Elisabeta Karina de Roumanie fière de son neveu le jour de son baptême

Le 18 juin, Nicolas de Roumanie, petit-fils du dernier roi Michel 1e de Roumanie, réunissait ses proches à la cathédrale d’Alba Iulia, connue comme la cathédrale du couronnement depuis la cérémonie de couronnement du roi Ferdinand 1e. Le petit Mihai a reçu le premier sacrement en présence de ses parents, de ses grands-parents maternels, de sa sœur, Maria Alexandra, ainsi que de sa tante, Elisabeta Karina.

Lire aussi : Nicolas de Roumanie au Bal des Tulipes à Amsterdam avec la duchesse Alice de Mecklembourg-Strelitz

Séance photo familiale avant le baptême de Mihai de Roumanie à la cathédrale d’Alba Iulia 100 ans après le couronnement de Ferdinand 1e

Nicolas de Roumanie Medforth-Mills, petit-fils du dernier roi de Roumanie, a épousé civilement Alina Maria Binder en octobre 2017 dans les Cornouailles, et religieusement, en Roumanie, en 2018. Le couple a accueilli la petite Maria Alexandra en 2020. Leur premier garçon, prénommé Mihai (Michel en français et Michael en anglais), est né le 15 avril 2022.

Elisabeta Karina de Roumanie avec son frère et son neveu avant le baptême (Photo : David Nivière)

Nicolas avait reçu de son grand-père le titre de prince de Roumanie à ses 25 ans. Il a aujourd’hui été évincé de l’ordre de succession, contrairement à sa sœur, Elisabeta Karina, qui était présente le samedi 18 juin au baptême de son neveu.

Alina-Maria et Nicolas avec leur fils, Mihai, le jour de son baptême (Photo : David Nivière)

Elisabeta Karina de Roumanie a tenu dans ses bras le petit Mihai lors d’une séance photos qui a précédé le baptême. Très fière de son neveu, c’est aussi Elisabeta Karina qui portait Mihai lors de l’arrivée de la famille à la cathédrale de la Trinité d’Alba Iulia.

Nicolas de Roumanie et sa fille, Maria Alexandra, avant le baptême de Mihai (Photo : David Nivière)

La cathédrale est aussi connue comme la cathédrale du couronnement ou la cathédrale de la réunification de la nation. C’est devant cette cathédrale que le roi Ferdinand 1e a été couronné avec son épouse, la reine Marie, en octobre 1922. Ferdinand est devenu roi en 1914 mais il avait fallu attendre la fin de la Première Guerre mondiale pour organiser son couronnement. Le baptême a donc eu lieu 100 ans après le couronnement du roi Ferdinand et de la reine Marie.

Lire aussi : Maria Alexandra de Roumanie respire l’air marin de Constanța pour la première fois

Elisabeta Karina de Roumanie au baptême de son neveu

Elisabeta Karina est deuxième dans l’ordre de succession de la famille royale, selon l’ordre actuel. La première dans l’ordre de succession derrière Margareta de Roumanie, Gardienne de la Couronne, est sa sœur, la princesse Elena, mère d’Elisabeta Karina et de Nicolas. Elisabeta Karina était la seule représentante de la famille royale de Roumanie présente au baptême du petit Mihai.

Nicholas et Elisabeta Karina de Roumanie Medforth Mills avec le petit Mihai. Alina Maria pose avec ses parents, Heinz et Rodica Binder, et la petite Maria Alexandra (Photo : David Nivière)

À son arrivée à la cathédrale, la famille a été accueillie par des partisans monarchistes vêtus de costumes folkloriques ou brandissant des drapeaux tricolores. Le petit Mihai est le plus jeune descendant de la famille Hohenzollern-Sigmaringen, dynastie ayant régné sur la Roumanie de 1866 à 1947. Plusieurs représentants des grandes familles roumaines, comme les Ghica, Brătianu et Cantacuzino, étaient présents au baptême, selon OK Magazine.

Le service religieux était célébré par pas moins de 5 prêtres. Le parrain et la marraine de Mihai sont Simona et Liviu Popescu, déjà témoins de mariage de Nicolas et Alina Maria. Après la cérémonie religieuse, les invités étaient conviés par les heureux parents à une réception organisée dans le hall d’un hôtel cinq étoiles au cœur d’Alba Iulia.

YouTube video

La salle était décorée de fleurs dans les tons de bleu. Au menu de la réception étaient prévus des plats traditionnels. En entrée, il y avait du fromage et de la charcuterie locale, sans oublier le traditionnel télémea. Le plat consistait en un filet de bœuf avec une sauce brune avec des sarmale (choux farcis) et de la polenta. Le dessert était un gâteau aux pommes.

Le petit Mihai de Roumanie descend de Carol 1e de Roumanie, premier souverain de Roumanie de la dynastie Hohenzollern-Sigmaringen. En 1866, le prince Karl von Hohenzollern-Sigmaringen a été élu à la tête de la Roumanie, et en 1881, il sera élevé au rang de roi. Les souverains suivants, jusqu’à Michel 1e, sont ses descendants.

La grand-mère maternelle de Carol 1e était la fille Stéphanie de Beauharnais, elle-même fille adoptive de Napoléon 1e. Quant à son père, le prince Charles-Antoine, il fut le prince souverain de la principauté de Hohenzollern-Sigmaringen de 1848 jusqu’à son annexion à la Prusse en 1849. Charles-Antoine, dernier souverain de Hohenzollern-Sigmaringen, devint en compensation ministre-président de Prusse, en 1858. La petite principauté de 906 km2, située au sud-ouest de l’Allemagne actuelle, dans le Bade-Wurtemberg, avait pour capitale la ville de Sigmaringen. La principauté, issue en 1576 de la partition du comté de Zollern, comptait 41 000 habitants, lors de son absorption en 1849.

Arbre généalogique simplifié des ancêtres du roi Michel 1e de Roumanie et l’ordre de succession actuel de la famille royale (Image : Histoires Royales)

Les ancêtres du dernier roi Michel 1e de Roumanie sont aussi bien des membres de la famille royale britannique que des membres de la famille impériale de Russie, par le tsar Alexandre II. Christian IX de Danemark, considéré comme le beau-père de l’Europe, est l’un des ancêtres de la famille royale de Roumanie, par son fils Georges 1e, qui sera élu roi des Hellènes en 1863 et dont la petite-fille, Hélène, était la mère du roi Michel 1e.

Par la princesse Anne de Bourbon-Parme, devenue reine de Roumanie à son mariage avec Michel 1e en 1948, tout juste en exil, les descendants du dernier roi de Roumanie sont directement liés à la famille de Bourbon des rois de France. La branche de Parme est issue du roi Philippe V d’Espagne, lui-même petit-fils de Louis XIV. La reine Anne était la petite-fille de Robert 1e, dernier souverain du duché de Parme et Plaisance. Elle était elle aussi une descendante de Christian IX de Danemark.

Nicolas de Roumanie a connu un vent de popularité important en 2010, lorsque son grand-père, le dernier roi de Roumanie Michel 1er l’avait fait prince de Roumanie et il devenait alors un successeur potentiel. Le roi Michel et la reine Anne n’ont eu que des filles. Nicolas n’avait alors que 25 ans quand la Roumanie l’a découvert. Dès ce jour, il a commencé à s’engager pour son pays. En 2015, Nicolas a été déchu de ses titres. Une répudiation qui est encore aujourd’hui au cœur de tensions familiales. Margareta de Roumanie, fille aînée du roi Michel 1e, est devenue l’héritière, et depuis le décès du roi Michel en 2017, elle est désignée comme la Gardienne de la Couronne.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr