Magareta de Roumanie préside la réception virtuelle du corps diplomatique

C’est une tradition, depuis 154 ans (avec interruptions), le chef de la famille royale de Roumanie organise et préside la réception pour le corps diplomatique. Cette année, au vu du contexte sanitaire, Margareta, Gardienne de la Couronne, a dû se contenter d’une cérémonie virtuelle.

YouTube video

Lire aussi : L’ambassade russe présente ses excuses à Margareta de Roumanie après l’incident diplomatique engendré par les insultes de l’ambassadeur

Une réception virtuelle cette année

C’est en anglais, seule devant une porte close et face à la caméra, que la fille du roi Michel 1e s’est adressée aux diplomates, qui n’ont pas pu se déplacer cette année pour assister à la réception du corps diplomatique. « Je suis déterminée à maintenir cette tradition maintenant et à l’avenir, même si nous devons communiquer à distance », a assuré Margareta dans son discours.

« Ce fut une année difficile pour nous tous. Et tandis que les vaccins sont en route, ouvrant une opportunité de mettre fin à la pandémie, peu de gens doutent que l’année prochaine sera difficile. Non seulement nous devrons nous assurer que nos citoyens les plus vulnérables seront protégés, mais nous devons également prendre soin de nos économies après les graves dommages qui leur ont été causés cette année ».

La chef de la famille royale de Roumanie a tout de même mis en évidence des points positifs ou du moins, des leçons qu’on pouvait tirer de cette crise sanitaire. Le première chose « est la résilience nationale, renforçant notre capacité à répondre à des crises majeures comme celle-ci », a-t-elle déclaré. Malgré tout, la princesse a parlé des lacunes qui sont apparues pendant la crise, comme la faiblesse des soins de santé et des problèmes gouvernementaux.

Pour terminer, Margareta de Roumanie a parlé du « rôle de nos forces armées et leur importance restent aussi importants que ceux de nos médecins et infirmières. Il ne fait aucun doute que davantage de ressources doivent être allouées à nos services de santé. Mais la clé de notre défi est la bonne gouvernance : c’est la voie qui permet un meilleur développement économique, qui à son tour conduit à des revenus nationaux plus élevés et à un meilleur investissement dans tous nos services. »

Lire aussi : Hommage au roi Michel 1e au château de Săvârșin

Qu’est-ce que la réception du corps diplomatique ?

Cette réception est une tradition séculaire. La première réception de ce genre a eu lieu il y a 154 ans, « dans la salle du trône du Palais royal, à l’invitation de Carol I, qui en était à sa première année de règne. Après cela, chaque année, les rois Carol Ier, Ferdinand, Carol II et Mihai Ier ont maintenu la tradition consistant à honorer les relations diplomatiques entre la Roumanie et les différents pays du monde », explique la Cour royale.

Pendant l’exil et l’arrêt des activités de Michel Ier, cette tradition a dû être interrompue pendant 5 décennies. En 1997, lorsque le roi Michel a repris du service, il a décidé de rétablir « la tradition des soirées royales annuelles du corps diplomatique à Bucarest. Sa Majesté la gardienne de la Couronne a personnellement organisé ces événements, sans interruption, à partir de 2009. Les soirées se sont déroulées dans la Salle des rois du Palais Elisabeta, dans la Salle d’honneur du château de Peles et, depuis 2016, dans la Salle du trône du Palais royal. »

Lire aussi : Margareta de Roumanie célèbre les 143 ans de la Croix-Rouge roumaine

Source : Familia Regala

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr