Jean d’Orléans, 1 an après l’incendie de Notre-Dame : « Une prise de conscience salutaire de la valeur de notre patrimoine historique »

Il y a un an, jour pour jour, la cathédrale de Notre-Dame de Paris prenait feu. L’incendie a ravagé ce qu’on appelait « la forêt », c’est-à-dire les enchevêtrements de poutres de la charpente de l’édifice presque millénaire. Le monde politique mais aussi culturel, religieux et même les royautés du monde entier ont fait part de leur bouleversement suite à ce drame. Jean d’Orléans, comte de Paris, fut l’un de ceux qui se rendirent sur les lieux de l’incendie, peu de temps après le drame. Aujourd’hui, un an après les faits, alors que le monde entier est préoccupé par un autre drame, celui de la pandémie mondiale du coronavirus, le comte de Paris a envoyé un message sur ses réseaux sociaux pour rappeler que le terrible incendie doit servir de « prise de conscience salutaire de la valeur de notre patrimoine ».

Il y a un an, Notre-Dame brûlait et Jean d’Orléans faisait part de sa tristesse et son inquiétude (Image : capture Twitter)

Lire aussi : Le comte de Paris en confinement : « Les Français ont toujours été généreux dans la difficulté »

Le prince Jean d’Orléans a été prier au pied de Notre-Dame dès le lendemain de l’incendie

Le 15 avril 2019, la toiture de Notre-Dame prenait feu. Complètement éventré, l’édifice religieux est toujours inutilisable et sa reconstruction prendra du temps. Dès le lendemain, le 16 avril à 15 heures, le prince Jean d’Orléans et son frère, le prince Eudes, s’étaient rendus devant la cathédrale pour prier. « Je prierai pour notre pays dont Notre-Dame, érigée par les rois de France, dont elle est le symbole spirituel et protecteur. J’appelle tous les Français à vivre une même démarche et à s’unir dans l’Espérance. », avait déclaré le comte de Paris à l’époque. Sur place, il avait notamment rencontré Mgr Chauvet, à qui il avait manifesté sa tristesse.

Le lendemain après sa visite au pied de Notre-Dame, le comte de Paris signait un édito dans Le Figaro (Image : capture Twitter)

Lire aussi : Le prince Charles écrit au président Macron suite à l’incendie à Notre-Dame

Le lendemain encore, le « Fils de Saint Louis » signait un article dans Le Figaro. Le comte de Paris souhaitait faire prendre conscience aux Français de l’héritage culturel dont ils jouissent, et qui pourrait pourtant disparaitre. « Nous sommes des consommateurs d’héritage, des enfants gâtés jouissant de biens qui leur semblent éternels, à commencer d’ailleurs par nos ressources naturelles, dilapidées par notre mode de vie et nos exigences de confort, et nos paysages défigurés par une urbanisation sauvage et insensée. »

Lire aussi : Le comte de Paris s’interroge sur le maintien des élections mais félicite les mesures fermes du gouvernement

Un an après l’incendie, le comte de Paris rappelle qu’il faut prendre conscience de la valeur de notre patrimoine

Aujourd’hui, un an après le drame, le prince Jean d’Orléans a publié un message dans la continuité du précédent. Avec un an de recul, il n’est pas question de rester dans la mélancolie et la tristesse du drame, mais bien d’en tirer des enseignements. Pour le comte de Paris, l’incendie de Notre-Dame a pu servir de « prise de conscience salutaire de la valeur de notre patrimoine historique. Une valeur qui ne se mesure pas en chiffres. Veillons à ce que cet engouement ne faiblisse pas et se traduise en actes. »

Message vidéo d’Emmanuel Macron, un an après l’incendie de Notre-Dame :

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply