Le comte de Paris s’inquiète des suicides à répétition des vignerons français

Dominique Dezellis, Laurent Vaillé, Pascal Clairet sont quelques vignerons qui ont mis fin à leurs jours ces derniers mois. Un vent funeste souffle sur les vignobles français. Une situation qui émeut peu la presse, qui manque d’en faire écho. C’est en tout cas le point du vue du prétendant au trône de France. Le comte de Paris a publié un message sur ses réseaux sociaux, voulant alerter sur la situation préoccupante.

Le comte de Paris envoie un message de soutien aux familles des vignerons qui ont mis fin à leurs jours ces derniers mois (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Margrethe II dans son vignoble français : aquarelle et repos avec ses chiens au Château de Cayx

Période funeste dans les vignes françaises

La Revue des Vins de France (La RVF) a voulu tiré sur la sonnette d’alarme dans son édito du mois de juin. Ces derniers mois, plusieurs vignerons se sont suicidés, principalement à cause des conditions météorologiques difficiles. Le gel a frappé les vignes dans de nombreuses régions de France au mois d’avril. Sans parler de la situation financière compliquée en période de crise sanitaire.

Dans son édito, Denis Saverot, exhorte les pouvoirs publics à «aider les vignerons et l’art de vivre qu’ils portent. Au lieu de quoi, on est abasourdi en découvrant la dernière obligation faite aux cavistes et revendeurs de vins : à partir du 1er juillet, ils ont l’obligation de vendre des éthylotests et d’afficher près de la caisse des messages sanitaires “clairs et lisibles” indiquant que le vin est dangereux.»

Une situation qui alerte le prince Jean d’Orléans

Cette information a visiblement touché le prince Jean d’Orléans, comte de Paris, qui défend tous les éléments culturels de la France et ses traditions. «Plusieurs vignerons emblématiques ont mis fin à leurs jours ces dernières semaines», écrit le comte de Paris. «Je pense à leurs familles». L’un des derniers en date est Laurent Vaillé, vigneron de la Grange des Pères, que Le Point qualifie «de figure emblématique du renouveau du vignoble du Languedoc».

Le descendant du roi Louis-Philippe 1e est préoccupé par la situation et s’est questionné sur ses réseaux sociaux à propos du silence des médias à ce sujet. «Je m’inquiète du silence médiatique face à ces drames répétés», écrit le comte de Paris.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr