Mariage secret du fils du comte Mountbatten après trois fiançailles annulées

Le très discret Lord Brabourne, filleul du prince Charles, a épousé Ambre Pouzet dans le plus grand secret fin mai 2021. La presse britannique a découvert le registre de mariage dans lequel figure Nicholas Knatchbull, fils terrible de Peneloppe Knatchbull, meilleure amie du défunt prince Philip. Nicholas Kntachbull, baron Brabourne, est l’héritier du titre de comte Mountbatten de Birmanie.

Lire aussi : Naissance chez les Mountbatten : la filleule de Diana est maman pour la deuxième fois

Le fils de Penny Knatchbull s’est marié en secret

Le grand public a découvert Peneloppe Knatchbull lors des funérailles du prince Philip, en avril dernier. L’épouse du 3e comte Mountbatten de Birmanie faisait partie des 30 privilégiés à assister aux obsèques du prince consort. L’air toujours digne, Peneloppe fait face à de nombreux aléas de la vie. Son époux, En 2010, Norton Knatchbull, filleul du prince Philip, a pris la fuite avec sa maitresse et est parti s’installer aux Bahamas. Penelope a pris en charge la gestion du domaine familial de Broadlands, dans le Hampshire. Officiellement toujours mariés, Norton a fait son retour en 2014, lorsqu’il a quitté les Bahamas pour revenir s’installer dans une grange aménagée sur le domaine de Broadlands.

Penelope et Norton ont eu trois enfants : Lord Nicholas, Lady Alexandra et l’Honorable Leonora. En 1991, la famille est frappée par une tragédie. Leonora décède à 5 ans des suites d’un cancer du rein. L’ainé, lord Nicholas est le filleul du prince Charles.

Philip avait transmis sa passion pour l’attelage à Penny, l’épouse de son filleul, le comte Mountbatten de Birmanie, mère de Lord Nicholas (Photo : Steve Parsons/PA Wire/Abacapress)

Dans le début de la vingtaine, Nicholas sombre dans l’addiction aux drogues. Rongé par la cocaïne, la kétamine et l’héroïne, il fera les gros titres de la presse quand il se vantera d’avoir fumé du crack dans les caves, alors que la reine Elizabeth II assistait à une réception à l’étage du-dessus. Envoyé en cure de désintoxication, après avoir vécu dans un squat, tout en soutirant de l’argent à sa famille, il serait aujourd’hui artiste. Il doit toujours officiellement hériter du titre familial et devenir le 4e comte Mountbatten de Birmanie.

Nicholas Knatchbull, né en mai 1981, est actuellement baron Brabourne, le titre subsidiaire de son père. Il a néanmoins décidé de ne pas en faire usage. Il a plusieurs fois annoncé ses fiançailles. Il a été fiancé à Zeaphena Bradley, Rahel ” Raz” Tedros et Emma Chaing. Selon le Daily Mail, qui a découvert un registre de mariage, le futur comte Mountbatten a épousé en secret la Française Ambre Pouzet, 37 ans, le 20 mai 2021 au domaine de Broadlands.

Un tabloïd britannique avait révélé la relation entre Nicholas et Ambre en juin 2018. Ambre Pouzet, qui utilisait le nom d’artiste d’Ambre Saint-Clare, est connue pour ses shows de sirène. La danseuse et performeuse n’exerce plus sa profession de sirène et est aujourd’hui thérapeute comportementale.

La maison sur le domaine de Broadlands, fief de 2400 hectares de la famille des comtes de Mountbatten, dans le Hampshire (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : La bourgade de Battenberg pour un prince répudié : l’origine des Mountbatten

Les héritiers de Louis Mountbatten

Le titre de comte Mountbatten de Birmanie avait été créé pour Louis Mountbatten, qui fut chef d’État-Major des Armées britanniques et vice-roi des Indes de 1955 à 1959. D’abord fait vicomte Mountbatten de Birmanie en 1946, le titre est élevé au rang de comte en 1947. Louis Mountbatten est né en 1900 au château de Windsor en tant que prince Louis de Battenberg. Il portait le même nom que son père, le prince Louis de Battenberg. Ce dernier fera angliciser le nom de la famille en Mountbatten (et par la même occasion fera perdre le titre de prince) à la sortie de la Première Guerre mondiale.

Le titre de prince de Battenberg avait été créé pour la mère de Louis de Battenberg, Julia Hauke, lors de son mariage avec Alexandre de Hesse. Les enfants d’Alexandre et Julia ont été privés du nom et du titre de Hesse, à cause du rang inférieur de Julia.

Le nom de Mountbatten, dérivé de Battenberg, lui-même issu d’une privation de Hesse, est donc empreint à la fois d’amertume (celui d’avoir été renié par les siens), de fierté (celle d’avoir réussi malgré la répudiation) et d’abnégation (celle d’avoir été le nom du second pendant 73 ans). Alors que Louis Mountbatten était le plus célèbre Mountbatten de sa génération, son neveu, le prince Philippe de Grèce (fils de sa sœur Alice), deviendra encore plus célèbre en épousant la future reine du Royaume-Uni en 1947.

Fait assez rare, le titre de comte Mountbatten de Birmanie a été créé par Lettres patentes en 1947, permettant une transmission à sa fille ainée, Patricia, Louis Mountbatten n’ayant eu que deux filles. C’est donc Patricia qui héritera du titre à l’assassinat de son père. Patricia est décédée en 2017 et a transmis le titre à son fils, Norton, né en 1947.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr