Felipe VI aux célébrations des 500 ans de la fondation de la ville de Panama

Le roi d’Espagne est en voyage officiel au Panama pour quelques jours, venu rencontrer le nouveau président du pays et célébrer les 500 ans de la fondation de la capitale. Aujourd’hui, les festivités se sont enchaînées et le roi Felipe VI a participé à la cérémonie d’investiture du nouveau président, Laurentino Cortiza Cohen.

Felipe VI visite le quartier de Panama Viejo

Arrivé aux dernières heures de la journée de samedi à Panama avec son ministre des Affaires étrangères, Josep Borrell, le roi Felipe VI d’Espagne a eu droit à un bref accueil protocolaire à l’aéroport. Dès le lendemain, le dimanche 30 juin, le roi a commencé sa journée dans le vieux Panama. Panama Viejo est le site historique de la ville de Panama. C’est ici qu’est née la ville, puis le pays. Le 15 août 1519, le conquistador Pedro Arias Dávila a établi le premier campement européen sur la côte pacifique, avec une petite population de colons de 100 personnes. Très rapidement, la ville a pris de l’importance et a servi de lieu de transit pour les expéditions au Pérou, à la conquête de l’or. En à peine deux ans, la ville est devenue tellement importante que Charles Quint lui conféra le titre de cité royale (Ciudad Real). Le roi d’Espagne, accompagné de sa délégation, de l’ambassadeur d’Espagne au Panama et du président panaméen encore en fonctions pour quelques heures, Juan Carlos Valera, a rappelé ces faits historiques dans son discours.

Commémoration des 500 ans de la fondation de Panama

« L’Espagne a toujours avancé avec le Panama et nos liens n’ont cessé de se renforcer avec le temps. Comme nous le savons tous, grâce à la mise en lumière d’illustres Espagnols, sans l’Espagne, il est impossible de comprendre l’Amérique. Mais sans l’Amérique, on ne peut pas comprendre l’Espagne », a déclaré le roi, après sa première partie de discours historique. Cette année, pour fêter les 500 ans de la ville de Panama, la capitale du pays a été désignée comme ville ibéro-américaine de la culture. Le roi a conclu son discours avec ses félicitations et son souhait que le « cinquième centenaire soit un moment propice à l’heureuse rencontre et à la fraternité renouvelée entre Panaméens et Espagnols ».

Le roi d’Espagne visite un musée panaméen

Après la visite de Panama Viejo, la délégation s’est rendue au Musée Samuel Lewis García de Paredes, du nom d’un auteur et historien panaméen qui a œuvré pour la langue espagnole dans le pays. Il fut le premier directeur de l’Académie panaméenne de la langue espagnole et il a même été le premier signataire de la Charte d’indépendance du Panama vis-à-vis de la Colombie. Dans ce musée inauguré en 2017, on retrouve de nombreuses pièces et objets récupérés lors de fouilles, datant des périodes préhispaniques et hispaniques. Pour terminer cette commémoration, Sa Majesté a fait un tour des installations et des expositions, avant de prendre la pose devant un tableau de l’artiste Teresa Esteba, en compagnie de toute la délégation hispano-panaméenne.

Plus tard dans la journée, il a entamé le volet politique de sa visite, en rencontrant en audience privée le président sortant et le président élu. Demain aura lieu la passation de pouvoir lors d’une cérémonie d’investiture du nouveau président.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr