Ferdinand de Habsbourg a rejoint l’armée : son service militaire commence par la coupe de cheveux réglementaire

Tout ceux qui suivent Ferdinand-Zvonimir de Habsbourg-Lorraine, 22 ans, sur les réseaux sociaux savent que le jeune homme est en train de passer son service militaire. Le fils du prétendant au trône impérial d’Autriche l’avait annoncé début décembre sur Instagram, avant d’entamer ses vacances à Dubaï avec ses parents et sur les anciens territoires tchèques sur lesquelles ses ancêtres régnèrent en tant que rois de Bohême. Depuis début janvier, ça y est, il a intégré l’armée et il partage avec nous ces quelques clichés de ses premières heures en tant que militaire.

Lire aussi : Ferdinand de Habsbourg-Lorraine en République tchèque

Ferdinand de Habsbourg a rejoint l’armée autrichienne pour faire son service militaire

Ferdinand de Habsbourg-Lorraine, fils de Charles, actuel chef de la famille impériale d’Autriche, connu civilement comme Ferdinand Habsburg-Lothringen est champion de Formule 3. Le jeune pilote a dû mettre sa carrière sportive entre parenthèses, le temps de passer son service militaire obligatoire, en Autriche. Depuis début janvier, il a rejoint les rangs de l’armée et ça passe par la première épreuve : la coupe de cheveux réglementaire. Ferdinand de Habsbourg a pu dire au revoir à sa mèche blonde, lui qui d’habitude a des cheveux mi-longs en bataille, effet « saut du lit ». Il est caserné à la Dabsch-Kaserne à Korneubourg, dans l’est de l’Autriche, en Autriche-Basse.

Lire aussi : Crash impressionnant de Ferdinand von Habsburg en Formule 3

Dès les premiers jours de sa formation, il a appris les rudiments de la vie en caserne, faire son lit au carré et le salut militaire. Bien entendu, il a également passé la visite médicale, avant de passer sous les mains du coiffeur.

Source : Instagram/fhabsburg62

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.