Le double mariage du prince Harry et Meghan est-il légal ?

Dans son interview chez Oprah Winfrey, la duchesse de Sussex a révélé quelque chose que tout le monde ignorait jusqu’alors. Le prince Harry et Meghan Markle ont procédé à une cérémonie de mariage religieux avec l’archevêque de Cantorbéry dans leur jardin, 3 jours avant la cérémonie officielle. Cette révélation soulève des questions quant à la légalité de ce double mariage.

Le prince Harry et Meghan Markle se sont mariés le 19 mai 2018 à la chapelle St-Georges de Windsor (Photo : Ben Birchall/PA Wire /ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Meghan Markle affirme qu’Archie n’est pas devenu prince à cause de sa couleur de peau

Le mariage secret du prince Harry et Meghan Markle est-il légal ?

Contrairement à la France ou à la Belgique, où seul le mariage civil a une valeur légale, il est possible au Royaume-Uni, de ne contracter qu’un mariage religieux ou un mariage civil. Les deux mariages sont aussi possible. Par contre, il est interdit de contracter deux mariages religieux ou civil, quand bien même l’union est entre les mêmes personnes.

Il existe aussi plusieurs conditions pour que le mariage soit valide. L’une de ses conditions est la présence de témoins. Il est obligatoire d’avoir la présence de deux témoins. Or, Meghan a révélé sur CBS qu’ils n’étaient que trois, lors d’une cérémonie de mariage secret, organisée dans leur jardin du Nottingham Cottage, une dépendance du palais de Kensington où vivait le couple jusqu’à son mariage.

 « Vous savez, trois jours avant notre mariage, nous nous sommes mariés. Personne ne sait ça », explique Meghan. Meghan et Harry ont appelé l’archevêque Justin Welby au téléphone et lui ont dit : « Écoutez, ce truc, ce spectacle, c’est pour le reste du monde, mais nous nous voulons une union entre nous ». Le couple aurait immortalisé ce moment privilégié, qui s’est déroulé 3 jours avant le mariage officiel, et a pendu au mur de sa maison la photo de ce qu’ils considèrent être leur mariage et non un « spectacle ».

La façon dont Meghan a parlé de son mariage à la chapelle St-Georges interpelle les Britanniques. La famille royale avait accepté que l’on chante des chants gospels afin que Meghan se sente à son aise. Le révérend Michael Curry, représentant de l’Église épiscopale des États-Unis avait été convié à se joindre à la cérémonie, et avait prononcé un sermon qui avait duré 14 minutes.

Le duc et la duchesse de Sussex révèlent à présent s’être déjà mariés dans leur jardin, 3 jours plus tôt en présence de l’archevêque de Canturbery (Photo : Owen Humphreys/PA Wire /ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le prince Harry et Meghan Markle révèlent le sexe de leur deuxième bébé

Quelle est la date du mariage du duc et de la duchesse de Sussex ?

Ce matin, la presse britannique se pose la question de la date officielle du mariage du prince Harry et de Meghan Markle. Jusqu’à présent, la date était celle du 19 mai 2019. Doria Ragland, la mère de Meghan et le prince William, frère du prince Harry, avaient été appelés à signer le registre, ce qui pousse à croire qu’il s’agit de la véritable date de mariage.

Cependant, certains se demandent comment une cérémonie a pu être organisée le 16 mai, sachant qu’il y a d’autres conditions à respecter, outre la présence de deux témoins. Lorsqu’une cérémonie de mariage est organisée en extérieur, la loi oblige que le mariage ait lieu au sein d’une structure appropriée, qui bénéficie d’une licence. Comme l’explique The Guardian, la loi anglaise et galloise est sur le point d’être modifiée afin de permettre des mariages plus librement, comme c’est déjà le cas en Écosse. Mais jusqu’ici, afin d’offrir un mariage décent pour tous, la loi obligeait la présence d’un dais ou d’une structure réglementée pour officier. Dans le cas d’un mariage religieux, en principe il ne peut se dérouler que dans un lieu consacré. Enfin, normalement les deux témoins doivent se trouver à proximité suffisante des mariés, souvent sous la même structure, afin de pouvoir donner clairement leur consentement.

Ces différentes raisons poussent à croire qu’il s’agissait simplement d’une bénédiction qu’aurait reçue le couple et qu’aucun acte officiel n’a pu se dérouler ce jour-là. Pourtant, la presse britannique demande aujourd’hui des explications à l’archevêque de Cantorbéry ou à l’Église d’Angleterre, dont le gouverneur suprême de l’Église n’est autre qu’Elizabeth II. Quel type d’acte a pu poser l’archevêque ce jour-là et sous quelle forme, étant donné que le mariage religieux a une valeur légale au Royaume-Uni ?

La famille royale britannique n’a pas pour habitude de rendre publics les registres de mariage. Il n’est donc pas possible de vérifier les informations officielles. Seul le registre de mariage du prince Philip et d’Elizabeth II a été rendu public, des années plus tard.

D’autres questions s’étaient posées à l’époque du mariage du prince Harry et de Meghan Markle. Meghan avait été mariée au producteur Trevor Engelson en 2011. Le mariage s’était terminé par un divorce en 2013. Meghan a été éduquée dans la foi épiscopalienne, une branche protestante et a suivi sa scolarité dans une école catholique. Trevor Engelson, quant à lui était juif, mais elle ne s’est pas convertie à son premier mariage. En mars 2018, la presse révélait qu’elle s’était faite baptisée dans la foi anglicane, par l’archevêque de Cantorbéry lors d’une cérémonie privée. Ni Buckingham ni l’Église n’avait voulu donner de détails sur sa conversion et son baptême. Quant au fait de marier une personne divorcée, l’archevêque avait simplement indiqué avoir suivi le processus prévu lors d’un remariage d’une personne divorcée. En effet, l’Église anglicane ne permet le remariage religieux que sous certaines conditions, lorsque l’ex-époux est toujours en vie.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr