Ernst August de Hanovre libéré de prison

Le prince Ernst August de Hanovre, duc de Brunswick-Lunenbourg, actuel prétendant au trône de l’ancien royaume de Hanovre a été relâché ce mercredi 9 septembre dans l’après-midi. Après une détention de 48 heures, l’époux de la princesse Caroline a été remis en liberté sous certaines conditions.

Lire aussi : Ernst August de Hanovre arrêté pour maltraitance d’employés de maison

Remise en liberté sous certaines conditions pour le prince Ernst August

Depuis le mois de juillet, il s’agit de la troisième fois que le prince Ernst August de Hanovre, 66 ans, a affaire aux forces de l’ordre. Outre ses précédentes frasques et scandales des précédentes années, rien que cet été, Ernst August de Hanovre s’en est pris à trois reprises avec la police. Après avoir appelé la police à son domicile, un pavillon de chasse situé à Grünau im Almtal, en Haute-Autriche, le prince s’en est pris à un officier, le menaçant et le blessant avec un couteau. Quelques jours plus tard, voulant se venger, il a menacé des policiers en se rendant dans un commissariat de police armé d’une batte de baseball.

Enfin, le 7 septembre, la police a encerclé son pavillon de chasse et a procédé à une arrestation du prince, après avoir reçu la plainte d’une employée de maison qui l’accuse de coercition sur elle et son mari. Quarante-huit heures après son arrestation et sa détention, le tribunal de Wels a accordé de rendre sa liberté au prince Ernst August. Les conditions exactes de sa liberté ne sont pas connues. Il est assigné à résidence jusqu’à son procès mais on ne sait pas exactement quelle résidence. En effet, le pavillon de chasse est maintenant considéré comme une scène de crime et il ne peut plus s’y rendre. Il a également l’interdiction d’entrer en contact avec les victimes présumées.

Lire aussi : Le mari de Caroline de Monaco en psychiatrie : Ernst August de Hanovre a menacé des policiers avec un couteau

Il risque jusqu’à 3 ans de prison

L’arrière-petit-fils de l’empereur Guillaume II et arrière-arrière-petit-fils du roi George V de Hanovre risque jusqu’à trois ans de prison. Il possède un également un permis de détention d’armes à feu qui pourrait lui être retiré. Il est également accusé d’avoir accidenté un panneau de signalisation et d’avoir volontairement endommagé des objets appartenant à la Fondation du Duc de Cumberland.

Lire aussi : Ernst August de Hanovre filmé menaçant des policiers avec une batte de baseball pour se venger

Source : Kronen Zeitung

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.