Harald V : 30 ans de règne

Il y a 30 ans mourait Olav V, le deuxième roi de Norvège de l’époque moderne. Le roi est mort, vive le roi ! Le 17 janvier 1991, le prince héritier Harald montait sur le trône à 53 ans. Depuis 30 ans, il a pu compter sur son épouse, la reine Sonja. Très populaire dans son pays, le roi Harald V, aujourd’hui âgé de 83 ans ne compte pas lâcher son trône, bien décidé à servir son pays jusqu’à son dernier souffle.

Le roi Harald de Norvège fête ses 30 ans de règne ce 17 janvier 2021 (Photo : Jørgen Gomnæs / Det kongelige hoff)

Lire aussi : Haakon de Norvège parle du jour où il sera Roi

Le 17 janvier 1991 Harald V montait sur le trône

Le roi Olav V mourrait le 17 janvier 1991, à l’âge de 87 ans. Le roi Olav, né prince Alexandre de Danemark, n’était que le deuxième monarque norvégien de l’époque moderne. Son père, le prince Carl avait été élu roi de Norvège en 1905, suite à la dissolution de l’union entre la Suède et la Norvège. Le prince Carl prit le nom de règne de Haakon VII, continuant la numérotation des anciens rois de Norvège.

Le roi Harald V n’est que le troisième roi de Norvège de l’époque moderne, issu de la branche Glüksbourg de la famille Oldenbourg (Image : Histoires Royales)

En plus de sa prestation de serment au Storing (Parlement norvégien), le roi Harald a choisi de continuer la tradition initiée par son père de recevoir une bénédiction. Le roi Harald et la reine Sonja ont reçu la bénédiction à la cathédrale de Nidaros, quelques mois plus tard, le 23 juin 1991.

YouTube video

Le prince héritier Harald avait eu le temps de se préparer à sa tâche, occupant régulièrement le rôle de régent à la fin de la vie de son père. Comme le rapporte la biographie du roi Harald, écrite par un ancien président du Parlement, le souverain pense que son père, déjà affaibli et malade, aurait succombé des suites du traumatisme vécu en apprenant le début de la Guerre du Golfe. Selon Harald V son père ne se sentait pas capable de vivre une nouvelle guerre, pensant que le conflit provoquerait une troisième guerre mondiale.

À la mort de son père, Harald avait 53 ans. À ses côtés, il pouvait compter sur son épouse, Sonja Haraldsen. Il avait épousé cette roturière en 1968, un véritable mariage d’amour pour lequel Harald avait dû batailler ferme. Lors de son ascension sur le trône, les Norvégiens ont également pu découvrir la joie d’avoir une reine. Ce n’était plus arrivé depuis 53 ans. La dernière reine de Norvège était la reine Maud, née Maud de Galles, épouse du roi Haakon VII, décédée en 1938. Lorsque le roi Olav V est monté sur le trône en 1957, il était déjà veuf, son épouse, Märtha Louise étant décédée quelques années auparavant.

Lire aussi : Discours du roi Harald du 31 décembre 2020 : L’espoir nous mènera tous en 2021

Un roi norvégien pour la Norvège

En montant sur le trône, Harald choisit de garder son prénom. On lui attribua le chiffre « V », bien qu’en réalité, il y avait déjà eu 5 rois Harald avant lui. Néanmoins, traditionnellement Harald à la dent bleue (mort vers 986) n’entre pas dans la numérotation des rois.

En montant sur le trône, Harald marqua un autre record. Il est le premier monarque de Norvège à être né sur le sol norvégien, en plusieurs siècles. Ce n’était plus arrivé depuis Magnus VII, qui a abdiqué en 1343, soit depuis 648 ans. En effet, au cours de l’histoire, la Norvège fera partie de plusieurs unions entre les pays scandinaves, notamment l’union de Kalmar. Par après, le pays sera dirigé soit par un monarque danois soit suédois.

Le père du roi Harald était encore né prince de Danemark, né à la cour britannique, sa mère étant la fille du prince de Galles, le futur roi Edouard VII. À l’âge de deux ans, le prince Carl vit son père devenir roi de Norvège.

Le prince Harald bébé dans les bras de sa maman, la princesse héritière Märtha. Le prince Harald vers 6 ans et le prince Harald à son entrée à l’école militaire vers 1956 (Photos : domaine public)

30 ans de règne : et de nombreuses autres années…

Le roi Harald V, qui a souffert de quelques problèmes de santé depuis la fin 2019, n’a jamais évoqué la possibilité d’abdiquer, alors que d’autres monarques européens ont pris cette habitude ces dernières années. « J’ai prêté serment au parlement, c’est pour durer toute une vie. C’est aussi simple que ça », avait déclaré Harald à DN Magazine en février 2019.

La princesse héritière Mette-Marit, le prince héritier Haakon, la reine Sonja et le roi Harald V de Norvège (Photo : Jørgen Gomnæs / Det kongelige hoff)

« C’est devenu une tradition dans ce pays pour nous d’aller jusqu’au «bout» », expliquait le roi, qui évoquait par contre la possibilité d’une régence, comme ce fut le cas lors des deux règnes précédents. Le roi Olav V avait déjà nommé son fils régent du royaume, comme cela se passe également aujourd’hui lorsqu’Harald V est à l’étranger ou en incapacité d’accomplir ses fonctions pour cause de maladie.

Il y a un mois, le prince héritier Haakon a répondu à une interview dans laquelle il évoque son règne futur et parle de la façon dont son père le prépare à cette tâche. À la question de savoir s’il se sent prêt à devenir roi, le prince héritier dit se souvenir de la mort de son grand-père, le roi Olav V, et de son père, qui lui était prêt à lui succéder, en 1991. « Je ne pense pas que je serai complètement préparé, je ne pense pas que ça sera comme ça. Mais bien sûr, j’y ai pensé ». Le prince héritier explique que devenir roi est quelque chose à laquelle il pense. « Mais j’aime beaucoup mes parents, donc ce n’est pas comme si je voulais y penser tout le temps ». 

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr