La famille royale de Roumanie chaleureusement accueillie aux haltes du train royal qui traverse le pays

Le 10 mai est un jour cher à de nombreux Roumains. Jusqu’à l’abolition de la monarchie en 1947, le 10 mai était le jour de la fête nationale. La fête nationale est devenue le 1e décembre, commémorant l’unification de la Roumanie. Les monarchistes, la famille royale et de nombreux Roumains attachés aux traditions culturelles du pays continuent à célébrer le 10 mai. Margareta de Roumanie et sa famille ont traversé le pays à bord du train royal pour célébrer cette date avec la population.

Lire aussi : Le roi Philippe découvre la passion de ses ancêtres pour les trains à l’exposition Royals & Trains à Train World

La famille royale de Roumanie traverse le pays à bord du train royal

Le 10 mai 2022, la journée de célébration a débuté en matinée, avec le dépôt des couronnes de fleurs de la princesse Maria, au pied du buste de Michel 1e sur la place du Roi à Bucarest, et du monument en mémoire de Carol 1e, sur la place du Palais royal.

À 11 heures, le train royal a quitté la gare royale de Băneasa, à Bucarest, avec les membres de la famille royale. Quelques minutes auparavant, Margareta, son époux le prince Radu et l’une de ses sœurs, la princesse Sofia, ont été accueillis à la gare par une cérémonie militaire. En Roumanie, le 10 mai est célébré pour trois raisons. C’est le 10 mai 1866 que le prince Carol de Hohenzollern-Sigmaringen a été appelé à régner sur les Principautés roumaines. Il proclame ensuite devant le Parlement, l’indépendance du pays le 10 mai 1877. Quatre ans plus tard, le 10 mai 1881, il prête ensuite serment en français et devient le roi Carol 1er.

La 30e brigade de garde Mihai Viteazul accueille la famille royale de Roumanie à la gare royale de Băneasa (Photo : capture d’écran vidéo-Still/Faire Use)

L’Orchestre du ministère de la Défense nationale ainsi que la 30e brigade de garde Mihai Viteazul ont accompagné cette cérémonie sur le quai de la gare royale. L’hymne national et l’hymne royal ont été entonnés, suivis de la marche de Carol 1e. Les soldats de la 30e brigade des gardes ont effectué un exercice d’habileté avec une arme.

YouTube video

Lire aussi : Les trains royaux belges : des véhicules royaux utilisés par les ancêtres du roi Philippe

De Bucarest à Galați, en passant par Ploiești, Buzău et Brăila

Pendant plus de cinq heures, le train royal a traversé la partie est de la Roumanie. Quatre haltes ont été effectuées dans quatre comtés différents. Le premier arrêt a eu lieu à Ploiești, où les autorités locales et un grand nombre d’habitants ont accueilli la famille. Des volontaires de la Croix-Rouge roumaine et des militaires de l’Inspection des situations d’urgence étaient présents. Margareta, Gardienne de la Couronne, est présidente de la Croix-Rouge roumaine.

YouTube video

Avant de quitter Ploiești, des soldats ont été invités à monter à bord du train, pour passer quelque temps auprès de la famille royale, jusqu’à la prochaine halte, à Buzău. Buzău,à nouveau, le prince Radu et la princesse Sofia ont été accueillis par les autorités locales et ils ont rencontré des représentants de la Croix-Rouge.

Le parcours du train royal du 10 mai 2022 avec des haltes dans quatre comtés de Roumanie (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Le wagon royal de la reine Margrethe II de Danemark

Cette fois-ci, à Buzău, ce sont des personnes âgées impliquées bénévolement dans la Fondation Royale Margareta de Roumanie qui ont été invitées à monter à bord du train. Le train royal a pris la direction de Brăila, où Margareta de Roumanie a été très chaleureusement accueillie, précise la Cour royale. La population de cette ville de 200 000 habitants était venue en nombre pour saluer la famille royale qui s’arrêtait pour la première fois dans leur ville.

La famille royale de Roumanie salue à l’une des gares du trajet effectué le 10 mai 2022 (Photo : capture d’écran vidéo-Still/Faire Use)

Enfin, pour le dernier tronçon du voyage, qui amenait la famille royale de Brăila à Galați, ce sont des étudiants qui ont été invités à monter à bord. À Galați, ce sont à nouveau de nombreux habitants qui ont montré leur sympathie vis-à-vis de la famille royale, accueillant la Gardienne de la Couronne dans leurs plus beaux costumes de fête.

Galați est une ville de plus de 250 000 habitants, située à l’est du pays, sur le bras gauche du Danube. C’est ici, à la frontière moldave que Margareta, Radu et Sofia de Roumanie ont passé la nuit. Le 11 mai, ils assureront plusieurs visites dans la ville, notamment auprès de l’antenne locale de la Croix-Rouge et dans un centre d’accueils pour enfants. En soirée, ils assisteront au concert de la fête nationale par l’Orchestre national de la radio.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr