Échange de distinctions entre la famille impériale russe et l’ordre de Malte

Cette semaine, la famille impériale russe et l’ordre de Malte ont confirmé les liens historiques et profonds qui les unissent. La grande-duchesse Maria Vladimirovna a reçu le grand maître de l’ordre de Malte, Fra’ John Dunlap, au sein de l’ordre de Saint-André. Le grand maître de l’ordre de Malte a remis l’ordre du Mérite de Malte à la princesse Victoria Romanovna.

Lire aussi : La princesse Victoria Romanovna honore les liens historiques entre la famille impériale et l’Italie aux funérailles du prince Victor-Emmanuel de Savoie

Le tsar Paul 1er a protégé l’ordre lorsqu’il fut chassé de Malte

La grande-duchesse Maria Vladimirovna de Russie, son fils, le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch, et sa belle-fille, la princesse Victoria Romanovna, sont actuellement en Italie. Le grand maître de l’ordre de Malte a profité de la présence des Romanov à Rome pour les inviter au palais Magistrale. La famille impériale entretient des liens historiques très importants avec l’ordre souverain militaire et hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte.

La grande-duchesse Maria Vladimirovna rappelle les liens historiques mais aussi les actions humanitaires communes entre sa famille et l’ordre de Malte (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)
La grande-duchesse Maria Vladimirovna décore le 81e grand maître de l’ordre de Malte (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)
La grande-duchesse Maria Vladimirovna, grand maître des ordres dynastiques de la Maison impériale russe, remet les insignes de chevalier de l’ordre impérial de Saint-André Apôtre le premier nommé au grand maître de l’ordre de Malte (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)

Lire aussi : La noblesse russe réunie sur la Seine autour du grand-duc Georges pour un gala en faveur des enfants ukrainiens

En 1291, les Croisés sont chassés de Terre Sainte et les Hospitaliers continuent leurs actions depuis Chypre. Ils s’étendront à Rhodes dans les décennies suivantes. Ils continueront à être le rempart de la chrétienté contre les Sarrasins et hériteront des biens des Templiers quand l’ordre du Temple sera dissous par Clément V en 1312. Expulsés ensuite de Chypre, les Hospitaliers s’installeront à Malte en 1530. Charles Quint désignera l’ordre comme souverain de Malte.

Discussions entre les deux délégations au palais Magistrale à Rome (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)
La grande-duchesse Maria Vladimirovna pose avec Fra’ John Dunlap, 81e grand maître de l’ordre de Malte qui porte le ruban bleu pâle de l’ordre de Saint-André (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)

Lire aussi : La princesse Victoria Romanovna fête son premier anniversaire en tant que maman sous le soleil romain

La grande-duchesse Maria Vladimirovna remet l’ordre de Saint-André au grand maître de l’ordre de Malte

Après la Révolution française, une bonne partie des biens des Hospitaliers est confisquée. Napoléon Bonaparte s’empare de Malte en juin 1798. Ferdinand de Hompesch, 71e grand maître de l’ordre est contraint à l’exil et abdique, demandant la protection de son ordre et des chevaliers à l’empereur Paul 1er de Russie, qui devient le nouveau grand maître, le 10 octobre 1798. La décision fut inédite car l’empereur ne correspondait à aucun critère obligatoire, notamment le fait qu’il soit orthodoxe et non profès.

La princesse Victoria Romonavna distinguée de l’ordre du Mérit de Malte par le grand maître Fra’ John Dunlap (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)

À la mort de Paul 1er en 1801, le pape aura la charge d’élire le nouveau grand maître. Aujourd’hui encore, lorsqu’on admire le décor de la grande salle de réception du palais Magistrale, situé à Via Condotti à Rome, on peut y voir le portrait de Paul 1e mis en évidence au mur. Ce portrait a été offert par Nicolas II à l’ordre, en 1908.

Le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch avec son épouse et sa mère, aux côtés du grand maître de l’ordre de Malte (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)

La famille impériale actuelle maintient ce lien avec l’ordre de Malte. La grande-duchesse Maria Vladimirovna est devenue dame grand-croix d’honneur et de dévotion de l’ordre de Malte en 1994. En 2014, son fils unique, le grand-duc Georges Mikhaïlovitch a été personnellement investi bailli grand-croix d’honneur et de dévotion de l’ordre de Malte par le grand maître de l’époque, Fra’ Matthew Festing.

Les deux nouveaux récipiendaires posent côte à côte (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)

Lire aussi : Le grand-duc Georges de Russie se recueille devant la tombe de Noureev près de Paris

Fra’ John Dunlap remet l’ordre du Mérite à la princesse Victoria Romanovna

Cette semaine, la grande-duchesse Maria Vladimirovna était de retour au palais Magistrale avec son fils et sa belle-fille. La grande-duchesse Maria Vladimirovna a remis les insignes de l’ordre impérial de Saint-André Apôtre le premier nommé au grand maître actuel, Fra’ John Dunlap. L’ordre de Saint-André a été fondé en 1698 comme en tant qu’ordre honorifique par Pierre le Grand. Le grand maître a pour sa part remis les insignes de l’ordre du Mérite de Malte à la princesse Victoria Romanovna. La famille impériale, notamment à travers sa fondation, soutient de nombreuses actions humanitaires et spirituelles de l’ordre de Malte.

La grande-duchesse Maria Vladimirovna salue le prince Mariano Hugo de Windisch-Graetz (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)
Discussions entre la chef de la famille impériale et le souverain de l’ordre de Malte (Photo : The chancellery of the imperial house of Romanoff)

Lire aussi : Le prince héritier Leka, distingué par l’ordre de Malte, décerne l’ordre de Skanderberg au grand maître

L’ordre de Malte possède un siège d’observateur permanent auprès des Nations unies, de la Commission européenne et d’autres organisations internationales. L’ordre de Malte compte environ 13 500 membres et 80 000 bénévoles qui aident à faire vivre les activités de bienfaisance de l’ordre. L’ordre a aujourd’hui une vocaction humanitaire. Il est considéré en droit public international comme ayant une souveraineté fonctionnelle, ce qui lui confère un statut particulier. L’ordre délivre des passeports et entretient des relations diplomatiques avec une centaine de pays. Le grand maître de l’ordre est considéré comme le chef de cet État fonctionnel.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine a été concepteur-rédacteur et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français. Spécialiste de l'actualité des familles royales, Nicolas a fondé le site Histoires royales dont il est le rédacteur en chef. nicolas@histoiresroyales.fr