Le duc de Parme aux funérailles de la princesse Marie-Thérèse de Bourbon-Parme

Ce 27 août 2021 a eu lieu la célébration solennelle en mémoire de la princesse Marie-Thérèse de Bourbon-Parme, décédée en mars 2020. La «Princesse rouge» n’avait pas eu droit à des funérailles, décédée pendant la période du premier confinement. Le prince Carlos de Bourbon-Parme, duc de Parme, et prétendant au trône ducal, a assisté à l’office religieux avec sa famille.

Lire aussi : Margarita de Bourbon-Parme devient commissaire de la célèbre faïencerie de Delft

Messe solennelle en mémoire de Marie-Thérèse de Bourbon-Parme à la basilique de Parme

Le maire Federico Pizzarotti a participé, ce 27 août, à la célébration liturgique solennelle qui a eu lieu à Parme, en la Basilique Magistrale Constantinienne de Santa Maria della Steccata, a annoncé le journal local La Gazetta di Parma. Le duc et la duchesse de Parme et de Plaisans ont également participé à cette messe en mémoire de la princesse Marie-Thérèse de Bourbon-Parme. À l’issue de la cérémonie, la dépouille a rejoint la crypte sous la basilique. Les funérailles ont été tenues secrètes à l’avance pour empêcher les visiteurs et les curieux de se rassembler, précise le journaliste Hans Jacobs présent à la cérémonie.

Messe en mémoire de Marie-Thérèse de Bourbon-Parme à Parme (Photo : ddp images/PPE/Royalblog/Hans Jacobs/ABACAPRESS.COM)

La princesse Mari-Thérèse fut la toute première royauté victime mortelle du coronavirus, le 26 mars 2020 à Paris. La princesse Marie-Thérèse de Bourbon-Parme, née à Paris en 1933, était la fille de Xavier de Bourbon-Parme, prétendant carliste au trône d’Espagne, jusqu’à son « abdication », en 1975, en faveur de son fils Charles-Hugues, frère aîné de Marie-Thérèse. Xavier de Bourbon-Parme mourra 2 ans plus tard, laissant à son fils l’héritage de la maison de Bourbon-Parme, c’est à dire les titres de courtoisie de duc de Parme et de Plaisance ainsi que la prétentions aux trônes d’Espagne, de Parme et de Plaisance. Depuis sa mort en 2010, c’est son fils Carlos qui lui a succédé.

Le prince Jaime, la princesse Annemarie et le prince Carlos, duc de Parme. Jaime et Carlos sont les neveux de Marie-Thérèse. (Photo : ddp images/PPE/Royalblog/Hans Jacobs/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le cousin du roi des Pays-Bas nommé ambassadeur pour le climat par le gouvernement

Marie-Thérèse avait obtenu la nationalité espagnole en 1981 et avait été créée comtesse de Poblet. Rappelons que son père, Xavier de Bourbon-Parme n’était autre que le fils de Robert 1e de Parme et par conséquent le frère de Zita, future impératrice d’Autriche. L’impératrice Zita fut non seulement la tante de Marie-Thérèse mais aussi sa marraine accordée lors de son baptême.

La princesse Margarita de Bourbon-Parme, son époux, Tjalling ten Cate et leurs filles (Photo : ddp images/PPE/Royalblog/Hans Jacobs/ABACAPRESS.COM)

Marie-Thérèse était une militante de gauche, qui avait rencontré de nombreux hommes politiques, allant d’Arafat à Hugo Chávez, sans compter sur Mitterrand ou Malraux. Le frère de Marie-Thérèse, Charles-Hugues, qui a épousé la princesse Irène des Pays-Bas, était lui aussi un militant anticapitaliste. Il avait rencontré Tito en Yougoslavie puis avait fait un tour par la Chine et Cuba. Diplômée d’un doctorat en langue hispanique à la Sorbonne, la princesse Marie-Thérèse n’a jamais été mariée et n’avait pas d’enfants.

Carlos de Bourbon-Parme, cousin du roi des Pays-Bas, et prétendant carliste au trône d’Espagne a assisté à la messe en l’honneur de sa tante. Le prince Carlos, duc de Parme, était accompagné de son épouse, la princesse Annemarie. Le frère de Carlos, le prince Jaime de Bourbon-Parme, comte de Bardi, duc de San Jaime a également assisté à l’office religieux. Enfin, la princesse Margarita, sœur de Carlos et Jaime, était présente avec son époux, Tjalling ten Cate, et leurs deux filles, Julia et Paola.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr