L’archiduchesse Sophia de Habsbourg au bras du prince Leopold de Bade au Bal des débutantes

Une arrière-petite-fille de l’empereur Charles 1e d’Autriche a participé au Bal des débutantes ce samedi 26 novembre 2022. L’archiduchesse Sophia de Habsbourg-Lorraine, fille de l’ambassadeur de Hongrie en France et à Monaco, a foulé la piste du Shangri-La au bras du prince Leopold de Bade. L’archiduchesse portait un diadème et des boucles d’oreilles ayant appartenu à ses ancêtres.

Lire aussi : La princesse Hélène d’Orléans au Bal des débutantes au bras de son frère Philippe : les enfants du duc de Chartres dans les traces de leur sœur Louise

La fille de l’ambassadeur de Hongrie en France est une Débutante en 2022

C’est dans une robe française signée Franck Sorbier Haute Couture que l’archiduchesse Sophia de Habsbourg-Lorraine, 21 ans, a fait ses grands débuts ce samedi à Paris. La fille de l’archiduc Georg et de l’archiduchesse Eilika a fait grande impression au bras du prince Leopold de Bade. Les deux jeunes gens sont cousins. La grand-mère du prince Leopold est l’archiduchesse Valérie de Habsbourg-Toscane. Sophia et Leopold ont aussi des ancêtres communs par les rois des Deux-Siciles.

Photo officielle du groupe des Débutantes 2022 à Paris (Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

Le Bal des débutantes a fait son grand retour ce week-end, après des années d’interruption en raison des mesures sanitaires. Les Débutantes sont issues de la haute société et de la noblesse du monde entier. Des petites-filles de stars hollywoodiennes, des filles d’hommes d’affaires et des princesses, ont eu le plaisir d’ouvrir le bal au bras de cavalier tout aussi bien nés.

Lire aussi : Leah Isadora Behn au Bal des débutantes : la petite-fille du roi de Norvège choisit le maharadja de Sirmour comme cavalier

L’archiduchesse Sophia de Habsbourg porte un diadème ayant appartenu à une ancêtre

L’archiduchesse Sophia, dont le prénom est orthographié Zsófia dans son pays d’origine, descend du dernier empereur Charles 1e d’Autriche et de son épouse, l’impératrice Zita, née princesse de Bourbon-Parme. Zita fut la fille du duc souverain de Parme, Robert 1e, descendant de la branche espagnole de la famille royale de France, par Philippe V, le petit-fils de Louis XIV. L’oncle de Sophia, l’archiduc Carl, est l’actuel prétendant au trône impérial d’Autriche. La mère de Sophia, l’archiduchesse Eilika, est née duchesse Eilika d’Oldenbourg, issue de la noble famille germanique dont descend aussi la famille royale danoise. Par conséquent, notamment via la descendance de Christian IX, toutes les familles royales d’Europe ont des aïeux d’Oldenbourg.

L’archiduchesse Sophia de Habsbourg-Lorraine, archiduchesse d’Autriche, princesse royale de Hongrie, de Bohême et de Croatie, au bras du prince Leopold de Bade, fils du prince héréditaire Bernhard et petit-fils de l’actuel margrave de Bade (Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

Dans l’assemblée, l’archiduc Georg était présent avec son fils, l’archiduc Karl-Konstantin. Sophia et Karl-Konstantin ont une autre sœur, Iliko. Georg et son épouse vivent à présent à Paris, depuis sa nomination en tant qu’ambassadeur de Hongrie en France. L’archiduchesse Sophia vit actuellement à Madrid. Elle a découvert la capitale espagnole en 2019, lorsqu’elle s’y était rendue pour y passer une année sabbatique. Elle s’y est tellement plu qu’elle est à présent inscrite au prestigieux Instituto de Empresa : IE University.

Comme son père, l’archiduchesse se destine à une carrière dans les relations internationales, peut-être la politique ou la diplomatie. Elle espère travailler pour une organisation internationale ou une ONG en Europe. La jeune femme, qui outre son titre impérial d’Autriche est aussi princesse royale de Hongrie, de Bohême et de Croatie, a pour modèle son grand-père, l’archiduc Otto, fils du dernier empereur d’Autriche.

L’archiduchesse a choisi le couturier Franck Sorbier pour faire ses débuts au prestigieux Bal de Paris. Comme les autres filles, elle portait des bijoux, dont un magnifique diadème, prêtés par le partenaire du bal, V MUSE Jewelry. Elle n’apparait pas portant le diadème sur les photos prises durant la soirée. Sur d’autres photos de groupe, prises avant la soirée, elle porte pourtant un diadème.

Le diadème porté par l’archiduchesse Sophia au Bal des débutantes est un bijou ayant appartenu à une ancêtre, mis aux enchères fin 2018 (Photo : Sotheby’s/retouches et édition Histoires Royales)

Ce diadème est une acquisition faite par V MUSE car il s’agit d’un ancien diadème confectionné par Köchert, joaillier de la cour de Vienne, ayant déjà appartenu à la famille impériale d’Autriche. Le diadème a été aperçu sur la tête de l’archiduchesse Marie-Anne de Habsbourg-Teschen, un bijou qu’elle avait reçu de son grand-oncle, l’empereur François-Joseph, à l’occasion de son mariage en 1902 avec Elie de Bourbon, duc de Parme. Sotheby’s s’est chargé de la vente aux enchères du diadème en 2018, avec une estimation du prix de vente entre 80 000 et 120 000 euros.

L’archiduchesse Sophia portait des boucles d’oreilles appartenant à une ancêtre (Photo : La Bal/Image fournie pour Histoires Royales)

Les boucles d’oreilles prêtées par V Muse ont appartenu à Marie-Thérèse de Savoie, duchesse de Parme, une aïeule de l’archiduchesse. Elles ont été mises en vente en 2018 par Sotheby’s également, dont le prix de vente était estimé entre 150 000 et 250 000 euros. La princesse Marie-Thérèse, petite-fille de l’empereur François 1e du Saint-Empire, fut l’épouse du duc Charles II de Parme.

Les boucles d’oreilles de la duchesse de Parme, ancêtre de Sophia, portées lors du Bal des débutantes (Photo : Sotheby’s/retouches et édition Histoires Royales)

Lire aussi : Le diadème en saphir de la mystérieuse princesse Thyra mis en vente avant Noël

L’héritier de la maison grand-ducale de Bade au bras d’une archiduchesse

Le margrave Maximilian de Bade est le petit-fils de Maximilian de Bade, dernier chancelier de l’Empire allemand et héritier du trône du grand-duché de Bade. Il est aussi le fils du prince Berthold de Bade et de la princesse Théodora de Grèce et de Danemark, la sœur du défunt prince consort Philip, duc d’Édimbourg. Le margrave Maximilian est le père du prince héréditaire Bernhard, lui-même le père du prince Léopold, cavalier de l’archiduchesse.

Le prince héréditaire Bernhard a épousé Stephanie Anne Kaul en 2001. Le couple a eu trois fils : le prince Leopold en 2002, le prince Friedrich en 2004, et le prince Karl-Wilhelm en 2006. Le prince Leopold est donc l’héritier dynastique de son père, lui-même héritier de son père. Le prince Bernhard fut l’un des trois princes germaniques qui a eu l’honneur de représenter la famille d’origine du prince Philip lors de ses funérailles réservées à 30 invités à la chapelle du château de Windsor en 2021.

Le prince héréditaire Bernhard de Bade et son épouse Stephanie (Photo : Uli Deck/DPA/ABACAPRESS.COM)

Le margrave Maximilian de Bade, actuel chef de la Maison, est âgé de 89 ans. Il a confié la gestion du patrimoine à son fils aîné, le prince héréditaire Bernhard, en 1998. Connaissant des problèmes financiers, la famille s’est séparée de trois de ses quatre châteaux. Ils occupent toujours l’aile sud du château de Salem et possèdent une vinothèque et la cave Markgraf von Baden.

La famille de Bade est une branche cadette de l’ancienne Maison de Zähringen. En 1806, après les guerres napoléoniennes, le margraviat de Bade, qui longe la frontière avec l’Alsace, a été élevé au rang de grand-duché. Sept grands-ducs se sont succédé. Le dernier grand-duc régnant sur Bade fut Frédéric II, contraint à abdiquer en 1918, à la chute de l’Empire allemand. À la mort du dernier grand-duc de Bade en 1928, c’est son cousin Maximilian qui lui succéda à la tête de la famille, Frédéric II n’ayant pas eu d’enfants. L’actuel chef, Maximilian, est le petit-fils du précédent Maximilian.

Le grand-duché de Bade (en vert sur la carte principale à côté de l’Alsace-Lorraine) fut un État souverain jusqu’en 1918 (Image : Histoires Royales)

Le Bal des débutantes n’est pas seulement un événement mondain qui permet aux jeunes gens de faire des rencontres. Il s’agit aussi d’un événement caritatif. Cette année, les fonds récoltés iront à l’hôpital Necker-Enfants malades et son Association pour la Recherche en Cardiologie du Fœtus à l’Adulte (ARCFA) et à World Central Kitchen (WCK). Cette dernière association a reçu une attention internationale ces derniers mois, grâce à des donateurs importants et médiatisés comme le duc et la duchesse de Sussex.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr