Le duc de Marlborough s’en prend violemment à Boris Johnson

Le duc de Marlborough est connu pour quelques unes de ses frasques, comme lorsqu’il avait déclaré s’être converti à l’islam en prison car les menus halal étaient plus copieux. Pour ceux qui suivent également ses réseaux sociaux, il n’aura pas échappé à ses abonnés que le chef d’une des plus prestigieuses familles britanniques, la famille Spencer-Churchill, n’est pas un grand fan du Premier ministre Boris Johnson. Et c’est un euphémisme. C’est en français que James Spencer-Churchill, 12e duc de Marlborough, c’est exprimé sur Boris Johnson et sa politique.

James Spencer-Churchill, 12e duc de Marlborough en colère contre la politique de Boris Johnson (Photo : The Oxford Magazine)

Lire aussi : Le fils du duc de Marlborough entre dans le Livre Guinness des records

Quand le duc de Marlborough tacle Boris Johnson

« Malheureusement, l’Angleterre c’est fini », écrit le duc de Marlborough dans un français approximatif. James Spencer-Churchill a répondu à son ami français, le duc de Royan, après avoir été interpellé par ce dernier suite à la diffusion de l’émission Secrets d’Histoire. Ce lundi 15 juin, Stéphane Bern proposait un numéro de son émission consacré à Winston Churchill, le charismatique Premier ministre britannique, lui-même issu de la famille Spencer-Churchill. De son nom complet Winston Spencer-Churchill, il était le petit-fils du 7e duc de Marlborough.

Lire aussi : Le maharadjah de Jaipur entouré de la noblesse européenne pour Holi

James Spencer-Churchill accuse le Premier ministre de mettre fin à l’Angleterre

Suite à la diffusion de cette émission, qui a visiblement beaucoup plu au duc de Royan, ce dernier a voulu féliciter l’actuel chef de la maison Spencer-Churchill en l’interpellant sur Twitter. « Très bonne émission sur Winston Churchill ! », s’exclame le duc de Royan. La réponse du 12e duc de Marlborough ne s’est pas faite attendre. « Merci mon ami, monsieur le Duc », commence James Spencer-Churchill dans un échange d’amabilité ». Puis il écrit : « C’est très difficile en Angleterre en ce moment. Boris c’est vraiment un bouffon extraordinaire. Il est impossible pour lui de prendre toute décision », parvient-on à déchiffrer à travers son français approximatif. « Malheureusement, l’Angleterre c’est fini ».

Lire aussi : La marquise de Blandford est enceinte et s’entraine déjà à donner le biberon

Le duc de Marlborough peut difficilement cacher son inimitié pour Boris Johnson. Dans d’autres tweets incendiaires, en anglais cette fois-ci, il écrit : « Il faut vraiment que quelqu’un remette en question la santé mentale de ce Premier ministre dont la popularité a chuté ces dernières semaines. » Le duc de Marlborough, qui sera visiblement bientôt grand-père, son fils, le marquis de Blandford a insinué que sa compagne était enceinte, voit les murs du palais de Blenheim trembler, alors que les statues de Winston Churchill sont en ce moment taguées et vandalisées dans le pays, en plein mouvement Black Lives Matter.

James Spencer-Churchill, 12e duc de Marlborough est le fils de John Spencer-Churchill, 11e duc de Marlborourgh et de sa première épouse, Susan Mary Hornby. En 1961, John épousa en secondes noces Athina Onassis, divorcée et première épouse d’Aristote Onassis. En 1972, John se maria une troisième fois, à la comttesse Rosita Douglas-Stjernorp. Le 11e duc de Marlborough siégea pour le parti conservateur à la chambre des Lords jusqu’en 1999, date à laquelle fut signée l’abolition de l’héritage automatique des sièges pour les nobles. Ni John ni son fils n’ont été élus depuis 1999 pour siéger à la chambre des Lords. Le 11e duc de Marlborough est décédé en 2014.

Lire aussi : Les vacances de Lady Kitty Spencer à la Côte d’Azur et à Capri

Source : Twitter/DucdeRoyan

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr