Les arrivées remarquées des Cambridge et du fils de la princesse Anne avec sa petite amie à Ascot

Il aura fallu attendre le 4e jour des courses à l’hippodrome d’Ascot pour que le prince William et son épouse y fassent une apparition. Le duc et la duchesse de Cambridge sont arrivés dans l’hippodrome en calèche comme le veut la tradition. William et Catherine ouvraient le cortège dans lequel Peter Phillips et sa petite amie ont également eu leur place ce 17 juin 2022.

Lire aussi : La princesse Anne et sa fille ouvrent le cortège au 3e jour des courses à Ascot

William et Catherine ouvrent le cortège au 4e jour des courses à Ascot

Le prince William et la duchesse Catherine n’avaient pas encore été aperçus à Ascot cette année. Ils sont les derniers membres de la famille royale de premier plan à y faire une apparition, mis à part la reine Elizabeth, qui pour la première fois depuis le début de son règne en 1952 n’a pas manqué une seule fois ce rendez-vous. Certains gardent encore l’espoir de l’apercevoir samedi pour le dernier jour des courses. En 2021, c’est aussi au cinquième jour que la reine Elizabeth II avait fait son entrée dans l’hippodrome.

Le duc et la duchesse de Cambridge ouvrent le cortège à bord de la première calèche, en ce 4e jour des courses à Ascot (Photo : Splash News/Abacapress)

Comme le veut la tradition, certains membres de la famille royale arrivent à bord de quatre calèches qui forment un cortège. La première calèche était utilisée ce vendredi par le duc et la duchesse de Cambridge. Catherine portait sa robe blanche à pois signée Alexandra Rich, alors que le thermomètre indiquait qu’il s’agissait de la journée la plus chaude depuis le début de l’année au Royaume-Uni. Ce quatrième jour, au programme peut-être moins excitant que le fameux Ladies Day du troisième jour, a attiré moins de membres de la famille royale.

William et Catherine partageaient leur calèche avec le baron William Vestey et son épouse. La richissime famille Vestey est très proche de la famille royale, le père de William Vestey était désigné comme Maitre du Cheval de la reine. La mère de William Vestey était la marraine du prince Harry. William Vestey, 38 ans, 4e baron Vestey depuis le décès de son père l’année dernière, a été le page d’honneur d’Elizabeth II lorsqu’il était petit, dans les années 90.

Lire aussi : La princesse Beatrice, les Wessex et la famille maternelle d’Elizabeth II au deuxième jour à Ascot

Peter Phillips a le droit d’emmener sa petite amie dans le cortège

Dans la deuxième calèche, c’est une autre surprise, puisque Peter Phillips, le fils de la princesse Anne, était assis à côté de sa petite amie, Lindsay Wallace. Peter a officialisé sa relation avec son amie de longue date, il y a quelques mois. Cela fait aussi tout juste un an que le divorce avec Autumn Kelly, la mère de ses deux filles, a été prononcé. Jamais encore une petite amie n’avait eu le droit de s’asseoir dans une calèche lors du cortège à Ascot. Plus étonnant encore, il semblerait que Lindsay ne soit pas encore divorcée.

L’apparition de Peter Phillips avec Lindsay Wallace a surpris les observateurs royaux (Photo : David Davies/PA Wire/Abacapress)

Peter a déjà présenté Lindsay à la reine Elizabeth et elle a déjà assisté au baptême du neveu de Peter. Il y a quelques jours, Lindsay Wallace assistait aux courses à Epsom avec Peter, leur tout premier événement public où ils apparaissaient ensemble. L’apparition était d’autant plus importante que cet événement s’inscrivait dans le programme officiel des célébrations du Jubilé de platine de la reine. Dans la deuxième calèche, Peter et Lindsay étaient accompagnés ce vendredi par le duc et la duchesse de Bedford.

La troisième calèche transportait le vicomte et la vicomtesse Brookebrorough et Darby Dennis avec son épouse. La quatrième calèche transportait Richard Osgood et son épouse, ainsi que de Nico de Boinville et son épouse Serena. Nico de Boinville est un jockey qui monte l’un des chevaux de la reine. La reine lui a accordé le privilège de faire son entrée à Ascot en calèche en guise de remerciement pour la course qu’il a remportée plus tôt dans le mois.

Les courses d’Ascot sont étroitement liées à la famille royale britannique et la présence des Windsor est toujours attendue lors des différents meetings. C’est en 1711, après une sortie à cheval dans les landes qui entourent le château de Windsor, que la reine Anne a eu l’idée de créer un hippodrome sur ces terres. Sous le règne de George III, en 1768, a été organisé le premier événement de quatre jours.

Depuis lors, plusieurs courses et meetings sont organisés de juin à octobre, soit 28 jours dans l’année. Les Meetings royaux du mois de juin lancent la saison mais ce sont les King George VI and Queen Elizabeth Stakes du mois de juillet qui sont les plus attendus. Il est également de tradition que les femmes s’apprêtent de façon extravagante, avec des chapeaux très remarqués, pour se rendre à l’hippodrome.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr