Nicolas de Roumanie aux funérailles de l’archevêque Pimen

Cette semaine, la famille royale roumaine et la Roumanie pleuraient la mort de l’archevêque Pimen de Suceava et Radauti, mort des suites du coronavirus, à 90 ans. Il avait été accueilli fin avril à l’hôpital Matei Bals de Bucarest, après avoir été testé positif au coronavirus. L’archevêque a toujours soutenu la famille royale et a marqué les esprits, notamment de l’ex-prince Nicolas, qui se souvient de ce jour de Pâques 1992 où il s’est rendu compte pour la première fois qu’il était le petit-fils d’un Roi. C’est donc tout naturellement, que le petit-fils du roi Michel s’est rendu aux funérailles du religieux.

Lire aussi : Nicolas de Roumanie rend hommage à l’archevêque Pimen avec un message très personnel

(Photo : Capture YouTube)

Nicolas et Alina-Maria de Roumanie aux funérailles du père Pimen

À Suceava, la messe de funérailles du père Pimen a été célébrée le vendredi 22 mai. Le père Teofan a dirigé la messe, à l’issue de laquelle ont été lu des messages de condoléance du père Daniel, patriarche de l’Église orthodoxe roumaine et par du président de la Roumanie, Klaus Werner Iohannis.

(Photo : Oana Șlemco)

Lire aussi : Le 18 janvier 1990, l’exil de la famille royale de Roumanie prenait fin : 30 ans de présence royale dans la république

L’ex-prince Nicolas de Roumanie, qui a été très affecté par la mort du religieux a assisté à l’office avec son épouse, Alina-Maria. Après le dernier baiser, le cercueil avec la dépouille du père Pimen ont été emmenés au monastère de Sihăstria Putnei, pour y être enterré.

Nicolas et Alina-Maria aux funérailles du père Pimen (photo : Bumbeneci Diana)

Après avoir appris la mort du père Pimen, Nicolas de Roumanie lui avait rendu hommage en postant plusieurs messages sur ses réseaux sociaux, se rappelant de sa première rencontre avec le père Pimen, qui s’est déroulée le même jour où il a mis les pieds en Roumanie. Ce jour de Pâques 1992, le prince Nicolas, qui tout un temps était désigné comme l’héritier de son grand-père avant d’être répudié, accompagnait son grand-père, le roi Michel qui rentrait en Roumanie. Après des décennies en exil, le roi Michel avait remis les pieds en Roumanie en 1990. Son grand retour, a eu lieu en 1992, et 1 million de Roumains l’ont acclamé à son arrivée à Bucarest. « Ce sont des images que je porterai avec moi pour le reste de ma vie », écrit Nicolas. Ce jour-là, le roi Michel et son petit-fils Nicolas étaient invités par le père Pimen à prier devant le tombeau d’Étienne III le Grand, au monastère de Putna. Un moment unique durant lequel, Nicolas, âgé de 7 ans, a pris conscience que son grand-père était le roi de Roumanie.

Lire aussi : Nicolas de Roumanie : « Le moment est bien choisi pour réfléchir aux problèmes climatiques et à l’impact des hommes sur la planète »

Sources : Click.ro, Substantial.ro

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.