Photo officielle du roi de Suède paré de ses décorations à côté du Trône d’argent pour son Jubilé d’or

La Maison royale de Suède a partagé une nouvelle photo officielle du roi Carl XVI Gustaf, le 1e janvier 2023. Ce portrait du souverain marque le début de l’année jubilaire qui démarre. En 2023, le roi Carl XVI Gustaf fête ses 50 ans de règne. Diverses célébrations auront lieu tout au long de l’année pour célébrer son Jubilé d’or. Ce magnifique portrait a été pris à côté de l’impression Trône d’argent de la reine Christine.

Lire aussi : Nouvelles photos de gala de la famille royale danoise pour marquer la fin du Jubilé d’or de la reine Margrethe II

Portrait officiel du roi Carl XVI Gustaf pour son année jubilaire

Dans la tradition jubilaire, les jubilés de règne se fêtent avant la date d’anniversaire. Le 15 septembre 1973, Carl Gustaf succédait à son grand-père sur le trône de Suède. Ce 15 septembre 2023 marquera donc ses 50 ans de règne et tout au long de l’année, le Jubilé d’or sera célébré par divers événements festifs.

Ce 1e janvier, la Maison royale a partagé une photo officielle qui sera utilisée pour illustrer les communications en relation avec l’année du jubilé. Il y a quelques mois, on découvrait déjà le logo officiel du Jubilé d’or, dessiné par Elis Nyström dans le cadre d’un concours public.

Le logo officiel du Jubilé d’or du roi Carl XVI Gustaf qui a été sélectionné lors d’un concours (Photo : Elis Nyström/Kungl Hovstaterna)

La photo a été prise par Thron Ullberg dans la salle des chevaliers du Palais royal de Stockholm. C’est dans cette salle qu’a eu lieu la cérémonie d’intronisation du roi en septembre 1973. Il pose aussi à côté du Trône d’argent, un somptueux trône en bois recouvert d’argent, offert à la reine Christine par son richissime amant.

Portrait officiel du roi de Suède dans son uniforme d’amiral avec l’ensemble de ses distinctions suédoises, danoises et norvégiennes à l’occasion du début de l’année de son jubilé d’or (Photo : Thron Ullberg/Kungl. Hovstaterna)

Lire aussi : Majestueux portrait officiel de la reine Margrethe II pour ses 50 ans de règne

Le roi de Suède porte les quatre colliers des ordres de chevalerie suédois

Le roi porte l’uniforme d’amiral avec l’ensemble des colliers des ordres de chevalerie suédois qu’il détient. Il porte aussi des récompenses honorifiques danoises et norvégiennes, mettant à l’honneur la proximité avec les autres monarchies scandinaves. Les quatre colliers autour du cou sont celui de l’ordre des Séraphins, l’ordre de l’Épée, l’ordre de l’Étoile polaire et l’ordre de Vasa. Autour du cou, sur la cravate noire, le roi porte l’insigne de grand commandeur de l’ordre de Dannebrog, un ordre qui n’est décerné qu’aux plus proches parents du monarque danois. Des médailles commémoratives royales suédoises et norvégiennes sont également visibles sous les chaînes d’ordres.

Le roi Carl XVI Gustaf porte les colliers l’ordre des Séraphins, l’ordre de l’Épée, l’ordre de l’Étoile polaire et l’ordre de Vasa. Sur sa cravate le roi porte l’insigne de grand commandeur de l’ordre danois de Dannebrog (Photo : Thron Ullberg/Kungl. Hovstaterna)

Lire aussi : Cérémonie funéraire du prince Philip par l’ordre des Séraphins

Le collier de l’ordre de l’Étoile polaire se distingue avec ses maillons représentant des doubles « F » en miroir, rappelant l’initiale du roi Frédéric 1e, qui l’a créé en 1748. Les « F » alternent avec des petites étoiles blanches. L’ordre récompensait à l’origine les citoyens qui s’étaient distingués dans les arts, la science ou la littérature. Depuis 1975, l’ordre récompense les citoyens pour services rendus à la Suède. Le collier de l’ordre de Vasa alterne deux maillons, l’un représentant l’écu bleu avec trois petites couronnes en or, qui représente la Suède, l’autre écu est une gerbe d’orties (emblème du roi Gustave Vasa) entourant un écu blanc et rouge (armoiries de la maison Holstein-Gottorp). L’ordre de Vasa a été créé par Gustave III en 1772. L’ordre était dormant depuis 1974, comme l’ordre de l’Épée. Les deux ordres seront à nouveau effectifs dès le 1e février 2023, suite à une nouvelle réforme des ordres honorifiques en Suède. Le collier de l’ordre de l’Épée est doré et on y distingue onze épées entourées d’une ceinture qui alternent avec des petits boucliers. L’ordre de l’Épée distingue des citoyens pour leurs services militaires. Enfin l’ordre des Séraphins a été créé en 1748 pour distinguer les membres de la famille royale et les chefs d’État étrangers. Le collier comprend des croix patriarcales bleu turquoise qui alternent avec onze têtes de séraphins en or, affichant chacun une expression différente sur le visage.

Le Trône d’argent a été conçu par Abraham Drentwett, un artisan bavarois d’Augsbourg, à la demande du comte Magnus Gabriel De la Gardie, à l’occasion de la cérémonie de couronnement de la reine Christine en 1650. Magnus Gabriel De la Gardie, fils du gouverneur du duché d’Estonie, appartenait à l’une des plus riches familles de Suède. Époux de la sœur du roi Charles X, il deviendra plus tard le favori de la reine Christine. Il sera gouverneur de Livonie, Grand trésorier puis Grand chancelier durant le règne de Christine, jusqu’à devenir membre du conseil de régence du royaume de Suède durant la minorité du roi Charles XI.

Le Trône d’argent a ensuite servi lors des cérémonies d’ouverture du parlement, jusqu’en 1974, soit lors de la première année de règne du roi Carl XVI Gustaf. Le roi de Suède n’utilise plus ce trône. Sa dernière utilisation lors d’une cérémonie remonte à 1995, lors de la cérémonie d’anniversaire des 18 ans de la princesse héritière Victoria. Le roi s’était assis sur un fauteuil à côté du trône. Le dossier du siège est surmonté par l’écusson de la Suède, entouré de deux déesses, Justitia, qui représente la justice et Prudentia, la sagesse.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr