Haakon de Norvège parle du jour où il sera Roi

Il y a quelques semaines, le prince héritier Haakon de Norvège a réalisé une marche de trois jours, parcourant la route empruntée par les réfugiés il y a 75 ans, alors qu’ils fuyaient la Norvège pour rejoindre la Suède. La chaine de télé TV2 a pu suivre le fils du Roi lors de cette randonnée commémorative et obtenir des réactions exclusives. Les journalistes en ont profité pour le questionner sur sa future position de roi de Norvège.

Le prince héritier Haakon a évoqué sa future fonction de roi de Norvège (Photo : Lise Aserud/NTB Scanpix/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Haakon de Norvège assis sur le trône pour la première fois pour ouvrir l’année parlementaire

Comment le prince héritier Haakon se prépare-t-il à sa future tâche ?

Le prince héritier Haakon, 47 ans, a été interrogé par les journalistes sur le jour où il devra succéder à son père. Comme le dit le diction : « Le roi est mort ! Vive le roi ! ». Dans le cas du roi, l’héritier doit prendre le pas immédiatement. Alors qu’il fait le deuil d’un parent, cela marque en même temps son avénement. Questionné sur l’éventualité de perdre son père, il répond : « C’est un peu différent de la plupart des autres. Ce sera plus public et c’est une transition dans la vie ».

À la question de savoir s’il se sent prêt, le prince héritier dit se souvenir de la mort de son grand-père, le roi Olav V, et de son père, qui lui était prêt à lui succéder, en 1991. « Je ne pense pas que je serai complètement préparé, je ne pense pas que ça sera comme ça. Mais bien sûr, j’y ai pensé ». Le prince héritier explique que devenir roi est quelque chose à laquelle il pense. « Mais j’aime beaucoup mes parents, donc ce n’est pas comme si je voulais y penser tout le temps ». Il ajoute que dans la famille royale, l’accent est mis sur les transitions entre les générations, et qu’il faut essayer de penser à long terme.

Selon le prince héritier, la transition est quelque chose dont ils parlent en famille. Ils en parlaient surtout durant les premières années de règne de son père, dans les années 90. « Il est très conscient des choses lui aussi, et il est très doué pour voir ma situation afin de faciliter la transition au mieux. » Haakon a ajouté que lui-même préparait déjà ses enfants à la tâche. Sa fille aînée, la princesse Ingrid Alexandra, aujourd’hui âgée de 16 ans, deviendra la princesse héritière le jour où il montra sur le trône.

Lire aussi : À quoi ressembleront les rois et reines d’Europe dans 30 ans ? Les futurs monarques des trônes européens en photos

Quel genre de roi sera Haakon de Norvège ?

« J’ai beaucoup de mauvais côtés », avoue le fils du roi Harald et de la reine Sonja. Après avoir appris aux journalistes qu’il avait du mal à se lever le matin, il explique : « Ce n’est pas comme si les gens ne savaient pas… Je peux parfois être un peu distant … Il y a certainement des choses que je pourrais améliorer. Il peut parfois être un peu difficile d’entrer en contact avec moi. Je ne suis pas si doué pour être présent », dit-il en ajoutant qu’il sera difficile de marcher dans les traces de son père, qui jouit d’une extraordinaire notoriété dans son pays.

Préférant ne pas être comparé à son père, le prince héritier explique qu’il fera les choses à sa façon. « Je ne dois pas essayer d’être quelqu’un d’autre que moi, alors ce sera un peu plus facile. Nous avons des personnalités différentes et nous sommes des personnes différentes, et nous pouvons agir de manière légèrement différente ».

Lire aussi : Haakon de Norvège fier de la réussite scolaire de sa fille la princesse Ingrid Alexandra

Source : TV2

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr