L’impératrice Farah hospitalisée à cause d’effets secondaires d’un traitement

Le secrétariat de l’impératrice Farah a publié un communiqué dans la soirée du 8 avril pour annoncer que l’épouse du dernier chah d’Iran avait été hospitalisée. Quelques heures plus tard, les nouvelles concernant la santé de Farah Pahlavi étaient déjà rassurantes.

Lire aussi : L’impératrice Farah d’Iran sur la tombe de son époux et celles des Sadate en Égypte

Farah Pahlavi hospitalisée mais rapidement sur la voie de la guérison

« En raison d’effets secondaires de médicaments pris pour se soigner, l’impératrice Farah a été hospitalisée », écrivait le Bureau de l’impératrice ce 8 avril. Le message a immédiatement alerté les sympathisants de la famille impériale, car il est plutôt rare qu’elle communique sur la santé de ses membres. Farah Pahlavi est âgée de 83 ans.

Rapidement, un message rassurant a suivi l’annonce de son hospitalisation. « Heureusement, le traitement des médecins s’est avéré efficace et elle devrait déjà bientôt avoir récupéré ». Peu de temps après cette annonce, la section persane de VOA News a eu la confirmation que la Shahbanou avait bien quitté l’hôpital. Selon les informations de plusieurs proches de la dernière impératrice d’Iran, Farah Pahlavi avait commencé un traitement après avoir attrapé le coronavirus.

L’impératrice Farah est sur la voie d’une guérison complète après son hospitalisation suite à des effets secondaires d’un traitement médicamenteux. Photographiée ici aux funérailles de Jacques Chirac en septembre 2019 (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Le prince héritier Reza Pahlavi encourage la population à la reconquête de l’Iran pour le Nouvel An persan

L’impératrice Farah Pahlavi, veuve de l’empereur Mohammad Reza Pahlavi, est l’une des figures les plus influentes de l’histoire contemporaine de l’Iran. Elle soutient aussi son fils, le prince héritier Reza, actuel prétendant au trône impérial, qui œuvre au rétablissement d’un régime démocratique en Iran, depuis sa résidence non loin de Washington.

L’une des réalisations culturelles les plus importantes de l’impératrice Farah a été la création d’un centre pour le développement intellectuel des enfants et des adolescents et la création de bibliothèques pour enfants et adolescents dans tout le pays. Elle est aussi à l’origine de la construction de plusieurs musées en Iran. Le musée d’art contemporain de Téhéran a été bâti sous son impulsion. L’architecte n’est autre que son cousin, Kamran Diba. En France, l’impératrice occupe le 15e fauteuil de l’Académie des Beaux-Arts, réservé à un membre étranger.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr