Fête nationale au Liechtenstein : le prince Alois célèbre les 300 ans de la principauté

Ce 15 juillet 2019, le Liechtenstein célèbre sa Fête nationale. Cette année, elle est d’autant plus festive que le pays célèbre également son 300e anniversaire. C’est le 23 janvier 1719, que l’empereur Charles VI éleva ce petit territoire au rang de principauté. Coincé entre la Suisse et l’Autriche, le pays compte moins de 40 000 habitants, sur un territoire montagneux équivalent à la superficie du département français des Hauts-de-Seine.

Les origines de la principauté de Liechtenstein

Charles 1er de Liechtenstein fut le premier de la famille de Liechtenstein à recevoir le titre de prince du Saint-Empire, de la part de l’empereur Ferdinand II. Il recevra également en cadeau, de Ferdinand III, le duché de Jägerndorf. La famille de Liechtenstein, avant cela, ne possédait plus aucune terre et n’était pas une famille princière. La Maison de Liechtenstein tire son nom du château de Liechtenstein, situé au sud de Vienne, dont elle était propriétaire depuis le 11e siècle. Le plus ancien membre connu de la famille de Liechtenstein est Hue de Liechtenstein, mort en 1156. Ses descendants ont ensuite possédé différents territoires au fil des siècles, jusqu’à ce qu’ils se retrouvent sans territoire, au début du 17e siècle.

La principauté de Liechtenstein a 300 ans

Antoine-Florian de Liechtenstein, descendant de Gundakar, frère de Charles 1er, était un prince sans territoire. Antoine-Florian était chambellan de l’empereur Léopold 1er, puis percepteur du futur empereur Charles VI. Pour ses bons services, l’empereur accepta qu’Antoine-Florian achète le comté de Schellenberg et le comté de Vaduz, en 1699 et 1712. Quelques années plus tard, en 1719, Charles VI accepte d’unifier les deux comtés et de faire de ce territoire une principauté. Le territoire reçut le nom de son propriétaire, Liechtenstein. Depuis ce jour du 23 janvier 1719, le Liechtenstein est une principauté gouvernée par la famille du même nom. Comme le prince Antoine-Florian et ses successeurs travaillaient auprès de l’empereur, ils vivaient à Vienne, sans jamais avoir mis les pieds sur leur territoire. Le premier souverain à vivre réellement dans son pays est Franz-Joseph II, père de Hans-Adam II, qui fut le prince de Liechtenstein à partir de 1938.

La famille de Liechtenstein actuelle n’est pas descendante du prince Antoine-Florian. Cette branche s’est rapidement éteinte, étant donné que son petit-fils Jean-Népomucène n’eut que deux filles. Le trône est revenu à l’héritier mâle le plus proche, c’est-à-dire Joseph-Wenceslas, dont le père était le frère d’Antoine-Florian. La famille agrandie a des contacts familiaux avec les comtes d’Urach et la famille grand-ducale luxembourgeoise. Nikolaus, le frère de Hans-Adam a épousé Margaretha de Luxembourg, nièce des rois Baudoin et Albert II de Belgique et sœur aînée de l’actuel grand-duc Henri.

À l’occasion de la Fête nationale et de la célébration des 300 ans de la principauté, le prince Alois a accepté de répondre à une longue interview d’un journal suisse. Le prince héréditaire Alois a été désigné comme régent du pays par son père, dès 2004, alors qu’Hans-Adam n’était âgé que de 59 ans. Durant cette interview, le prince Alois a déclaré ne pas vouloir de femme sur le trône du Liechtenstein.

No Comments Yet

Leave a Reply