Margrethe de Danemark : l’ancienne princesse d’Islande fait ses adieux au président islandais

C’est une audience un peu particulière qui a eu lieu ce lundi 13 mai au palais de Fredensborg. La reine Margrethe a retrouvé le président islandais, dont le mandat s’achève dans quelques jours. La reine Margrethe, ancienne souveraine danoise, et Guðni Th. Jóhannesson ont échangé leurs souvenirs de ces huit dernières années. La reine Margrethe et sa sœur Benedikte ont aussi la particularité d’être les deux personnes au monde ayant été princesses d’Islande.

Lire aussi : Christian X : le dernier roi d’Islande

Une audience privée entre l’ancienne souveraine danoise et le président islandais avant la fin de son mandat

La reine Margrethe de Danemark a abdiqué le 14 janvier 2024, abandonnant son trône après 52 ans de règne au service des Danois, au profit de son fils Frederik. Ce lundi, l’ancienne souveraine de 84 ans a reçu en audience privée le président islandais Guðni Th. Jóhannesson. La reine Margrethe assure par ailleurs la régence du royaume de Danemark, durant ces quelques jours, pendant que son fils Frederik assure une visite d’État en Norvège.

C’est au palais de Fredensborg que la reine Margrethe, vêtue d’une chemise aux motifs d’ancres marines, a invité le président islandais, dans un cadre privé. Le président Jóhannesson effectue les derniers jours de sa présidence. Le 1er juin 2024 aura lieu l’élection présidentielle et il ne se représente pas pour un troisième mandat. Il a été élu en 2016 et réélu en 2020.

La reine Margrethe reçoit le président islandais Guðni Th. Jóhannesson, à quelques jours de la fin de son deuxième mandat (Photo : Keld Navntoft, Kongehuset)

Lire aussi : La reine Margrethe II assure son dernier engagement public avant son abdication

En 2017, le président Jóhannesson et son épouse avaient effectué une visite d’État au Danemark, confirmant ainsi les liens d’amitié et l’histoire qui lient les deux pays. À cette occasion, la reine Margrethe avait reçu le président en tant que chevalier de l’ordre de Dannebrog. Depuis 2022, ses armoiries de chevalier son suspendues dans la chapelle des chevaliers au château Frederiksborg à Hillerød.

La reine Margrethe a aussi la particularité d’avoir été princesse d’Islande. Sa sœur cadette, la princesse Benedikte, l’a été très brièvement aux premiers mois de sa vie. Margrethe a pour troisième prénom Þórhildur, un prénom islandais qui lui fut donné étant née princesse d’Islande durant le règne de son grand-père. Þórhildur est la version islandaise du prénom nordique Thorhild ou Torhild.

La reine Margrethe a invité le président islandais au palais de Fredensborg, au nord de Copenhague (Image : Histoires Royales)

Cette dernière audience d’adieu marque un tournant dans les relations entre les deux pays. Ce sera prochainement au tour de Frederik X d’inviter le prochain président islandais et les deux chefs d’État établiront leurs premiers souvenirs au début de leur mission de chef d’État. Sur les 11 candidats en lice aux prochaines élections, six sont des femmes, dont l’ancienne première ministre.

Lire aussi : Le prince héritier Haakon grimpe au sommet d’un volcan pour célébrer l’amitié entre la Norvège et l’Islande

L’ancienne princesse d’Islande invite le président Jóhannesson au palais de Fredensborg

Le 25 mai 1944, tombaient les résultats du référendum qui s’était tenu les jours précédents en Islande. Avec un taux de participation exceptionnel de 98%, les Islandais avaient voté à 98,6% pour rompre les liens avec la Courone danoise. Plutôt que d’établir une monarchie endémique, les Islandais ont répondu à 98,3%, en faveur de l’abolition de la monarchie. La république a été effective dès le 17 juin. Ce jour-là, les parlementaires votèrent pour élire Sveinn Björnsson premier président de la république d’Islande. Avant de devenir président, Sveinn Björnsson fut le représentant du roi sur l’île

Le roi Christian X et la reine Alexandrine de Danemark, également dernier roi et dernière reine d’Islande, avec leurs deux fils, le prince héritier Frédéric (futur Frédéric IX) et le prince Knud, tous deux princes d’Islande, photographiés en 1915 (Photo : Dronning Ingrids Samling)

L’instauration de la république mit fin à des siècles de monarchie. Depuis 1267, l’île de l’Islande fut sous le contrôle de la Couronne norvégienne. Au 16e siècle, l’Islande devint danoise. Le mouvement indépendantiste islandais se fit ressentir au 19e siècle, après l’abolition du parlement islandais par le roi danois, en 1800. Malgré le rétablissement du parlement en 1914, les indépendantistes gagnèrent du terrain, et la Seconde Guerre mondiale donna le coup fatal aux relations entre les Islandais et la Couronne danoise. Depuis 1918 déjà, l’Islande était un pays indépendant, ayant simplement gardé le souverain danois comme chef d’État. Le dernier roi d’Islande fut le roi Christian X. La future reine Margrethe est née en avril 1940, durant le règne de son grand-père, le roi Christian X. Les membres de la famille royale danoise étaient aussi princes et princesses d’Islande.

Jusqu’en juin 1944, lorsque son grand-père fut définitivement déchu en Islande et la monarchie abolie, Margrethe portait aussi le titre de princesse d’Islande. Il avait quatre ans lorsqu’elle a perdu ce titre. Sa sœur Benedikte avait à peine quelques semaines. Leur dernière sœur, l’actuelle reine Anne-Marie de Grèce, n’a donc jamais eu ce titre.

L’Islande est située à environ 300 km au sud-est du Groenland, une nation constitutive du royaume du Danemark, avec le Danemark continental et les îles Féroé. Les îles Féroé sont situées à 420 km au sud de l’Islande. L’Islande est une île de plus de 100 000 km2, plus grande que le Portugal, et qui compte aujourd’hui environ seulement 364 000 habitants.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine a été concepteur-rédacteur et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français. Spécialiste de l'actualité des familles royales, Nicolas a fondé le site Histoires royales dont il est le rédacteur en chef. nicolas@histoiresroyales.fr