Emmanuel-Philibert de Savoie lance son mouvement politique Realtà Italia

Il y a quelques semaines, en pleine période de crise du coronavirus, alors que l’Italie commençait à se déconfiner, prince Emmanuel-Philibert de Savoie lançait le think tank Più Italia. Ce groupe de réflexion devait menait à réfléchir autour de projets de relance pour l’Italie. Quelques semaines plus tard, il a franchi le pas suivant en transformant son projet en mouvement politique. Désormais, son parti portera le nom de Realtà Italia.

Le prince Emmanuel-Philibert de Savoie a transformé son groupe de réflexion Più Italia en mouvement politique Realtà Italia (Photo : capture Instagram/efsavoia)

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie lance Più Italia, un think tank pour la relance de l’Italie

Le think tank du prince de Venise devient un mouvement politique

« Nous avons besoin de plans concrets pour l’Italie qui, de cette manière (actuelle), ne peut pas démarrer. Et qu’ont fait les politiciens, alors que tout le monde en Europe proposait de vraies solutions ? », explique le fils du chef de la Maison royale de Savoie à Corriere. Entouré d’experts et d’éminences dans de nombreux domaines lors des webinaires organisés par son think tank, le prince Emmanuel-Philibert de Savoie a poussé le curseur encore plus loin en lançant son mouvement politique. Une énième casquette à assumer pour l’héritier d’une des plus prestigieuses maisons royales d’Europe, qui est également entrepreneur dans la restauration aux États-Unis.

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie demande le rapatriement des Italiens coincés à bord de l’Ocean of the Seas

Realtà Italia s’intéresse à la jeunesse italienne

Ce mouvement politique, dont le nom veut dire « réalité » mais rappelle aussi le mot « royauté », se veut axer sur la jeunesse et les promesses d’avenir pour eux. « Je dis ce que je pense : ce n’est pas l’Italie dont j’ai rêvé en exil. Des jeunes sans avenir ?  Je n’ai pas besoin de politique pour vivre. Et je ne dis pas que j’ai la solution mais les bons contacts pour mettre autour d’une table des gens qui sauraient quoi faire: ils ne sont qu’un agrégateur, un incubateur ou un canal d’idées ».

Lorsque le journaliste de Corriere lui demande si ce mouvement est lié aux ordres dynastiques de la Maison de Savoie et si son père, chef de la famille, est mêlé, il répond : « Le projet est le mien seul, partagé avec Antonio Bettanini et Filippo Bruno di Tornaforte, Luca Morvilli PDG de Qubit, Garosci et Noci ».

Lire aussi : La Maison de Savoie change la règle de succession : Vittoria peut prétendre au trône d’Italie avec la fin de la loi salique

Sources : Corriere et Realtà Italia

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.