La princesse Hélène d’Orléans au Bal des débutantes au bras de son frère Philippe : les enfants du duc de Chartres dans les traces de leur sœur Louise

Le Bal des débutantes a fait son grand retour cette année. Cela faisait déjà trois ans que le Shangri-La n’avait plus accueilli l’événement réputé dans le monde entier. En 2022, le Bal avait un petit air de déjà-vu avec la participation de la princesse Hélène d’Orléans qui a suivi les pas de sa sœur aînée, la princesse Louise, qui avait fait ses débuts en 2019. Deux enfants du duc de Chartres ont brillé sur la piste puisque le prince Philippe était le cavalier de sa sœur Hélène.

Lire aussi : La fratrie des princes d’Orléans expose à la Côte belge : vernissage de l’exposition à Knokke

Après Louise d’Orléans, Hélène d’Orléans fait ses débuts au Shangri-La

Il y a déjà trois ans, une princesse de la famille royale de France attirait toute l’attention alors qu’elle faisait ses débuts au bras de son cavalier. Ce soir de novembre 2019, la princesse Louise foulait le parquet du Shangri-La, en tant que débutante du fameux Bal organisé chaque année à Paris. La pandémie s’est ensuite invitée et le Bal des débutantes a été annulé plusieurs années de suite.

Photo officielle du groupe des Débutantes 2022 à Paris (Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

C’est finalement le 26 novembre 2022 que les 20 jeunes filles ont fait leur grande entrée dans ce monde particulier. La princesse Hélène d’Orléans, petite-fille du duc d’Orléans, était l’une des jeunes débutantes, trois ans après sa sœur, la princesse Louise. La princesse Louise avait choisi le prince Philippe-Emmanuel de Croÿ-Solre comme cavalier. La princesse Hélène a choisi leur frère, le prince Philippe.

La princesse Hélène d’Orléans a choisi son frère pour cavalier, le prince Philippe d’Orléans (Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

Lire aussi : Le prince Charles-Philippe d’Orléans au Bal de la Rose 2022 avec Janet Jackson, Fanny Ardant et la famille princière monégasque

Deux filles du duc et de la duchesse de Chartres ont participé au Bal des débutantes

La princesse Hélène valse avec son père, le prince Charles-Louis d’Orléans, duc de Chartres, au Bal des débutantes 2022 (Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

Outre le nom des débutantes et le nom des cavaliers, un autre élément important intéresse ceux qui suivent de près l’événement : le choix du couturier. La princesse Louise avait choisi Giambattista Valli. La princesse Hélène a choisi une création du couturier libanais Georges Hobeika. Comme les autres filles, elle portait une parure du joaillier partenaire, V Muse Treasure. Le joaillier a fait l’acquisition de cet ancien diadème que la princesse a choisi de porter en collier. Comme les autres filles, Hélène était coiffée par Alexander von Trentini.

Lire aussi : L’archiduchesse Sophia de Habsbourg au bras du prince Leopold de Bade au Bal des débutantes

La princesse Hélène, née en 2001, est la troisième enfant et la deuxième fille du prince Charles-Louis et de la princesse Ileana d’Orléans. En 1997, le prince Charles-Louis, duc de Chartres, fils du prince Jacques d’Orléans, duc d’Orléans, a épousé Ileana Mános. Le duc et la duchesse de Chartres ont cinq enfants, nés entre 1998 et 2005 : le prince Phillippe, la princesse Louise, la princesse Hélène, le prince Constantin et la princesse Isabelle.

Lire aussi : Leah Isadora Behn au Bal des débutantes : la petite-fille du roi de Norvège choisit le maharadja de Sirmour comme cavalier

La princesse mathématicienne et philanthrope

La princesse Hélène est étudiante en mathématiques à l’université de Durham, dans le nord de l’Angleterre. Elle a été éduquée dans les valeurs traditionnelles de la famille royale de France, accordant une importance à l’héritage culturel et historique de leurs ancêtres. « Hélène espère fusionner ses intérêts pour la mode et la durabilité environnementale, avec une carrière au sein d’une marque de mode éthique. Elle a déjà organisé des défilés de mode universitaires, afin de recueillir des fonds pour des organismes de bienfaisance pour améliorer la santé mentale, et contre la traite des êtres humains », nous explique le Bal. Sa collecte a permis de récolter 10 000 livres sterling pour l’association Student Minds.

La princesse Hélène ouvre le Bal avec son père, le duc de Chartres Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

Très fière de sa grand-mère maternelle qu’elle considère comme son modèle, elle s’engage aussi à suivre sa capacité à s’engager dans la pensée positive. Hélène a grandi à Paris, mais sa famille a passé quelques années à Londres, où elle espère vivre après l’université. Ses jours les plus heureux ont été passés sur l’île grecque de Skiathos, en été avec sa famille et ses amis.

Le prince Charles-Louis et la princesse Ileana d’Orléans, duc et duchesse de Chartres, sont les parents de la princesse Louise et de la princesse Hélène, déjà deux débutantes du Bal de Paris (Photo : David Nivière/Abacapress/ISOPIX)

L’arrière-grand-père d’Ileana Mános, le sportif et homme politique grec Konstantinos Manos, fut l’oncle d’Aspasia Mános, épouse du roi Alexandre 1e de Grèce et mère de la princesse Alexandra de Grèce, future épouse du roi Pierre II de Yougoslavie.

Lire aussi : Le Bal de la Rose 2022 plonge les Grimaldi dans les années 20 : une soirée folle pour la famille princière sans la princesse Charlène

Parmi les autres visages royaux de cette édition du Bal, nous avons pu voir l’archiduchesse Sophia de Habsbourg-Lorraine, fille de l’archiduc Georg, actuel ambassadeur de Hongrie en France et à Monaco. La jeune femme est aussi la nièce de l’actuel chef de la famille impériale d’Autriche, et l’arrière-petite-fille de l’empereur Charles 1e.

La princesse Hélène, petite-fille du duc d’Orléans, est la descendante du roi Louis-Philippe 1e des Français, de Louis XIV et de nombreux souverains européens (Image : Histoires Royales)

Le Bal des débutantes n’est pas seulement un événement mondain qui permet aux jeunes gens de faire des rencontres. Il s’agit aussi d’un événement caritatif. Cette année, les fonds récoltés iront à l’hôpital Necker-Enfants malades et son Association pour la Recherche en Cardiologie du Fœtus à l’Adulte (ARCFA) et à World Central Kitchen (WCK). Cette dernière association a reçu une attention internationale ces derniers mois, grâce à des donateurs importants et médiatisés comme le duc et la duchesse de Sussex.

Après la présentation des débutantes, a eu lieu le dîner et la soirée s’est terminée par le bal. Cette année encore, Ophélie Renouard et son équipe avaient réuni des jeunes filles et garçons de nombreux pays dans le monde. Ils étaient originaires de France, de Belgique, du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Grèce, des États-Unis, du Canada, de l’Inde, de la Chine, des Philippines ainsi que de la Hongrie, de l’Indonésie, de la Norvège et même du Kazakhstan.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr