Mariage du prince Pedro Alberto du Brésil après une année tragique pour la mariée

Le prince Pedro Alberto d’Orléans-Bragance, petit-fils de l’ancien prétendant au trône Pedro Henrique et neveu de l’actuel prétendant au trône impérial, s’est marié en très petit comité à Alessandra Fragoso Pires. Le mariage a été chamboulé de bien des façons à cause de la crise sanitaire. C’est sa son papa, décédé du coronavirus il y a quelques mois, que la mariée à dit oui à son prince.

Le prince Pedro Alberto d’Orléans-Bragance s’est marié en très petit comité à Alessandra Fragoso Pires (Photo : DR/Instagram/DigaSimAMonarquia)

Lire aussi : Généalogie complète de la famille impériale du Brésil depuis la fin de la monarchie : Querelle des Vassouras et des Petrópolis

Un mariage dans la famille impériale du Brésil chamboulé par le coronavirus

Le prince Pedro Alberto d’Orléans-Bragance, né en mai 1988, a épousé Alessandra Fragoso Pires à l’église Nossa Senhora da Glória do Outeiro de Rio de Janeiro, ce samedi 3 juillet 2021. Les deux tourtereaux avaient annoncé leurs fiançailles le 7 mars 2020. Quelques jours plus tard, le coronavirus frappait sérieusement l’Europe et les pays ont imposé un confinement strict, suivis par d’autres pays du monde. Si le Brésil a pris du temps à réagir, le pays lusophone d’Amérique du Sud a été rattrapé par la covid-19, devenant l’un des pays où le contrôle de la pandémie s’est révélé être des plus désastreux.

Le mariage prévu pour octobre 2020 a donc été annulé. Entretemps, Rafael Fragoso Pires, le père de la future mariée est décédé, emporté par le coronavirus. Du côté du marié, la famille impériale du Brésil a elle aussi été traumatisée par les effets du virus. Deux oncles du marié, les princes Antonio, à l’époque âgé de 70 ans, et Francisco de 64 ans, ont attrapé le covid-19. Même le prince Albert et la princesse Maritza, père et mère du prince Pedro Alberto ont été contaminés. Ils s’en sont tous remis, y compris le prince Antonio qui est resté plusieurs semaines en soins intensifs dans un état préoccupant.

Lire aussi : Trois princes du Brésil atteints du coronavirus

Ce 3 juillet, l’humeur était enfin meilleure à Rio de Janeiro, où le prince Pedro Alberto d’Orléans-Bragance et Alessandra Fragoso Pires ont enfin pu sceller leur union. Selon Lulacerda, c’est le grand-père de la mariée qui l’a conduite à l’autel. Sa mère, Betina Haegler, avait pris toutes les précautions nécessaires pour pouvoir assister aux noces de sa fille. Vivant à Londres, elle a décidé de venir au Brésil il y a déjà quelques mois pour aider les futurs mariés à organiser leur fête.

La mariée avec son grand-père et sa mère. Le marié avec ses deux parents (Photo : DR/Instagram/DigaSimAMonarquia)

Seule une trentaine de personnes a pu assister au mariage dans l’église Nossa Senhora da Glória do Outeiro, un impressionnant édifice de style baroque-colonial. Le site Eurohistory rapporte que l’office a été célébré par le prince Alessandro de Bourbon des Deux-Siciles, fils du prince Casimir de Bourbon-Siciles et de la princesse Marie-Christine de Savoie-Aoste. Cet ancien membre de la congrégation des Légionnaires du Christ est à présent affecté au Brésil. Une fois le mariage religieux célébré, un toast était organisé sur le parvis de l’église.

(Photo : DR/Instagram/DigaSimAMonarquia)

Le prince Pedro Alberto d’Orléans-Bragance est le premier enfant du prince Alberto et de la princesse Maritza. Le prince Alberto, né en 1957, est le 10e des 12 enfants du prince Pedro Henrique et de la princesse Marie-Elisabeth de Bavière. Pedro Henrique fut prétendant au trône impérial pendant près de 60 ans, de 1921 à 1981. Depuis sa mort, c’est son fils ainé, le prince Luiz, 83 ans, qui est le chef de l’ancienne famille impériale.

Parmi les 12 enfants et les nombreux petits-enfants de Pedro Henrique, plus de la moitié d’entre eux ne sont plus dynastes, ayant perdu leurs droits et leur place dans l’ordre de succession à l’ancien trône, soit par renonciation soit à cause de mariages morganatiques. C’est le cas du prince Alberto, qui a renoncé à ses droits dynastes à son mariage avec la roturière Maritza Ribas Bokel. Albert et Maritza ont deux fils et deux fils, Pedro Alberto est l’aîné.

Le prince Luiz n’est pas marié et n’a pas d’enfant. Son frère, le prince Bertrand, 80 ans, est son successeur. Lui aussi non marié et sans enfant, c’est encore un frère, le prince Antonio, 71 ans, qui leur succède. Deux nombreux frères et sœurs nés entre les trois ont perdu leurs droits dynastes. Quant au prince Antonio, père de quatre enfants, son ainé est décédé dans un accident d’avion et sa fille aînée a renoncé à ses droits afin que ce soit le prince Rafael, 35 ans, qui succède à Antonio. La famille impériale de la branche Vassouras descend du deuxième fils de la princesse Isabelle, régente du Brésil, elle-même fille du dernier empereur Pierre II. La famille impériale du Brésil, issue de la dynastie portugaise de Bragance, a accolé le nom d’Orléans pour les descendants d’Isabelle. Elle avait épousé Gaston d’Orléans, comte d’Eu, petit-fils du roi Louis-Philippe 1e. D’un point de vue agnatique, la maison impériale est une branche cadette de la famille royale de France.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr