Margareta et Radu de Roumanie en visite officielle en Pologne

Le mercredi 4 mars, Sa Majesté Margareta de Roumanie, Gardienne de la Couronne, a entamé une visite de trois jours en Pologne, accompagnée de son époux, le prince Radu. Il s’agit de la première visite de la famille royale de Roumanie en 2020, à l’étranger.

Margareta de Roumanie arrive à l’aéroport Chopin, accueillie par l’ambassadeur Ovidiu Dranga (Photo : Familia Regală)

Jour 1 – Gala du Women Leadership Forum

À l’aéroport international de Chopin, Sa Majesté Margareta a été accueillie par Ovidiu Dranga, ambassadeur de Roumanie en Pologne. Gheorghe Marian Cristescu, président de la Chambre de commerce Roumanie-Pologne, ainsi que des diplomates de l’ambassade de Roumanie étaient présents. La princesse Margareta et le prince Radu sont arrivés en Pologne en fin de journée.

Discussions avec l’ambassadeur pour démarrer la visite (Photo : Familia Regală)

Ils étaient attendu au gala d’ouverture du Women Leadership Forum, une conférence qui a lieu à Varsovie sous le Haut Patronage du Dépositaire de la Couronne roumaine. Le forum est dédié à l’environnement des affaires et au rôle des femmes dans la société. 

Ouverture du Women Leadership Forum à Varsovie (Photo : Familia Regală)

Lors du gala, Margareta et son époux ont rencontré les principaux partenaires du forum et des représentants de sociétés polonaises et roumaines installées en Pologne. Ensuite, les participants ont assisté à un défilé de mode, avec des tenues signées par trois jeunes créateurs de mode, de Pologne et de Roumanie. Les deux collections ont été inspirées par le folklore populaire. La soirée s’est terminée par la diffusion de courts-métrages d’art et par un récital de musique.

Soirée de gala organisée en marge de l’ouverture du Women Leadership Forum (Photo : Familia Regală)
(Photo : Familia Regală)

Lire aussi : L’ambassade russe attaque la princesse Margareta de Roumanie : tensions diplomatiques entre la Russie et la Roumanie

Jour 2 – Communauté démocratique et rôle des femmes dans la vie publique

Le jeudi 5 mars, Sa Majesté Margareta a rencontré Jadwiga Katarzyna Emilewicz, ministre polonaise du Développement économique. Elles se sont retrouvées au Women Leadership Forum, la conférence inaugurée la veille. En matinée, la princesse Margareta était invitée à prendre la parole dans le cadre du premier débat de ce forum, intitulé Women Today: Voices from Central Europe.

La conférence s’est poursuivie avec un deuxième débat, au cours duquel des femmes occupant des postes de direction importants dans différents secteurs comme l’économie, la politique et l’administration, ont été invitées à prendre la parole.

Mrgareta de Roumanie a prononcé un discours lors du premier jour du Women Leadership Forum (Photo : Familia Regală)

Dans l’après-midi, la princesse Margareta et le prince Radu se sont rendus au siège de Community of Democracies (CoD). Le CoD est une coalition internationale intergouvernementale émanant des différents gouvernements qui partagent et adhèrent aux valeurs de la Déclaration de Varsovie. Le but de cette coalition est principalement de promouvoir les valeurs démocratiques. La princesse Margareta a été accueillie par Thomas Garrett, secrétaire général du CoD.

Discours de la Gardienne de la Couronne au Community of Democracies (Photo : Familia Regală)

Après le discours de Thomas Garrett et celui de l’ambassadeur Ovidiu Dranga, Sa Majesté Margareta a également pris la parole. Le discours de la princesse Margareta était intitulé Participation des femmes à la vie publique. Le discours a été suivi d’un débat avec la salle, au cours duquel Sa Majesté et le Prince Radu ont répondu aux questions du public, composé de membres de la société civile, du corps diplomatique accrédité à Varsovie et des étudiants.

Jour 3 – Musée de Varsovie et décorations de 3 vétérans

Lors du troisième jour de la visite officielle de la Gardienne de la Couronne de Roumanie en Pologne, elle était invitée avec son époux, à se rendre au Warsaw Rising Museum. Ce musée retrace l’histoire de l’insurrection de Varsovie en 1944. Pour cette visite, Margareta et Radu étaient accompagnés par trois vétérans et par l’historien Paweł Ukielski. Cette visite symbolique avait pour but de rappeler la collaboration entre la Roumanie et la Pologne, en particulier lors des années 30, lorsque les deux pays étaient des alliés de taille.

Après la visite du musée, Margareta de Roumanie a voulu poser un acte fort, en organisant une cérémonie d’investiture en Pologne, dans la salle des fêtes du musée. Sa Majesté Margareta a remis la médaille de la Croix de la Maison royale de Roumanie aux trois vétérans, Hanna Stadnik, Halina Jedrzejewska et Anna Stupnicka-Bando.

Margareta de Roumanie a remis la Croix de la Maison royale de Roumanie à trois vétérans (Photo : Familia Regală)

La Croix de la Maison royale de Roumanie est la distinction habituelle décernée par la famille royale à des personnalités roumaines ou étrangères qui se sont distinguées par leurs actions. La Couronne roumaine, représentée par Sa Majesté Margareta détient le plein pouvoir des décorations dynastiques en Roumanie. Chaque année, la famille royale remet différentes décorations dynastiques, comme la décoration royale Nihil Sine Deo ou la Croix de la Maison royale de Roumanie. Lors de ces cérémonies d’investiture, il est également question de recevoir ou d’élever des membres des deux ordres roumains, à savoir l’ordre de Carol 1e et l’ordre de la Couronne.

(Photo : Familia Regală)

Pour conclure leur voyage en Pologne, Sa Majesté Margareta et le prince Radu se sont rendus à l’ambassade de Roumanie. Ils y ont rencontré des Roumains installés dans le pays, ainsi que des militaires roumains envoyés en Pologne par l’OTAN.

Fin de la visite en Pologne en passant par l’ambassade de Roumanie (Photo : Familia Regală)
(Photo : Familia Regală)

Lire aussi : Margareta de Roumanie à Paris pour commémorer la reine Marie de Roumanie

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.