Albert II et Paola ont rencontré Delphine : le temps du pardon, de la guérison et de la réconciliation

Le roi Albert II et la reine Paola ont invité la princesse Delphine ce dimanche 25 octobre à leur domicile, au château du Belvédère. La boucle est bouclée pour Delphine de Saxe-Cobourg, qui a enfin été invitée par son père biologique. Ils ne s’étaient plus parlés directement, sans l’intermédiaire d’avocats, depuis 2001, lorsqu’Albert II avait raccroché au nez de Delphine en lui assurant qu’elle n’était pas sa fille. Le Palais royal a partagé une photo de la rencontre historique.

La reine Paola, le roi Albert II et la princesse Delphine se sont rencontrés (Photo : Palais royal)

Lire aussi : La princesse Delphine « peut compter » sur le prince Laurent

Albert II invite sa fille illégitime chez lui

« Ce dimanche 25 octobre, un nouveau chapitre s’est ouvert, empreint d’émotions, d’apaisement, de compréhension et, également, d’espoir », peut-on lire dans le communiqué conjoint envoyé par la Palais royal et signé par le roi Albert II, 86 ans, la reine Paola, 83 ans, et la princesse Delphine, 52 ans. La rencontre est d’autant plus symbolique qu’elle s’est déroulée le 25 octobre, jour d’anniversaire de la princesse Élisabeth, duchesse de Brabant, héritière du trône.

« Notre rencontre s’est déroulée au Château du Belvédère, rencontre durant laquelle chacun de nous a pu exprimer, sereinement et avec empathie, ses sentiments et son vécu. Après les tumultes, les blessures et la souffrance, vient le temps du pardon, de la guérison et de la réconciliation.  C’est le chemin, patient et parfois difficile, que nous avons décidé de prendre résolument ensemble ».

Lire aussi : Albert II et Paola sont heureux de la rencontre entre Delphine et le roi Philippe

La reine Paola rencontre la fille adultérine de son mari

La rencontre, qui s’est déroulée sereinement, permet d’envisager des jours meilleurs pour toute la famille royale, qui met derrière elle 7 ans de bataille juridique. Durant ces sept années, l’ancien roi Albert II a bataillé pour ne pas que Delphine soit reconnue comme sa fille. La victoire de Delphine devant la justice a permis à Albert de tourner la page. « Ces premiers pas ouvrent la voie qu’il nous appartient désormais de poursuivre paisiblement », conclut le communiqué.

Delphine de Saxe-Cobourg avait été invité par son demi-frère, le roi Philippe de Belgique, quinze jours auparavant (Photo : Palais royal)

Lire aussi : Le roi Philippe rencontre Delphine de Saxe-Cobourg : le Roi promet à sa demi-sœur un avenir dans sa vie

La première main tendue fut celle du roi Philippe, qui avait accepté de rencontrer pour la première fois sa demi-sœur, au château de Laeken, le 15 octobre dernier. Cette rencontre mettait symboliquement un terme à la querelle familiale. La rencontre avait eu lieu tout juste 15 jours après la reconnaissance des droits de Delphine par la Cour d’Appel de Bruxelles. La justice avait permis à Delphine Boël de changer de nom et d’adopter le patronyme de son père, devenant Delphine de Saxe-Cobourg. Elle devenait également princesse de Belgique, un droit qui s’applique aussi à ses enfants, Joséphine et Oscar, les petits-enfants du roi Albert II, qu’il n’ont jamais rencontré.

Source : Communiqué du Palais royal

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr