Mort du Grand Maître de l’ordre de Malte : le tsarévitch Georges « profondément attristé par la nouvelle de son décès »

Le Grand Maître de l’ordre de Malte, Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto est décédé aujourd’hui à 75 ans. Il était le 80e Grand Maître de l’ordre depuis mai 2018, suite au départ de son prédécesseur, qui avait été démis par le pape François. Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto est né dans une famille aristocratique et de l’ancienne noblesse italienne. Son père était le 3e comte de Sanguinetto et fut directeur général des Musées du Vatican. La première royauté à manifester ses condoléances après l’annonce de sa disparition est le tsarévitch Georges Mikhaïlovitch, fils de la grande-duchesse Maria Vladimirovna de Russie.

Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto est décédé ce 29 avril 2020 à 75 ans (Photo : Ordre de Malte)

Lire aussi : Maria de Roumanie à l’Ordre souverain de Malte

Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto est mort ce 29 avril

Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto était entré dans l’ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte en 1985. Après avoir grimpé tous les grades de l’orde, il fut élu Grand Maître pour remplacer Matthew Festling, qui est le premier Grand Maître à avoir été démis par le pape suite à une profonde crise interne. Pour devenir Grand Maître, il faut avoir atteint le grade de chevaliers profès depuis au moins 10 ans. Ceux-ci ont fait vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. L’ordre comprend environ 13 500 chevaliers de l’ordre et seuls 56 sont chevaliers profès. Une dizaine seulement ont tous les critères nécessaires pour être élus. L’ordre de Malte parle d’un « homme de grande spiritualité » doté de « talents diplomatiques et de manières toujours cordiales et affectueuses ».

Lire aussi : La reine Elizabeth reçoit la première Médaille de Service de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem

Le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch rend hommage à Fra’ Giacomo

« Je suis profondément attristé par la nouvelle du décès du grand maître de l’Ordre de Malte, Fra ‘Giacomo della Torre di Tempio di Sangunietto. Je me joins à ma mère pour adresser mes condoléances à la famille du Grand Maître et à tous les membres de l’Ordre de Malte en cette période très difficile. » En 2014, le grand-duc héritier Georges a lui-même été investi Bailli grand-croix d’honneur et de dévotion, qui est le plus haut grade de la troisième classe. La troisième classe est la classe regroupant les laïcs qui se sont engagés devant Dieu à servir les pauvres et les malades. Il rappelle que « Nicolas II a lui-même été investi en tant que Bailli grand-croix d’honneur et de dévotion l’Ordre lorsqu’il était tsarévitch. Les œuvres caritatives de l’Ordre de Malte en Russie et dans le monde, sous la direction compatissante de Fra ‘Giacomo, sont une grande inspiration pour nous tous. »

Lire aussi : Le tsarévitch Georges demande aux Russes de respecter le confinement et appelle à la collaboration entre pays voisins

L’ordre de Malte pleure la mort de son Grand Maître

Le Grand Commandeur, Fra’ Ruy Gonçalo do Valle Peixoto de Villas Boas lui succède jusqu’à l’élection du nouveau Grand Maître. L’Ordre souverain de Malte, dans sa forme complète Ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, est un ordre catholique et militaire, bien que ne possédant aucune armée. Cet ordre se base encore sur des traditions militaires tout en ayant principalement une vocation caritative et humanitaire. Cet ordre est particulier puisqu’il s’autoproclame souverain, ce qui en ferait le seul État au monde à ne pas avoir de territoire. D’ailleurs, l’ordre possède des ambassades dans de nombreux pays du monde et dispose même d’un siège d’observateur permanent auprès des Nations unies.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply