Le prince Alexandre d’Arenberg au bras d’une descendante d’Henry Ford au Bal des débutantes 2022

Le prince Alexandre d’Arenberg n’en est pas à sa première expérience au Bal des débutantes. Le prince charmant a accepté d’être le cavalier d’Eleanor Ford Uzielli, descendante d’Henry Ford, au bal de cette année. La chevelure bouclée d’Alexandre était cette fois-ci domptée pour faire valser la jeune Américaine dans sa robe Oscar de la Renta.

Lire aussi : L’archiduchesse Sophia de Habsbourg au bras du prince Leopold de Bade au Bal des débutantes

Le fils du duc d’Arenberg cavalier attitré des héritières américaines

En 2019, le prince Alexandre d’Arenberg, fils du 13e duc d’Arenberg, accompagnait l’Américaine Araminta Mellon au Bal des débutantes. Ce prestigieux et célèbre bal parisien, dirigé par Ophélie Renouard, se déroule chaque année en novembre, dans les salons du Shangri-La. Le prince Alexandre avait alors fait grande impression. L’élégant jeune homme faisait virevolter ses longs cheveux lorsqu’il valsait avec sa cavalière (comme on le voit sur la photo ci-dessous en noir et blanc).

Trois ans plus tard, le Bal des débutantes faisait son grand retour le 26 novembre 2022, après un arrêt forcé à cause de la pandémie. Le prince Alexandre d’Arenberg était de retour, avec une autre cavalière. L’heureuse élue était Eleanor Ford Uzielli. Araminta Mellon appartient à une dynastie américaine de financiers et de pétroliers et sa mère est la cofondatrice de la marque Jimmy Choo. Comme Araminta, Eleonor est aussi la descendante d’un célèbre industriel.

Photo officielle du groupe des Débutantes 2022 à Paris (Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

Lire aussi : La princesse Hélène d’Orléans au Bal des débutantes au bras de son frère Philippe : les enfants du duc de Chartres dans les traces de leur sœur Louise

Son arrière-arrière-grand-père n’est autre qu’Henry Ford, le constructeur automobile qui a donné son nom à la marque Ford en 1903 et qui a révolutionné les méthodes de fabrication à la chaîne. On lui doit le fordisme, qui désigne la méthode de ligne assemblage et de fabrication. Plusieurs de ses descendants occupent encore de hautes fonctions au sein des entreprises automobiles et des diverses branches de Ford. Son arrière-petite-fille, Anne Ford, a épousé l’un des cadres de l’entreprise, Giancarlo Uzielli, d’origine italienne.

Le prince Alexandre d’Arenberg, deuxième fils du duc et de la duchesse d’Arenberg, au bras d’Eleanor Ford Uzielli, descendante d’Henry Ford, au Bal des débutantes à Paris le 26 novembre 2022 (Photo : Le Bal, image fournie à Histoires Royales)

Alessandro Ford Uzielli, fils d’Anne et Giancarlo, et le premier à avoir tourné le dos à l’entreprise familiale, héritant tout de même de la fibre entrepreneuriale, il fait carrière dans la production cinématographique à Hollywood. Marié en 2000 à Kimm Rooney, ils ont eu deux filles, Eleanor et Olivia.

La duchesse d’Arenberg, née comtesse Isabel de Stolberg-Stolberg, a accompagné son fils, le prince Alexandre, au Bal des débutantes 2022 (Photo : Le Bal, image fournie à Histoires Royales)

Lire aussi : Leah Isadora Behn au Bal des débutantes : la petite-fille du roi de Norvège choisit le maharadja de Sirmour comme cavalier

Le prince Alexandre d’Arenberg est le cavalier d’Eleanor Ford Uzielli en 2022

Le prince Alexandre d’Arenberg avait attaché ses longs cheveux cette année. Comme en 2019, sa cavalière avait choisi de porter une création d’Oscar de la Renta. Les bijoux et parures des débutantes proviennent des collections du joaillier partenaire, V Muse Jewelry. Le prince Alexandre a grandi en Suisse, puis il a vécu, travaillé et parcouru les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Espagne et le Portugal.

Lire aussi : Le maharadja Lakshraj Prakash de Sirmour prochain cavalier du Bal des débutantes

La famille d’Arenberg tire ses origines au 11e siècle, à Aremberg, en Rhénanie-Palatinat avec un certain Ulrich, burgrave de Cologne et seigneur d’Arenberg. En 1249, Mathilde d’Arenberg, dernière porteuse du nom, épouse son cousin, Engelbert II de La Marck. En 1544, Robert III de La Marck, seigneur d’Arenberg, décède sans postérité. Sa sœur, Marguerite, épouse Jean de Ligne, baron de Barbençon, qui hérite des titres d’Arenberg de son épouse, avec pour condition de transmettre le nom d’Arenberg à leur descendante et d’abandonner celui de Ligne. En 1549, l’empereur Charles Quint l’élève au rang de comte du Saint-Empire pour ses très nombreux services rendus aux Habsbourg.

En 1576, Charles d’Arenberg, fils de Marguerite et Jean de Ligne, est élevé au rang de prince du Saint-Empire. Il est le 1e prince d’Arenberg. La famille est installée sur les territoires de la Belgique actuelle, accumulant les titres au fil des mariages et des héritages. Ducs d’Aerschot, barons de Zewenberghes, princes de Chimay, seigneurs d’Enghien, seigneurs de Mirwart,…

En 1644, le territoire d’Aremberg, à la frontière de l’actuelle Belgique, fief historique de la famille devient un duché souverain. Le chef de la famille, Philippe-Charles, 3e prince d’Arenberg, en devient aussi le 1e duc d’Arenberg, en tant que souverain de ce territoire. Fin du 18e siècle, le 6e duc d’Arenberg a deux fils, l’aîné devient le 7e duc et prolonge la lignée d’origine. Le deuxième fils du duc s’installe en France et sous la Restauration, en 1827, il obtient le titre français de duc et pair de France par Charles X. Par lui, il existe encore aujourd’hui une lignée française des ducs d’Arenberg, distincte de la branche aînée belge. Entretemps, en 1810, le duché d’Arenberg fut médiatisé (annexé et absorbé) à Hanovre et à la Prusse. Le 7e duc d’Arenberg a donc perdu sa souveraineté à cette époque. La famille a continué à exercer une grande influence dans le monde politique et militaire en Belgique.

Léopold d’Arenberg, 13e duc d’Arenberg, ancien ambassadeur de l’ordre de Malte au Portugal, a beaucoup œuvré pour les populations défavorisées. Il est l’actuel chef de l’ancienne famille régnante sur le duché d’Arenberg, issue d’une branche cadette de la Maison de Ligne. Léopold d’Arenberg est le fils du défunt duc Jean-Englebert et de son épouse Sophie, née princesse de Bavière. Le duc d’Arenberg a notamment la princesse Antonia de Luxembourg comme illustre grand-mère, et qui le lie donc à de nombreuses familles. Léopold d’Arenberg a épousé la comtesse Isabel de Stolberg-Stolberg en 1995. Léopold et Isabel ont eu trois enfants : la princesse Natacha, le prince Philippe-Léopold et le prince Alexandre.

Le prince Philippe-Léopold a eu l’honneur de recevoir pour parrain le roi Philippe de Belgique, alors encore duc de Brabant. Le deuxième fils, Alexandre-Pierre-EmestFranz-Joseph-Baltazar, est né à Lausanne le 2 novembre 2001. Il a été baptisé le 11 mai 2002 à la chapelle de l’ancien couvent des Capucins. Il a eu pour parrain le prince Pierre d’Arenberg et pour marraine, sa tante, la comtesse Marie-Gabrielle de Boncourt.

Le Bal des débutantes n’est pas seulement un événement mondain qui permet aux jeunes gens de faire des rencontres. Il s’agit aussi d’un événement caritatif. Cette année, les fonds récoltés iront à l’hôpital Necker-Enfants malades et son Association pour la Recherche en Cardiologie du Fœtus à l’Adulte (ARCFA) et à World Central Kitchen (WCK). Cette dernière association a reçu une attention internationale ces derniers mois, grâce à des donateurs importants et médiatisés comme le duc et la duchesse de Sussex.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr