Le prince Manvendra et son époux DeAndre : l’histoire d’amour du premier prince ouvertement homosexuel

Le prince Manvendra Singh Gohil et son époux, Duke DeAndre, faisaient partie des invités de cette Global Pride un peu particulière cette année, puisqu’elle était virtuelle. Le premier prince ouvertement homosexuel en Inde ne pouvait manquer cet événement, qui est organisé en ligne cette année, à cause des conditions sanitaires actuelles liées à la pandémie mondiale de coronavirus. Pour l’occasion, le prince Manvendra et son époux avaient enregistré un message, dévoilant pour la première fois les détails de leur rencontre et leur mariage.

Durant cette journée de Global Pride, des messages vidéo, des chansons, des performances, des reportages ont été diffusés pendant 24 heures. De nombreuses personnalités ont participé à l’événement, y compris une autre royauté. La princesse héritière Mary de Danemark a prononcé un discours en tant que future marraine de la gay pride de Copenhague en 2021.

Lire aussi : Le maharadjah de Jaipur entouré de la noblesse européenne pour Holi

Le courage du premier prince ouvertement gay

En 2002, le prince Manvendra Singh Gohil, héritier apparent de l’ancien trône de l’État princier de Rajpipla, faisait son coming out. En réalité, ce sont des psychiatres qui se sont chargés d’expliquer à sa famille qu’il était gay.

Son père, le maharadja Raghubir, est l’actuel prétendant au trône du Rajpipla, un ancien État du Raj britannique, situé dans l’actuel État indien du Gujarat. Par sa mère, fille du maharaja de Jaisalmer, le prince Manvendra est lié à deux prestigieuses familles royales indiennes. Le mariage de ses parents avait même fait la couverture exceptionnelle d’un numéro de National Geographic, en 1964.

Le prince Manvendra adolescent (debout à droite) en visite dans sa famille maternelle, avec son oncle, le maharaja de Jaisalmer assis sur son trône (Photo : Instagram//manvendrasinghgohil)

Le prince Manvendra, 54 ans, a grandi dans un cocon doré. Durant toute la première partie de sa vie, il était interdit d’entrer en contact avec des personnes d’une caste inférieure. Il a été marié de force en 1991 avec la princesse Chandrika Kumari, et a divorcé l’année suivante sans avoir consommé le mariage. Il a fini par faire une grave dépression en 2002, nécessitant une hospitalisation. Les médecins ont bien vite mis un nom sur le malêtre du prince et se sont chargés d’en informer ses parents. À partir de cette date, l’homosexualité du prince était un sujet tabou, un secret que jamais la famille n’aurait aimé révéler.

Lire aussi : Le 7e nizam de Hyderabad : l’homme le plus riche du monde qui a offert un collier en diamants à la reine Elizabeth II à son mariage

Le futur maharaja du Rajpipla est un militant homosexuel

En 2006, un journaliste à qui le prince s’était confié, finit par dévoiler son secret. L’histoire du premier prince ouvertement homosexuel fait les gros titres. La mère du prince publie une lettre ouverte dans la presse locale pour le répudier. Il faudra près de 10 ans pour les réconcilier. Certains habitants de Rajpipla brûlent des photos à son effigie dans les rues.

Le prince Manvendra du Rajpipla avec son époux, le duc DeAndre de Hanumanteshwar (Photo : Facebook/Manvendra Singh Gohil)

La rencontre entre Mavendra et son futur mari, devenu duc de Hanumanteshwar

Aujourd’hui, le prince Manvendra Singh Gohil est un militant des droits homosexuels, qui parcoure le monde, racontant son histoire et prônant la liberté de chacun. Il a gagné l’intention internationale le jour où Oprah Winfrey l’a invité dans son émission. Il a également trouvé l’amour et a épousé l’Américain DeAndre Richardson, surnommé Duke DeAndre, portant le titre de courtoisie de duc de Hanumanteshwar. Le prince Manvendra a fondé le Lakshya Trust, un fonds qui récolte de l’argent pour soutenir l’égalité des genres. Son époux, dirige une société de mode, dont les bénéfices sont 100% reversés au Lakshy Trust. Le prince Manvendra a ouvert les portes de certains de ses palais afin d’héberger des homosexuels rejetés par leurs familles.

Lire aussi : Yasmine Pahlavi soutient la communauté gay iranienne

Aujourd’hui, le prince Manvendra et son mari nous ont parlé de leur rencontre. C’est sur Internet qu’ils se sont rencontrés, alors que DeAndre est passionné de textile et de mode. Le prince Manvendra a accepté de le rencontrer en 2011, pour lui parler des costumes traditionnels royaux indiens. « Quand je suis arrivé en Inde, j’ai appris que Mavendra allait être invité pour la deuxième fois dans l’émission d’Oprah Winfrey », explique DeAndre Richardson, originaire des États-Unis. Leur première rencontre a donc dû être reportée à 2012.

Duke DeAndre et le prince Manvendra racontent leur rencontre lors de la Global Pride 2020 (Photo : capture YouTube)

Lors de cette visite, le prince héritier du Rijpipla a sorti le grand jeu, tombé sous le charme de l’Américain. « Le dernier jour du voyage, je l’ai emmené voir ce magnifique coucher de soleil sur la plage », explique le prince. « Et c’est là qu’on est tombés amoureux », enchaine DeAndre.

En 2013, DeAndre est retourné en Inde, cette fois-ci pour rencontrer toute la famille de son amoureux. Le maharaja, qui n’a à présent plus d’animosité avec son fils, a reconnu son compagnon en le créant duc de Hanumanteshwar. En juillet 2013, c’est au tour du prince Manvendra de se rendre aux États-Unis. Ils se sont mariés à Seattle, dans l’État de Washington, où le mariage homosexuel est légalisé depuis 2012.

Revoir le passage du prince Mavendra et son époux :

Lire aussi : Victoria et Daniel de Suède dans une association de soutien aux personnes LGBTQi

Sources : SCMP, Global Pride

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr