Eduard de Habsbourg retire un message ironique sur les statues qui passe mal sur Twitter

L’archiduc Eduard d’Autriche, connu civilement comme Eduard Habsburg-Lothringen, ambassadeur de Hongrie au Saint-Siège et à l’ordre de Malte, est un homme jovial et accessible, qui n’hésite pas à partager ses humeurs sur Twitter. Ce matin, l’arrière-arrière-petit-fils de l’empereur François-Joseph 1e d’Autriche était d’humeur à faire de l’humour, mais il aurait visiblement mieux fait de s’abstenir. Alors qu’il a tenté de tweeter un message sarcastique concernant la polémique autour de l’enlèvement des statues, il a reçu des messages agressifs en retour.

L’archiduc Eduard de Habsbourg a tenté de l’humour sur Twitter concernant le retrait des statues, un sujet polémique en ce moment (Photos : DR et histoiresroyales.fr)

Lire aussi : Esmeralda de Belgique s’exprime sur Léopold II et la position du roi Philippe

Le tweet sarcastique de l’archiduc Eduard de Habsbourg qui ne plait pas à Twitter un samedi matin

« En y pensant, pourquoi ne pas renverser TOUTES les statues dans le monde entier ? », interpelle l’archiduc Eduard de Habsbourg-Lorraine à ses 25 000 abonnés sur Twitter, très tôt ce samedi matin. « Quiconque a vécu avant 2020 a certainement heurté la sensibilité d’au moins une personne en 2020, et ne peut donc plus être un exemple pour nous, n’est-ce pas ? ». En quelques minutes, Eduard Habsburg a reçu plusieurs commentaires agressifs en retour, l’obligeant à préciser que son message était humoristique et sarcastique. Malheureusement, comme lui a fait remarquer un de ses abonnés, Twitter n’est pas un grand amateur du sarcasme et les tweetos sont souvent trop premier degré. « Vous n’auriez pas dû. Twitter n’est pas un endroit pour le sarcasme », le prévient l’un de ses followers.

Et en effet, quelques minutes plus tard, l’ambassadeur de Hongrie écrit qu’il a reçu des messages laissant comprendre que son brin d’humour n’avait pas été compris. Plutôt que d’alimenter la polémique, il a tout simplement décidé de supprimer son message, expliquant que « Twitter n’est pas le lieu approprié pour le sarcasme », qu’il avait également peur que son « message soit mal compris » et qu’il avait peut-être « heurté certaines sensibilités ». Quelques minutes plus tard, en bon diplomate et en s’auto-critiquant, il ajoute encore que « personne ne devrait commenter des sujets brûlants dans d’autres pays sans être très compétent ».

Lire aussi : Les 4 statues de Léopold II à Bruxelles

Comprenant qu’il avait peut-être commis là un faux-pas diplomatique, l’archiduc Eduard a envoyé un énième message : « Pour clarifier : j’étais SARCASTIQUE. Je suis tout à fait d’accord pour dire que certaines statues n’ont pas de raison d’être encore là. Je m’inquiète juste de QUI sera en charge de les enlever et par quel moyen ». Les différents messages d’excuse de l’ambassadeur ont été commentés par ses abonnés, lui faisant comprendre qu’il n’aurait pas dû s’auto-censurer, ses premiers messages étant clairement de l’humour.

Lire aussi : Eduard de Habsbourg encense la politique familiale de Viktor Orbán

Source : Twitter/EduardHabsburg

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.