Henri de Luxembourg envoie son soutien au président libanais

Comme d’autres monarques européens, le grand-duc Henri a souhaité adresser un message de soutien au Liban. La lettre envoyée à son président, Michel Aoun, a été rendue publique. Le Liban est un pays allié qui entretien une relation très étroite avec les pays européens francophones. Le pays compte une centaine de ressortissants libanais sur le territoire grand-ducal, ainsi que de nombreuses familles aux origines libanaises.

Lire aussi : Le reine Elizabeth pense aux Libanais après l’explosion

Le grand-duc Henri est touché par le drame à Beyrouth

« C’est avec une grande émotion que la Grande-Duchesse et moi-même avons appris la nouvelle de la catastrophe survenue à Beyrouth », écrit le grand-duc Henri, depuis son lieu de vacances. Comme chaque année, la famille grand-ducale profite du soleil du Var, dans leur maison de vacances de Cabasson.

« Il s’agit d’un drame qui nous touche tous », assure le chef d’État luxembourgeois à son homologue libanais. « Avec le peuple luxembourgeois, nous vous exprimons notre profonde sympathie comme au peuple libanais dans son ensemble. Nos sentiments de compassion les plus émus vont aux familles touchées par cette tragédie. »

Pour rappel, ce 4 août, 2750 tonnes de nitrate d’ammonium ont provoqué une explosion catastrophique sur le port de Beyrouth, tuant une centaine de personnes et faisant des milliers de victimes. La déflagration, qui s’est ressentie jusqu’à Chypre, a soufflé tous les alentours. On estime aujourd’hui qu’il y a 300 000 habitants de la capitale qui se retrouvent sans abri. La reine Elizabeth II ou le roi Willem-Alexander des Pays-Bas sont deux souverains, qui comme le grand-duc Henri de Luxembourg ont soutenu publiquement le Liban après l’explosion.

Lire aussi : Les prétendants au trône français soutiennent le Liban après l’explosion de Beyrouth

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.