Le Palais des Merveilles de Zanzibar s’effondre à Noël : le sultan d’Oman demande sa réparation

Le jour de Noël, l’un des bâtiments les plus touristiques de Zanzibar a été victime d’un accident. Une partie du Palais des Merveilles, le plus haut bâtiment de Zanzibar, situé dans le quartier historique de Stone Town, s’est effondré lors de travaux de rénovation en cours. Quelques jours après l’accident du 25 décembre, le sultan d’Oman demande la reconstruction de ce bâtiment incroyable, construit pour un lointain cousin au 19e siècle.

Le Palais des Merveilles a subi un effondrement le jour de Noël (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Fin d’exil pour le sultan de Zanzibar qui peut vivre ses derniers jours sur la terre de ses ancêtres

Le Palais des Merveilles de Zanzibar endommagé le 25 décembre lors de travaux

Le Beit-al-Ajaib, aussi appelé House of Wonders ou Palais des Merveilles, est un bâtiment construit en 1883 sous le règne du deuxième sultan de Zanzibar, Barghash ben Saïd. Cet immense palais destiné à accueillir les cérémonies royales de l’île d’Unguja était qualifié de merveilleux car il apportait une chose totalement inédite dans la région. Il fut le tout premier bâtiment de Zanzibar à avoir l’électricité. Ce fut également le tout premier bâtiment d’Afrique orientale à avoir un ascenseur. Le palais est aujourd’hui inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le Palais des Merveilles au début du 19e siècle (Image : Domaine public)

Lire aussi : Une partie du palais de Hyderabad tombe en ruine sous le regard de la princesse Esra

Le Palais des Merveilles, qui est toujours une importante attraction touristique de Zanzibar, était en cours de rénovation. Ce bâtiment, qui abrite aujourd’hui un musée, bénéficiait d’une enveloppe de 10 milliards de shillings, soit environ 3,5 millions d’euros provenant du gouvernement omanais. Le journal tanzanien The Citizen annonce que lors des travaux, une partie du palais s’est effondré ce 25 décembre 2020. Selon The Times, le sultan Haithem ben Tarek a immédiatement demandé la reconstruction de la partie démolie. Le sultan Haithem ben Tarek est monté sur le trône d’Oman en janvier dernier, à la mort du sultan Qabus qui régnait sur le sultanat depuis près de 50 ans.

YouTube video

La famille royale de Zanzibar est cousine de la famille royale d’Oman. Le premier sultan de Zanzibar était le fils de Saïd ben Sultan, dont ses héritiers se sont divisés son royaume à sa mort. L’un de ses fils a hérité de la partie continentale, Oman, l’autre de la partie insulaire, l’archipel de Zanzibar. Le sultan Barghash ben Saïd, qui fit construire le palais était le deuxième sultan, frère du premier. Depuis la fin de la monarchie à Zanzibar en 1964, le sultanat d’Oman continue à protéger l’héritage royal et les vestiges de la splendeur de la dynastie cousine. Cette année, à 91 ans, le dernier sultan de Zanzibar Jamshid ben Abdallah a mis un terme à son exil en Angleterre pour rejoindre le sultanat d’Oman, invité par le nouveau sultan à y terminer sa retraite. L’archipel de Zanzibar appartient aujourd’hui à la Tanzanie, sous la forme d’une entité administrative autonome connue comme le Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr