L’île du prince Alexander de Schaumbourg-Lippe a besoin de subsides pour perdurer

Le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe et la société qui gère les avoirs de la famille princière demandent de l’aide financière de l’État pour continuer à développer des projets sur son île. L’île Wilhelmstein, située au milieu du lac de Steinhude en Basse-Saxe, est devenue une attraction touristique pour les jeunes et curieux de la région, qui aurait besoin d’un coup de pouce financier pour continuer à exister. Le coronavirus n’a pas aidé la situation. Plusieurs partis d’extrême gauche crient au scandale.

L’île Wilhelmstein est située au milieu du lac de Steinhude, à une trentaine de kilomètres au nord de Hanovre (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Alexander de Schaumbourg-Lippe a épousé la pianiste iranienne Mahkameh Navabi

L’île Wilhelmstein a besoin de l’aide de la région de Hanovre pour se réinventer

Au milieu du lac de Steinhude, un grand lac au nord de Hanovre, se trouve une île artificielle, presque rectangulaire. Cette île a été construite au 18e siècle pour protéger le territoire de Schaumbourg-Lippe. Une forteresse a été construite au milieu de l’île. L’île a toujours appartenu à la famille, et son chef de famille actuel, le prétendant au trône de l’ancienne principauté, le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe, tire la sonnette d’alarme. Il demande une subvention de 60 000 euros par an pendant 5 ans à la région de Hanovre afin que la société Steinhuder Meer Tourismus GmbH qui gère l’île, puisse proposer et développer un nouveau concept pour rendre l’île plus attractive à long terme. L’État de Basse-Saxe et les districts de Schaumburg et Nienburg/Weser devraient également apporter une contribution financière.

Pour se rendre sur l’île, il faut emprunter un voilier, appelé Auswanderer (le migrant, en français). Le fait que le bateau soit ouvert est déjà un point qui bloque certains visiteurs, notamment lorsque la météo n’est pas clémente. L’île n’est accessible déjà que d’avril à octobre. Sur l’île, des visites guidées sont organisées, les mouvements de jeunesse y organisent des camps, on y visite les casemates, la forteresse, et un restaurant gastronomique propose de la nourriture de qualité. Mais le Cour de Bückeburg, qui gère l’ensemble des biens de la famille princière, a rencontré quelques difficultés ces derniers temps.

Un Auswanderer, un voilier amenant des touristes jusqu’à la forteresse (Photo : WikiCommons)

Plusieurs restaurants situés sur des domaines appartenant à la famille de Schaumbourg-Lippe, y compris l’un au château de Bückeburg a dû fermer. Cela faisait quelques années qu’ils n’étaient pas rentables. La Cour de Bückeburg gagne principalement ses revenus grâce à la sylviculture dans les forêts de la famille. Les autres attractions proposées aux visiteurs peinent à être rentables.

Lire aussi : Mort du prince Waldemar de Schaumbourg-Lippe, cousin de la reine Margrethe II de Danemark

Le projet du prince Alexander de Schaumbourg-Lippe ne plait pas à tout le monde

Un nouveau concept devrait être proposé par le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe et son équipe. La demande de subsides supplémentaires de la part du prince mélomane, qui s’est marié pour la troisième fois le mois dernier avec une pianiste iranienne, fait grincer des dents au sein de la coalition Die Region. Le Piratenpartei (Parti des pirates) et Die PARTEI ne sont pas favorables à la demande de subsides. Bruno Wolf, vice-président du Piratenpartei mentionne l’aide aux sans-abri ou le soutien aux étudiants qui étudient à domicile comme étant des choses utiles « La liste des choses pour lesquelles il n’y a actuellement pas d’argent ne cesse de s’allonger. Je me demande comment on peut tout à coup avoir de l’argent pour ce piège à touristes », rapporte le média TAZ.

Quant à Julian Klippert, président de Die PARTEI, il a parlé de « seigneurs voleurs » pour désigner le prince et son équipe. Il a demandé s’il n’était pas plus judicieux d’utiliser cet argent pour protéger le lac de Steinhuder contre le changement climatique « sinon on pourrait peut-être bientôt marcher jusqu’à l’île de toute façon ».

Lire aussi : Le prince Heinrich-Donatus complice avec sa sœur Lana

Source : TAZ

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr