Les noces d’argent de Margareta et Radu de Roumanie : construction d’une église et bénédiction dans le jardin secret de Săvârșin

C’est dans leur écrin de verdure à Săvârșin, que Margareta de Roumanie, Gardienne de la Couronne, a renouvelé ses vœux ce 21 septembre 2021. Margareta et Radu de Roumanie célébraient leurs 25 ans de mariage. À l’occasion de leurs noces d’argent, ils ont posé la première pierre des fondations de la nouvelle église qui sera construite prochainement sur le domaine.

Lire aussi : Le château de Săvârșin : cinq siècles d’histoire en Transylvanie

Des noces d’argent en toute grâce dans le jardin secret de Săvârșin

C’est en très petit comité que la fille ainée de l’ancien roi Michel 1e et son époux, le prince Radu, ont reçu une bénédiction dans le jardin du château de Săvârșin, situé dans le județ d’Arad, à l’ouest de la Roumanie. Ce château, propriété de la famille royale de Roumanie, est la résidence préférée de Margareta, Gardienne de la Couronne. Dans le parc royal on y retrouve l’Old Oak Alley, une promenade parmi les chênes, dont certains ont été plantés il y a deux cents ans. Depuis l’ouverture du parc au public, les promeneurs peuvent découvrir la roseraie ou le charme du « jardin secret », un jardin caché à l’extrémité nord-ouest du parc.

Margareta et Radu entrent dans le jardin secret pour recevoir la bénédiction (Photo : capture d’écran vidéo YouTube)

C’est dans ce jardin secret que se sont retrouvés la princesse Margareta, 72 ans, et le prince Radu, 61 ans, pour recevoir la bénédiction de l’archevêque Timotei d’Arad, en présence de Călin Mădăluță, le prêtre orthodoxe de la localité de Săvârșin. La princesse Sofia, sœur cadette de Margareta et Dan Duda, le frère de Radu, étaient les seuls témoins de ce moment de grâce durant lequel ils ont renouvelé leurs vœux devant Dieu, 25 ans après la première promesse faite en Suisse.

YouTube video

À l’occasion de leurs 25 ans de mariage, la princesse Margareta et le prince Radu ont décidé de lancer la construction d’une église sur le domaine. C’est sur une petite colline, à côté d’un étang que sera érigée prochainement une église. Le couple royal a posé la première pierre des fondations et a dévoilé une croix en bois, là où se trouvera l’église. La Cour royale annonce des travaux de douze mois. Avant la consécration de la croix de l’église, qui s’est déroulée dans l’après-midi, un déjeuner était offert au château avec des proches et de la famille.

25 ans de mariage et un couple royal au service de la République

C’est le 21 septembre 1996 que la princesse Margareta, fille ainée du roi Michel 1e et de la reine Anne de Roumanie, épousait le comédien roumain Radu Duda. Ils s’étaient rencontrés lors d’une visite dans un orphelinat que soutenait le comédien et que visitait ce jour-là la princesse. Le mariage a été célébré à Lausanne, en Suisse, là où le roi Michel 1e avait élu domicile depuis son exil.

Le mariage de Margareta et Radu en 1996 à Lausanne (Photo : capture TVR1)

À l’occasion de son mariage, Radu Duda a été fait prince de Hohenzollern-Veringen par le chef de la famille germanique dont est issue la famille royale de Roumanie. Il changera civilement de nom en Radu Hohenzollern-Veringen Dadu. En 2007, son beau-père le fait prince de Roumanie. Le roi Michel est décédé en décembre 2017 et avait désigné sa fille pour lui succéder. L’ancien roi, éjecté de son trône par les communistes en décembre 1947, avait eu cinq filles et aucun garçon.

Margareta de Roumanie est présidente de la Croix-Rouge dans son pays. Désignée officiellement Gardienne de la Couronne depuis la mort de son père, elle assure de nombreux engagements officiels et est garante de l’héritage royal de la Roumanie. Depuis 1990, l’exil de la famille royale a pris fin. Dans les années qui ont suivi, la République roumaine officialise le statut de l’ancienne famille royale et lui octroie des fonctions. Le palais Elisabeta de Bucarest sert de lieu de travail officiel à la Gardienne de la Couronne. Elle y reçoit des représentants du monde associatif, des dignitaires religieux, des ministres et des ambassadeurs.

La République roumaine a rendu les biens confisqués à la famille royale par les communistes et accorde une place à la famille. Les ordres dynastiques sont reconnus et Margareta procède toujours à des investitures au palais lorsqu’il s’agit de récompenser des civils. Ses déplacements à l’étranger sont pris en charge par les ambassades locales. Elle est également envoyée par le gouvernement pour représenter la Roumanie lorsqu’il s’agit d’événements royaux à l’étranger. Enfin, elle assiste à toutes les cérémonies d’hommage qui concernent les défunts de la famille royale. La Roumanie continue à nommer des places et des rues aux noms des anciens souverains, princes et princesses. Au mois de mai 2021, par exemple, le hall du parlement roumain a officiellement pris le nom du roi Michel 1e.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr