Le discours de Noël original du roi Willem-Alexander avec la Bible à la main

Le roi Willem-Alexander des Pays-Bas a prononcé son traditionnel discours de Noël ce 25 décembre 2021. Le roi a fait le choix ne pas parler directement du coronavirus. La mise en scène de son discours se différencie aussi de celle des autres monarques européens. Le roi Willem-Alexander, la Bible à la main, s’est exprimé depuis son domicile à La Haye.

Lire aussi : Elizabeth II parle du rire de son époux qui lui manque dans son discours de Noël

Le roi des Pays-Bas prononce un discours différent

Le roi Willem-Alexander s’est démarqué des autres souverains cette année, dans son message de Noël. Le roi se tient debout, marche, interagit avec la caméra et il évite de mentionner clairement la pandémie, bien que son discours comprend une partie consacrée au travail des soignants. C’est la troisième fois, depuis que le roi et sa famille ont déménagé, que le souverain s’exprime depuis le palais Huis ten Bosch.

En 2019, le roi Willem-Alexander a prononcé son discours de Noël dans le vestibule. L’année suivante, en 2020, le roi a préféré un autre cadre, celui de la salle chinoise du palais. En 2021, le roi est de retour dans le vestibule. Cette fois-ci, il débute son discours avec une Bible à la main, qu’il pose sur le coin d’une table.

YouTube video

Lire aussi : Le discours de Noël du grand-duc Henri et son appel à la solidarité

«En octobre, j’ai reçu ce premier exemplaire de la dernière traduction de la Bible. Les anciennes sources ont été converties dans la langue de notre temps sur la base des connaissances les plus récentes. L’histoire de Noël aussi», débute le roi dans son discours de Noël.

«Un enfant sans défense en signe d’espoir. L’histoire de la naissance de Jésus continue de faire appel à l’imagination. On l’a toujours dit en tous lieux et en tous temps. Dans les églises illuminées de façon festive mais aussi dans les casernes et les abris antiaériens. Partout, encore et encore, cela donne aux gens du réconfort et du courage. Même maintenant, pour ce Noël forcé à être tellement plus sobre et plus calme que nous l’espérions tous.»

(Photo : RVD – Robin Utrecht)

«Les histoires donnent un sens et un but à nos vies. En racontant et en écoutant des histoires, nous nous connectons les uns aux autres. Chacun de nous a sa propre histoire. Après tout, nous, les humains, sommes très différents. Nous voyons la vie de manières très différentes. Nous sommes libres de penser et de croire ce que nous voulons. Libre de former et de mettre en mots notre propre vision du monde. Heureusement ! J’ai le privilège de rencontrer les personnes les plus diverses dans mon travail et d’entendre leurs histoires personnelles. C’est parfois une histoire de courage et de persévérance.»

Le roi Willem-Alexander a alors cité quelques exemple d’histoires de courage qu’il a pu entendre cette année lors de ses visites. Il y a cette visite dans un hôpital «où une infirmière m’a parlé de l’épuisement de nombreux patients aux soins intensifs», continue le roi. «J’entends aussi des histoires de fierté et d’ambition», comme celles qu’il a pu entendre lors de sa visite auprès d’étudiants ou dans une entreprise innovante. Le roi aussi pu entendre «des histoires de colère intense et de désespoir» mais toutes ces histoires, aussi différentes soient-elles, ont toujours en commun le fait que les gens souhaitent être entendus.

(Photo : RVD – Robin Utrecht)

«Au milieu de toutes les incertitudes, tout le monde cherche une connexion. Même sous l’armure la plus épaisse, il y a toujours le désir de travailler avec les autres pour un avenir meilleur. C’est peut-être là que réside la graine d’une histoire partagée. Ce que je vois, c’est la volonté de nombreuses personnes – jeunes et moins jeunes – d’aider à résoudre des problèmes qui nous affectent tous», le roi cite alors la crise sanitaire mais aussi «le changement climatique, que nous avons créé nous-mêmes et dont nous subissons aujourd’hui les conséquences.»

«Il est difficile de croire en une société sans histoire. Nous faisons cette histoire nous-mêmes», conclut le roi. «Tout le monde est nécessaire. Nous faisons l’histoire. Quelle histoire sera racontée sur nous plus tard ? Quelle contribution apportons-nous ? L’influence de chacun de nous est plus grande qu’on ne le pense souvent. Un beau dicton juif dit : si vous avez sauvé une vie, vous avez sauvé l’humanité. Je vous souhaite à tous, où que vous soyez et quelle que soit votre situation personnelle, un joyeux Noël.»

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr