Le premier acte solennel et constitutionnel de la princesse Amalia au lendemain de son 18e anniversaire

La princesse Catharina-Amalia fêtera ses 18 ans le 7 décembre prochain. Elle sera légalement en mesure de régner pleinement sur les Pays-Bas, sans régence, au cas où il arriverait un malheur prématuré à son père, le roi Willem-Alexander. Le lendemain de son anniversaire, elle débutera sa vie d’adulte avec un premier engagement officiel très important. Elle siègera pour la première fois au Conseil d’État.

Lire aussi : La princesse Amalia et son cheval Mojito : les passions et l’avenir de l’héritière des Pays-Bas dans un livre

Catharina-Amalia siègera pour la première fois au Conseil d’État

Depuis le XVIe siècle, dans plusieurs pays, le Conseil d’État est le principal organe consultatif du monarque. Aux Pays-Bas, le Conseil d’État a été institué par Charles Quint en 1531, et il existe toujours sous une certaine forme dans le pays, ainsi que dans les deux autres pays qui ont autrefois appartenu à la Couronne néerlandaise, la Belgique et le Luxembourg. Leur fonction a toutefois évolué et s’est différenciée d’un pays à l’autre.

Aux Pays-Bas, le Conseil d’État est un organe consultatif important pour le gouvernement mais aussi la plus haute instance judiciaire qui peut statuer sur un différend entre les citoyens et le gouvernement. Il y a donc deux branches au Conseil : la Division consultative et la Division de la juridiction administrative. Le souverain néerlandais est le président du Conseil d’État, bien que dans les faits, le roi Willem-Alexander siège rarement au Conseil. C’est son vice-président, Thom de Graaf (depuis 2018), qui le remplace lors des sessions.

La princesse Catharina-Amalia, princesse d’Orange, siègera et prononcera pour la première fois un discours au Conseil d’État au lendemain de sa majorité (Photo : Hollandse Hoogte-ANP/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : L’héritière du trône des Pays-Bas est autorisée à épouser une femme

Le roi Willem-Alexander a le droit de nommer le vice-président qui le représente ainsi que les dix membres qui composent le Conseil. La reine Máxima siège au Conseil d’État depuis 2004, soit deux ans après son mariage, à titre consultatif uniquement. Elle n’a pas le droit de vote. Il y a en réalité 10 membres du Conseil (nommés à vie) ainsi que 70 conseillers (en 2014).

L’article 74 de la Constitution des Pays-Bas précise : «L’héritier présomptif du Roi siège de plein droit au Conseil après avoir atteint l’âge de dix-huit ans. En vertu de la loi, d’autres membres de la Maison royale peuvent se voir accorder un siège au Conseil. Les membres du Conseil sont nommés à vie par arrêté royal».

Comme le prévoit la Constitution, l’héritière du trône, la princesse Catharina-Amalia, princesse d’Orange, pourra officiellement siéger au Conseil d’État à ses 18 ans. C’est ce qu’a prévu la Maison royale, puisque dès le lendemain, le 8 décembre, une séance sera organisée et elle y assistera, entourée de son père et de sa mère.

Le Conseil d’État siège actuellement au palais de Kneuterdijk de La Haye, depuis le début des longs travaux de rénovation du Binnenhof (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Les princes et princesses qui atteignent la majorité en 2021

La réunion extraordinaire aura lieu dans la salle de bal du palais Kneuterdijk à La Haye car les bâtiments du Binnenhof sont actuellement travaux. La princesse d’Orange, le Roi et le vice-président prononceront une brève allocution lors de la réunion. Il s’agira du tout premier discours de la princesse Amalia au Conseil d’État. Après la réunion, la princesse d’Orange sera invitée à planter un tilleul dans le jardin à la française du palais de Kneuterdijk en souvenir de ce jour solennel.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr