Donatus de Schaumbourg-Lippe et son produit antiviral contre le coronavirus

Le prince héréditaire de Schaumbourg-Lippe a été pris d’une lubie soudaine à la fin du confinement du printemps, dû à la pandémie mondiale de coronavirus. Convaincu de vouloir aider à combattre le covid-19, Heinrich Donatus de Schaumbourg-Lippe a rejoint les États-Unis pour travailler sur l’élaboration et la distribution d’un produit antiviral, qui pourrait désinfecter les surfaces et tuer le coronavirus.

Heinrich Donatus de Schaumbourg-Lippe aide à la commercialisation d’un produit anti-coronavirus. Ici avec sa mère, la princesse Lilly (Photo : People Picture/Splash News/ABACA)

Lire aussi : Le prince Heinrich-Donatus complice avec sa sœur Lana

Le prince héréditaire de Schaumbourg-Lippe se lance un défi dans le contexte de la crise sanitaire

Interrogé par Neue Presse, le fils du prétendant au trône de l’ancienne principauté de Schaumbourg-Lippe, affirme s’être demandé : « Qu’est-ce que j’apporte réellement du bien au monde ? » Cette question existentielle l’a poussé à agir, au début de l’été. Donatus de Schaumbourg-Lippe, 26 ans, fils du prince Alexander de Schaumbourg-Lippe et de la princesse Lilly de Sayn-Wittgenstein-Berlebourg, a suivi sa formation à l’Académie royale militaire de Sandhurst puis a entrepris des études en administration des affaires. Quand le coronavirus a frappé la planète et que le confinement a mis son pays à l’arrêt, Donatus était en train de chercher de nouvelles opportunités.

C’est alors qu’il a découvert l’entreprise suisse HeiQ, qui avait développé Viroblock, une technologie désinfectante pour lutter contre l’Ebola en 2013. « Sept ans plus tard, en 2020, les mêmes masques ont toujours les mêmes performances antimicrobiennes », explique le prince héréditaire à la presse allemande. Convaincu par cette technologie, il décide de rejoindre, dans l’Arizona, un petit groupe de cinq personnes qui étudie le développement de Viroblock. Son travail est si prenant qu’il dit ne dormir « parfois que deux heures par nuit ».

YouTube video

Lire aussi : La château hanté d’Alexander de Schaumbourg-Lippe à Bückeburg

Donatus de Schaumbourg-Lippe travaille d’arrache-pied pour commercialiser ce désinfectant

Doué dans les affaires comme son père, Donatus travaille notamment comme commercial pour tenter de faire adopter la technologie par des grands groupes de l’industrie textile. Le produit antiviral, qui est efficace contre le coronavirus, pourrait par exemple être appliqué à des tissus, qui serviraient à fabriquer des lingettes, des gants, des masques, des matelas ou d’autres ustensiles d’entretien.

Le prince héréditaire y croit : « Nous avons amélioré des points qui devaient être optimisés. Maintenant nous sommes prêts et nous savons comment nous pourrions l’utiliser au mieux ». Le produit pourrait aussi servir par exemple à désinfecter les lieux publics, les salles de sport ou les magasins. « Le produit nous donne la possibilité de réaliser de grandes choses avec une petite chose. » Il y a quelques jours Viroblock d’HeiQ a été récompensé du Swiss Technology Award 2020.

YouTube video

Lire aussi : L’île du prince Alexander de Schaumbourg-Lippe a besoin de subsides pour perdurer

Sources : Focus.de, HeiQ et Neue Press

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr