L’impératrice Farah d’Iran sur la tombe de son époux et celles des Sadate en Égypte

L’impératrice Farah Pahlavi s’est rendue en Égypte pour effectuer son traditionnel pèlerinage annuel sur la tombe de son époux, le dernier shah d’Iran. La shahbanou a réalisé une halte de plus cette année, après la mort de sa très chère amie, la veuve du président Sadate, décédée au début du mois de juillet.

Lire aussi : Convaincu que l’Iran est sur le point de s’effondrer le fils du shah demande l’aide l’Occident

Recueillement annuel de l’impératrice Farah à la mosquée Al-Rifa’i

Depuis la mort la mort de son époux le 27 juillet 1980, l’impératrice Farah se recueille devant sa tombe, en Égypte, terre d’accueil de la famille impériale d’Iran en exil. Elle effectue ce pèlerinage annuel, accompagnée de ses proches. En 2019, l’impératrice Farah s’était rendue sur la tombe de l’empereur Mohammad Reza Pahlavi avec sa petite-fille Iryana Leila Pahlavi. En 2020, l’impératrice avait dû pour la première fois renoncé au voyage, à cause des conditions sanitaires liées à la pandémie mondiale de coronavirus.

Cérémonie organisée à la mosquée Al-Rifai (Photo : FarahPahlavi.org)

Fin juillet 2021, Farah Pahlavi, 82 ans, a renoué avec les traditions. Elle s’est rendue sur la tombe de son époux, le 26 juillet, veille du jour du décès de l’empereur. Une célébration était organisée à la mosquée Al-Rifa’i du Caire, nécropole royale où reposent les khédives et les rois d’Égypte. Le site officiel de l’impératrice précise que la famille d’Anouar el-Sadate était présente, ainsi que quelques sympathisants iraniens. Anouar el-Sadate, président égyptien de 1970 à 1981, a accueilli la famille impériale d’Iran en exil, après la révolution islamique de 1979.

L’impératrice Farah Pahlavi devant la tombe de son époux (Photo : FarahPahlavi.org)

Lire aussi : L’impératrice Farah et sa famille sautent au-dessus du feu pour Tchaharchanbé-Souri

Première visite en Égypte depuis le décès de Jihane el-Sadate

L’empereur et l’impératrice d’Iran se sont liés d’amitié avec le couple présidentiel et depuis la mort de l’empereur en 1980 puis l’assassinat du président en 1981, les deux veuves, Farah Pahlavi et Jihane el-Sadate, sont restées très proches. Chaque année, lorsque la shahbanou venait se reccueillir sur la tombe du shah, la veuve du président Sadate l’accompagnait. Jihane el-Sadate est décédée le 9 juillet 2021, laissant une impératrice endeuillée. «Le monde vient de perdre une personnalité illustre avec des qualités stellaires», déclarait alors Farah.

Moment de recueillement de la shahbanou devant le tombeau du shah (Photo : FarahPahlavi.org)

Il s’agit donc de la première visite en Égypte de l’impératrice, sans son amie. Les membres de la famille Sadate ont perpétué la tradition en assistant aux déplacements de l’impératrice au Caire. Après la cérémonie à la mosquée, l’impératrice s’est recueillie seule devant le tombeau. Elle s’est également recueillie devant la tombe du Soldat inconnu, d’Anouar el-Sadate et du nouveau lieu de repos de Jihane el-Sadate.

Le lendemain, le 27 juillet, jour de décès de l’empereur, l’impératrice a respecté un jour de deuil. Le surlendemain, le 28 juillet, Farah Pahlavi a profité de sa présence en Égypte pour effectuer une visite au Musée national des civilisations égyptiennes (NMEC). Farah Pahlavi a été reçue par les responsables du musée et a eu droit à des explications du directeur.

L’impératrice d’Iran en a appris plus sur la «Parade d’or des Pharaons», un événement qui s’est déroulé au mois d’avril au musée. Vingt-deux momies et leurs sarcophages ont été transportés et installés de façon définitives dans le musée.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr