Jean d’Orléans rend hommage à son grand-père engagé dans la Légion étrangère malgré la loi d’exil qui frappait sa famille

Ce 8 mai 2020, le prince Jean, comte de Paris, a rendu hommage à tous les hommes morts pour la France, pendant la Seconde Guerre mondiale. Il l’a fait en ayant eu une pensée émue et particulière pour son grand-père, Henri, comte de Paris, qui s’était engagé dans la Légion étrangère. Le prince Jean a partagé des photos de son grand-père en guise d’hommage et a rappelé le dévouement de ce dernier pour son pays, dans lequel il ne pouvait pourtant pas rentrer.

Malgré l’exil de la famille, le prince Henri d’Orléans a voulu survire la France (Image : Twitter/Jean d’Orléans)

Lire aussi : La princesse Astrid se souvient du 8 mai 1945 quand sa famille en exil a appris la fin de la guerre

Henri d’Orléans voulait servir son pays malgré la loi d’exil

Henri d’Orléans, né en 1908 et mort en 1999, s’était engagé dans la légion étrangère. Le prince Henri était le fruit de deux Orléans, son père étant Jean d’Orléans et sa mère était Isabelle d’Orléans. Les parents d’Henri étaient cousins germains et son arrière-arrière-grand-père était le roi Louis-Philippe 1e. Henri d’Orléans avait déjà fait des séjours secrets en France, malgré la loi d’exil. Puis, le 21 mars 1940, désireux de servir son pays, on lui accorda le droit de rejoindre la Légion étrangère. Cinq mois plus tard, le 25 août 1940, son père mourut et il devint chef de la famille d’Orléans.

« En ce 75ème anniversaire de la fin de la Deuxième guerre mondiale, j’ai une pensée toute particulière pour mon grand-père, Henri, comte de Paris, qui s’est engagé dans la Légion étrangère et qui n’a pas hésité à se porter au secours de notre nation “outragée, brisée et martyrisée” durant quatre ans », écrit aujourd’hui le prince Jean, en ce jour de commémoration des 75 ans de la libération.

Le comte de Paris a rejoint la Légion étrangère (Image : Twitter/Jean d’Orléans)

Lire aussi : Jean d’Orléans, 1 an après l’incendie de Notre-Dame : « Une prise de conscience salutaire de la valeur de notre patrimoine historique »

Le comte de Paris rend hommage à son grand-père qui avait rejoint la Légion étrangère

« Malgré la loi d’exil qui frappait notre famille, mon grand-père Henri, comte de Paris, a tenté durant tout le conflit de fédérer les forces antagonistes en présence, afin de préparer et construire la France de demain, et cela sans aucun esprit partisan ou de revanche », rappelle le petit-fils d’Henri d’Orléans. En 1950, la loi d’exil fut abrogée et le comte de Paris rentra en France. Dès son arrivée, il rencontra le président Auriol.

« Méditons ces paroles d’Honoré d’Estienne d’Orves, martyr de la Résistance : “Je prie Dieu de donner à la France et à l’Allemagne une paix dans la justice comportant le rétablissement de la grandeur de mon pays. Et aussi que nos gouvernements fassent à Dieu la place qui lui revient” », conclut le prince Jean sur ses réseaux sociaux.

Lire aussi : Le comte de Paris en confinement : « Les Français ont toujours été généreux dans la difficulté »

Source : Twitter

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply