Une nouvelle adaptation d’une Sissi plus progressiste en série sur TF1

La veille du réveillon de Noël, TF1 dégaine une nouvelle série événement, venue tout droit d’Allemagne. Parmi toutes les rediffusions des téléfilms de Noël, la première chaine française a choisi de proposer un programme inédit, qui ravivera bien des souvenirs. La série Sissi sera diffusée deux jeudis de suite, une production ambitieuse qui retrace la vie de l’impératrice d’Autriche dans un personnage plus progressiste et plus proche de la réalité, tout en gardant une touche de romantisme.

Lire aussi : Des planètes seront baptisées Sissi et François-Joseph 1er

Une nouvelle adaptation de Sissi à la télévision

Les téléspectateurs de TF1 ne manqueront pas d’avoir une pensée émue pour Romy Schneider, actrice qui a jamais restera associée à son personnage de Sissi. Depuis plusieurs décennies maintenant, la trilogie des films de Sissi réalisés par Ernst Marischka en 1955, 1956 et 1957, est diffusée et rediffusée, généralement à l’approche des fêtes de fin d’année. TF1 prend le pari de proposer une nouvelle adaptation de la vie de l’impératrice Elisabeth d’Autriche, ce jeudi 23 décembre.

Romy Schneider (Sissi) et Karlheinz Böhm (Franz Joseph) (Photo : ARCHIVIO GBB / Alamy / Abaca)

L’actrice américano-suisse Dominique Devenport a la lourde tâche de reprendre le rôle de Romy Schneider dans la série Sissi en six épisodes. Trois épisodes seront diffusés ce jeudi et les trois derniers le jeudi 30 décembre. La série produite par RTL Allemagne, se veut plus proche de la véritable histoire d’Elisabeth de Wittelsbach, duchesse en Bavière. La personnalité d’Elisabeth, qui deviendra impératrice d’Autriche et reine de Hongrie à son mariage en 1858 avec l’empereur François-Joseph 1e, est aussi plus complexe et profonde que celle dépeinte dans la célèbre trilogie des années 50.

La série a été tournée en Lettonie et en Lituanie et malgré quelques adaptations, les téléspectateurs retrouvent les grandes scènes mélodramatiques. Elisabeth épouse l’empereur au lieu de sa sœur et bien vite elle se retrouve confrontée à sa rigidité mais aussi aux manières et protocoles strictes de la Cour impériale. «Personne ne me changera», crie alors Sissi qui jure de ne jamais trahir ses propres convictions ni de changer son attitude.

Sissi, la nouvelle série sur l’impératrice Elisabeth d’Autriche, diffusée en deux soirées sur TF1 (Photo : RTL)

Lire aussi : La reine Margrethe II devient scénariste d’un film de prince et princesse pour Netflix

Une Sissi plus progressiste et transgressive

La nouvelle Sissi est plus curieuse, têtue et réfléchie. Elle ira jusqu’à embaucher comme femme de chambre celle avec qui son futur mari a passé une nuit au bordel. On découvre une Sisi instruite, voyageuse, libérale, une cavalière passionnée, une femme qui étudiait la nutrition et s’imposait des régimes amaigrissants, sans oublier sa passion pour la poésie.

«Il est important de se rappeler que Sissi a trouvé un moyen de se battre pour sa vie privée. Elle a épousé l’empereur et sa seule responsabilité était d’avoir des enfants et de servir. Son côté humain et ses émotions n’étaient pas importants mais elle a trouvé le moyen d’avoir une vie privée», a expliqué l’actrice Dominique Devenport à Variety.

Le personnage de l’empereur François-Joseph 1e, qui est interprété par Jannik Schümann, est lui aussi plus dense. On s’intéresse plus à sa fonction politique et on le découvre mener à bien des négociations entre Napoléon et le tsar de Russie, alors que Sissi continue les préparatifs du mariage. On note aussi la présence de l’actrice luxembourgeoise Désirée Nosbusch, qu’on a pu voir dans la série Capitani sur Netflix, qui interprète le rôle de l’archiduchesse Sophie.

À la mi-décembre, la série a été mise en ligne sur la plateforme de streaming RTL+, où en quelques heures, elle est devenue le programme le plus vu sur le site, depuis le lancement de la plateforme de vidéos à la demande, comme l’explique Gala. En Allemagne, la série sera aussi diffusée pour la première fois à la télévision, deux épisodes par soirée, les 28, 29 et 30 décembre. Une deuxième saison est déjà en cours de préparation.

Dominique Devenport (Sissi) et Jannik Schümann (Franz Joseph) lors de la présentation de la série par la chaine RTL (Photo : Jörg Carstensen/DPA/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La famille impériale s’insurge contre une série sur Pierre II du Brésil

L’acteur Jannik Schümann est ouvertement homosexuel et est très suivi sur les réseaux sociaux. Avec sa partenaire, Dominique Devenport, ils boostent la promo de la série depuis des semaines, grâce à leur popularité sur les réseaux sociaux. Le comédien hambourgeois a fait son coming out remarqué en Allemagne, en partageant en 2020 une photo avec son compagnon. Sa filmographie était jusqu’ici composée de films sur le thème LGBT. Dans Mein Sohn Helen, l’acteur interprète même une femme transgenre. En marge de la sortie de la série Sissi, Jannik Schümann et Dominique Devenport ont même réalisé un cliché inversé pour faire la promo de la série. Il est déguisé en Sissi et elle en Franz Joseph.

YouTube video

Sissi continue à fasciner. Au printemps 2022 devrait sortir Sisi und Ich, un nouveau film sur le même sujet, réalisé par Frauke Finsterwalder et écrit par son mari, l’écrivain suisse Christian Kracht. Ce film aura un angle différent puisqu’on découvrira la vie de Sissi à travers une autre héroïne, sa femme de chambre. Mais ce n’est pas tout. En 2022, ce sera au tour de Netflix de proposer sa série en six épisodes, The Empress. Dans cette énième adaptation, Devrim Lingau jouera le rôle de Sissi et Philip Froissant celui de Franz Joseph.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr