillon que le souverain luxembourgeois, le grand-duc Henri, a prononcé son discours. Le Grand-Duc a principalement concentré son discours sur l’année de crise sanitaire que nous avons vécue.

Lire aussi : Elizabeth II critique les Canadiens et les Sussex : son message de Noël en deepfake fait débat

Le discours de Noël 2020 du grand-duc Henri de Luxembourg

« L’année 2020 fut pour nous tous un énorme défi, tel que nous n’en avons pas connu au cours des dernières décennies », a commencé le Grand-Duc. En fin de discours, il a rappelé que si son allocution était peu réjouissante, celle de sa grand-mère, la grande-duchesse Charlotte en 1942, avait « un arrière-fond nettement plus dramatique en 1942 : Surtout ne baissons pas la tête en ces temps difficiles ! ».

Le grand-duc Henri a soutenu et félicité les actions de son gouvernement, qui a réagi très vite à la situation inédite et a mis rapidement des mesures. « Oui, nos libertés ont été partiellement restreintes. Et ceci d’une manière inédite. Mais ces mesures sont nécessaires afin de protéger nos concitoyens, nos proches et nous-mêmes, et elles sont limitées dans le temps. »

« Entretemps, un vaccin est sur le point d’être disponible, et nous permettra de renouer avec une vie sans peur et de retourner doucement vers la normalité. C’est notre espoir et notre but ! Mais la patience s’impose ! » Le souverain luxembourgeois n’a pas manqué d’adresser ses pensées à tous ceux qui ont perdu un proche et tous ceux qui souffrent encore actuellement du coronavirus. Sans oublier d’avoir une pensée pour la jeunesse : « Nous nous soucions également des enfants, des adolescents et des jeunes adultes. C’est une période particulièrement difficile pour eux. Quand on est jeune on a envie de bouger, de sortir avec des amis, d’être actif dans un club de musique ou de sport. Depuis presque un an, tout cela n’est plus possible, ou uniquement de façon limitée. »

Lire aussi : Le prince Charles de Luxembourg aux anges pour son premier Noël

Une année grand-ducale 2020 mouvementée

Après avoir remercié de nombreux corps de métier qui ont été actifs pendant la crise, aussi bien dans le secteur médical, de la sécurité et de l’enseignement, le grand-duc Henri a réservé une partie de son discours à sa famille. Celle-ci a débuté l’année d’une façon compliquée avec la publication du rapport Waringo, ce qui a valu à la Cour de se réformer. « Cette année a aussi vu un nombre de changements au Palais: avec la création de la Maison du Grand-Duc, la Monarchie est renforcée comme institution et parée pour l’avenir. Ceci me permet, ainsi qu’à la Grande-Duchesse et aux générations futures de se concentrer encore d’avantage sur la substance de nos activités. »

Bien entendu, la famille grand-ducale a aussi connu des moments joyeux. Son fils aîné, le grand-duc héritier Guillaume est devenu papa pour la première fois, assurant un successeur en ligne direct, depuis la naissance en mai dernier du prince Charles. « Je souhaite au petit Charles, à ses parents ainsi qu’à nous tous, que nous puissions prochainement aborder à nouveau l’avenir avec confiance. »

En n’oubliant pas d’inclure la Grande-Duchesse dans son message, Henri de Luxembourg a terminé son allocution de Noël 2020 d’une dizaine de minutes en souhaitant de bonnes fêtes à tous ses concitoyens. « Ces jours de fin d’année me semblent propices à une introspection personnelle de façon à nous rendre compte de ce qui compte vraiment : la famille, les amis et le fait d’être présent – les uns pour les autres. Oui, nous devenons soucieux en regardant autour de nous. Nous nous interrogeons sur le futur. Ce qui importe c’est de ne pas se résigner, de garder la confiance en soi ainsi qu’un état d’esprit positif pour l’avenir. »

Source : Monarchie

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Comments are closed