Fête nationale monégasque : Cérémonie en direct du Palais princier avec toute la famille Grimaldi

Aujourd’hui, 19 novembre, la Principauté de Monaco est en fête. Le prince Albert II et sa famille organisent chaque année une remise d’insignes de grade et de médailles dans la Cour d’honneur du Palais Princier après la traditionnelle prise d’armes. Au programme de la Fête nationale, une messe célébrée en la cathédrale, un défilé militaire et l’apparition de la famille au balcon.

Lire aussi : La princesse Charlene tout en blanc pour la Fête nationale 2019

Cette année, le Palais princier a décidé de rendre hommage à la princesse Grace, qui aurait eu 90 ans le 12 novembre 2019. Un hommage incroyable de la drill team de l’US Air Force à Grace Kelly se déroulera sur la Place du Palais. Autre surprise de la journée, pour la première fois, à 5 ans, le prince héritier Jacques de Monaco portera l’uniforme des carabiniers.

Revoir toute la journée de la Fête nationale monégasque 2019 en vidéo :

Suivre le livetweet de toute la matinée à Monaco :

Pourquoi la Fête nationale monégasque a-t-elle lieu le 19 novembre ?

En principe, la Fête nationale monégasque, également appelée Fête du prince, se déroulait le jour attribué au saint portant le même nom que le souverain. Ainsi, à chaque nouveau règne, le jour de la Fête nationale était également déplacé. C’est le prince Charles III qui fut le premier à décider de créer la Fête du prince, en son honneur. La Saint-Charles étant célébrée le 4 novembre, c’est ce jour qui fut choisi pour la Fête nationale et le resta de 1857 à 1890. À la mort de Charles, c’est le prince Albert 1e qui lui a succédé. La Saint-Albert étant célébrée le 15 novembre, la Fête du prince fut déplacée à cette date.

Lors du règne de Louis II, un problème est survenu étant donné que la Saint-Louis tombe le 25 août, en plein pendant la période de vacances. Le prince souverain a décidé de ne pas choisir cette date, craignant que peu de Monégasques seraient là pour le fêter. Il a donc choisi la date du 17 janvier, pour honorer sa petite-fille, la princesse Antoinette, date de la Saint-Antoine. Quand le tour du prince Rainier III est arrivé, en 1949, il aurait été normal de choisir le jour de son saint, c’est à dire le 11 avril pour organiser la Fête nationale. Mais observant le calendrier, en prévision des années à venir, le prince a remarqué que le 11 avril 1952 allait coïncider avec le Vendredi Saint, jour férié et religieux. Il a donc décidé de choisir le 19 novembre pour célébrer sa fête. Le 19 novembre correspond au jour de son ascension sur le trône, le 19 novembre 1949 mais aussi au jour qui était traditionnellement choisi pour célébrer le bienheureux Rainier d’Arezzo.

Le prince Albert II, quant à lui, a décidé de ne pas bouger à nouveau la Fête nationale. Elle aurait dû être déplacée au 15 novembre, comme ce fut le cas à l’époque de son aïeul. Pour ne pas déboussoler les Monégasques et instaurer de la stabilité, il a choisi de garder le 15 novembre comme jour définitif de la Fête nationale. De plus, bien que sur le trône depuis le 6 avril 2005, date de la mort de son père, sa cérémonie d’intronisation officielle a eu lieu le 19 novembre 2005, en mémoire de son père. La Fête du prince correspond donc également au jour où il a été intronisé devant un parterre de royautés invitées.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.