Quels seront les titres du prince Harry et de Meghan Markle ? Comment se feront-ils appeler ?

Pour répondre simplement à la question, il est préférable d’avouer tout de suite, qu’il est impossible de dire quels seront les titres portés par Harry et Meghan depuis l’annonce de le retrait de la famille royale. Pour plusieurs raisons.

La première raison est plutôt étonnante. Il s’agit de la confusion même du communiqué envoyé par Buckingham, qui parle d’enlever les titres d’Altesses royales à Harry et Meghan, ce qui d’un point de vue strict n’a pas de sens, Altesse royale n’étant pas un titre.

La deuxième raison est qu’il semblerait que cette décision ne soit pas actée officiellement mais qu’il sera simplement choisi de préférer une formule à une autre. Donc dans les faits… rien ne change.

La troisième raison pour laquelle on ne peut pas se prononcer définitivement est, qu’il semblerait que la confusion dans le communiqué a été reconnue par Buckingham et que des précisions sont sur le point d’être bientôt données à ce sujet. Autrement dit, tout peut encore changer.

La seule chose que l’on croit savoir (et encore, ils pourraient nous surprendre) c’est que Harry et Meghan veulent garder leurs titres de duc et duchesse de Sussex. Dans tous les cas, pour Meghan, il y aurait donc peu de changement. Le changement concernerait uniquement son titre d’appel d’Altesse royale, qu’elle ne pourra plus utiliser. Pour le prince Harry, cela risque d’être un peu plus compliqué, car il semble antinomique d’avoir un « prince du Royaume-Uni », sans pour autant qu’il ne soit pas appelé « Altesse royale ». Cela reviendrait quasiment à reconnaitre qu’on puisse être prince, sans pour autant recevoir la marque de respect réservée exclusivement aux membres de la famille royale. D’où le fait que certains journalistes ont également parler d’exclusion de la famille royale… En effet, si pour être prince, il faut être membre de la famille royale, de la même façon, un prince se fait appeler Altesse royale. Donc, si on ne se fait pas appeler Altesse royale, on ne peut pas être prince, et si on n’est pas prince, on n’est membre de la famille royale. On vous explique tout ça en détail, surtout que pour certains, on peut être membre de la famille royale sans être prince… C’est pourquoi ça se complique !

Harry et Meghan ont-ils vraiment été exclus de la famille royale ?

Oui et non. Si on suivait la véritable logique du communiqué de Buckingham, oui Harry perdrait son titre de prince et de facto, ne serait plus membre de la famille royale britannique. Là encore, on peut en discuter. En effet, il n’existe pas de règle officielle qui détermine qui fait partie de la famille ou pas. Dans certains pays, il y a une distinction entre « famille royale » et « Maison royale », l’une étant plus restreinte que l’autre. Dans d’autres pays, les membres de la famille royale au sens large sont tous ceux qui sont apparentés à la famille, par contre, il existe aussi une notion plus stricte, qui ne prend en compte que les membres qui bénéficient d’une dotation publique. Les règles varient donc d’un pays à l’autre. Mais comme au Royaume-Uni, il n’existe pas de règle, on peut considérer qu’une personne est membre ou pas membre, selon tel ou tel critère. Si on prend le critère qui considère qu’un membre « royal » de la famille est une personne qui répond au prédicat d’Altesse royale ou qui porte le titre de prince, alors oui, l’annonce de la reine indique bien exclure Harry et Meghan. Si par exemple, on prend comme critère qu’un membre de la famille royale touche des fonds publics pour assurer ses activités, alors oui, à nouveau, Harry et Meghan sont exclus puisqu’il a été annoncé qu’ils n’auraient plus droits à la dotation qu’il leur était allouée. Si par exemple, on choisit comme critère qu’un membre de la famille royale est une personne apparentée au souverain, alors oui, bien entendu, Harry et Meghan restent dans la famille. Et puis, ultime raison… Si la reine le décide, elle peut très bien dire que telle ou telle personne est membre de la famille. Puisque la reine a tous les droits. Donc, en résumé, on le saura quand la reine aura clarifié la situation.

Lire aussi : Comment sont transmis les titres de prince et princesse du Royaume-Uni ?

Quels seront les titres de Meghan et Harry maintenant qu’ils ne sont plus Altesses royales ?

Là encore, si on en croit le communiqué et que l’on suit la véritable règle, cela voudrait dire que le prince Harry n’est plus prince, puisqu’il n’existe pas de cas (dans l’époque moderne), de prince qui n’utilise pas de prédicat d’Altesse royale. Mais une exception est toujours possible, étant donné que la reine, en tant que chef de famille peut établir un cas sans précédent (c’est à dire, faire ce qu’elle veut).

Il faut savoir qu’à l’inverse, on peut se faire appeler Altesse royale, sans être prince ou princesse du Royaume-Uni. C’est d’ailleurs le cas de la majorité des épouses à l’heure actuelle. Meghan, Kate, Sophie, Camilla se font toutes appeler Altesses royales sans pour autant être princesses. Par contre, l’inverse est impossible. Être prince du Royaume-Uni implique toujours d’utiliser le prédicat d’Altesse royale. C’est pourquoi, encore une fois, si on se réfère à ce que dit le communiqué, en perdant l’appellation Altesse royale, Harry devrait aussi perdre son titre de prince.

Pour ajouter encore plus de confusion au problème, notez bien l’erreur du communiqué qui n’utilise pas les bons termes. En effet, le communiqué parle d’enlever les titres d’Altesses royales (HRH Titles, en anglais) sauf qu’Altesse royale n’est pas un titre ! On EST « prince », « duc », « baron », par contre on n’EST pas Altesse royale, on se FAIT APPELER Altesse royale. Il s’agit d’un prédicat ou d’un titre d’appel. C’est l’équivalent de « Sa Grâce » pour les ducs, de « L’Honorable » pour la majorité des titres de noblesse comme comte ou marquis et de « Sir » pour les plus petits titres comme baron ou chevalier et de « Monsieur » pour tous les citoyens non-nobles.

C’est pourquoi, il est normalement obligatoire de dire « Son Altesse royale le prince Harry » et qu’il serait impossible d’imaginer enlever le prédicat d’Altesse royale sans enlever en même temps le titre de prince. D’autant plus qu’au Royaume-Uni, le titre de prince indique vraiment l’appartenance à la famille royale. Contrairement à la Belgique par exemple, où certaines familles portent un titre de prince, sans pour autant être membres de la famille royale, au Royaume-Uni, c’est un titre qui ne peut être porté que par un enfant du souverain ou un petit-enfant du souverain s’il est descendant par son père.

Lire aussi : Quelles sont les règles de succession au trône britannique ?

Harry et Meghan vont-ils perdre leur titre de duc et duchesse de Sussex ?

Concernant les titres de duc et duchesse, pour l’heure rien n’indique que Meghan et Harry les perdront. Ces titres sont des titres de noblesse classiques de la pairie du Royaume-Uni. Les règles de transmission sont totalement différentes que les règles de transmission des titres de princes. Elles sont les mêmes pour tous les nobles du Royaume-Uni, même ceux qui ne sont pas membres de la famille royale.

La principale différence se situe dans le fait qu’au mariage, l’épouse hérite du titre de noblesse de son époux (c’est d’ailleurs la seule façon d’avoir une « duchesse de » ou une « comtesse de », puisque le titre ne s’hérite que du père vers son fils aîné, à sa mort). Donc toutes les duchesses le sont, parce qu’elles ont épousé un titre. D’ailleurs, il n’y a qu’un seul « duc de », c’est le fils aîné qui en a hérité de son père et qui a son tour le transmettra à son fils aîné à sa mort. (Ces règles ne s’appliquent qu’à la noblesse britannique, bien entendu. Dans d’autres pays, il existe des familles de nobles où chaque famille a des règles de transmissions qui sont spécifiques à leurs cas). Pour en revenir au Royaume-Uni, alors qu’il n’y a qu’un seul duc de Sussex, il peut par contre y avoir plusieurs princes ou princesses du Royaume-Uni, qui sont les descendants d’un souverain, à la première ou deuxième génération (si descendant par un homme).

Le titre de princesse, qui lui aussi suit une règle propre à la famille royale, n’est jamais transmis à l’épouse, sauf si elle était déjà princesse avant son mariage. D’où le fait que Meghan n’est pas princesse (règle spécifique à la famille royale), mais bien duchesse (règle classique d’un titre de noblesse). Et comme nous l’avons vu précédemment, le prédicat d’Altesse royale (qui pourtant est une spécificité de la famille royale) peut par contre être transmis au mariage. C’est pourquoi, contrairement à toutes les autres duchesses du pays, Meghan peut se faire appeler « Son Altesse royale la duchesse de Sussex », au lieu de « Sa Grâce la duchesse de Sussex ». Il semblerait donc que ce soit prochainement la seconde solution qui soit choisie. La question concerne plutôt le prince Harry puisqu’il serait étonnant de le voir se faire appeler « Sa Grâce le prince Harry, duc de Sussex ».

Enfin, rappelons également que perdre un titre de noblesse est très simple, il suffit de le demander, contrairement à perdre le prédicat d’Altesse royale, qui se fait par décision de la reine, étant le chef de famille, c’est elle qui décide comment on s’adresse à un membre de sa famille.

Là encore, tout n’est que supposition puisqu’on ne sait pas si Harry et Meghan souhaitent également perdre carrément leurs titres de noblesse. Si oui, alors d’autres questions se posent sur leur identité. La logique voudrait que Harry soit connu comme Harry Mountbatten-Windsor. Mais puisque rien ne suit la logique, on pourrait aussi imaginer qu’on leur accorde un autre nom, comme celui de Harry de Sussex, par exemple.

Quels seront les titres de noblesse du duc et de la duchesse de Sussex ? Vont-ils perdre leurs titres ? Leur prédicat ?

Source : Forms of address in the United Kingdom

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.

No Comments Yet

Leave a Reply