Clinton, Bush, Obama, Trump Biden : Les hommages au prince Philip

Suite à l’annonce de la mort du prince Philip, duc d’Édimbourg, ce 9 avril 2021, les présidents américains ont rendu hommage à l’époux de la reine Elizabeth II. Bill Clinton, George W. Bush, Barack Obama, Donald Trump et Joe Biden ont tous envoyé un message en ce triste jour.

Laura et George W. Bush avec la reine Elizabeth II et le prince consort lors d’une visite en 2007 (Photo : Olivier Douliery/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie : Le prince Philip était « très drôle »

Message de Bill et Hillary Clinton

Le président américain Bill Clinton, à la tête du pays de 1993 à 2001, a rendu un hommage au prince Philip. Son épouse, malheureuse candidate candidate à la présidentielle s’est joint à lui. «Hillary et moi pleurons le décès de Son Altesse Royale le duc d’Édimbourg, et nous nous joignons aux personnes du monde entier pour lui rendre grâce pour sa remarquable vie de service. Nous avons apprécié chaque opportunité que nous avons eue de lui rendre visite au fil des ans et nous serons toujours profondément reconnaissants de la gentillesse qu’il nous a témoignée.»

Message de George W. Bush

Le 43e président des États-Unis, dans le Bureau oval de 2001 à 2009, a envoyé un court message, rapporté par ABC News, suite à l’annonce de la mort du Prince Philip. «Il a représenté le Royaume-Uni avec dignité et a apporté une force et un soutien sans bornes au souverain. Laura et moi avons la chance d’avoir apprécié le charme et l’esprit de sa compagnie, et nous savons à quel point il nous manquera».

Message de Barack Obama

Le successeur de George W. Bush a été le plus prolixe. L’ancien président américain a publié un long texte en mémoire du duc d’Édimbourg : « Lorsque nous avons rencontré pour la première fois Son Altesse Royale le prince Philip, duc d’Édimbourg, lui et Sa Majesté la reine Elizabeth II étaient déjà sur la scène mondiale depuis plus d’un demi-siècle – accueillant des dirigeants comme Churchill et Kennedy, Mandela et Gorbatchev. En tant que deux Américains peu habitués aux palais et au protocole, nous ne savions pas à quoi nous attendre.»

«Nous n’aurions pas dû nous inquiéter. La reine et le prince Philip nous ont immédiatement mis à l’aise avec leur grâce et leur générosité, transformant une cérémonie en quelque chose de beaucoup plus naturel, voire confortable. Le prince Philip en particulier était gentil et chaleureux, avec un esprit vif et une bonne humeur sans faille. C’était notre première présentation avec avec l’homme derrière le titre, et dans les années qui ont suivi, notre admiration pour lui n’a fait que grandir. Il nous manquera terriblement».

Barack Obama a rappelé : «Comme la reine, le prince Philip a vu les guerres mondiales et les crises économiques aller et venir. La radio a cédé la place à la télévision et la télévision à Internet. Et à travers tout cela, il a contribué à fournir un leadership constant et une sagesse de guidage. On dit depuis longtemps que les États-Unis et la Grande-Bretagne entretiennent une relation spéciale – une relation qui a été maintenue et renforcée non seulement par les présidents et les premiers ministres, mais par la famille royale qui leur a tous survécus».

«Aux côtés de la reine ou comme le veut la coutume deux pas derrière, le prince Philip a montré au monde ce que signifiait être un mari solidaire pour une femme puissante. Pourtant, il a également trouvé un moyen de diriger sans exiger les projecteurs – servir au combat pendant la Seconde Guerre mondiale, commander une frégate dans la Royal Navy et parcourir inlassablement le monde pour défendre l’industrie et l’excellence britanniques. Par son exemple extraordinaire, il a prouvé qu’un véritable partenariat a de la place pour l’ambition et l’altruisme – le tout au service de quelque chose de plus grand. Alors que le monde pleure sa perte, nous adressons nos vœux les plus chaleureux et nos plus sincères condoléances à la reine, à leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants; et tous ceux qui ont connu et aimé cet homme remarquable. »

Message de Donald Trump

Le dernier président à avoir quitté la Maison Blanche, Donald Trump, a lui aussi envoyé un long message en apprenant la mort du Prince Philip. « Le monde pleure la mort du Prince Philip, un homme qui incarnait l’âme noble et l’esprit fier du Royaume-Uni et du Commonwealth ».

Dans le message de Donald Trump, relayé sur les réseaux sociaux, l’ancien président joint Melania à ses condoléances. « Nous envoyons nos plus profondes sympathies au peuple britannique. » Il qualifie cette perde d’«irremplaçable» pour tout le pays et pour tout ceux qui «chérissent notre civilisation».

Donald Trump a rappelé que le Prince Philip «définissait la dignité et la grâce britannique. Il incarnait la réserve naturelle, la force tranquille et l’intégrité infléchissante du Royaume-Uni». Donald Trump a ensuite évoqué la carrière militaire du prince consort et de son courage lorsqu’il a servi la marine durant la Seconde Guerre mondiale, prenant part aux combats en Méditerranée.

Donald Trump a assuré qu’il « lui manquera grandement» à lui et à Melania et se souviendra toujours de sa rencontre lorsqu’ils avaient visité le Royaume-Uni. Enfin, le président a rappelé combien le Prince Philip avait été important pour la reine Elizabeth, qui a pu compter sur lui « pendant sept décennies ».

Message de Joe Biden

Le président Joe Biden, qui n’a jamais rencontré la famille royale britannique en tant que président mais en tant que vice-président, a lui aussi publié un message de condoléance : «L’héritage du prince Philip vivra non seulement à travers sa famille, mais dans toutes les activités caritatives qu’il a façonnées. Jill et moi gardons dans nos cœurs les enfants, les petits-enfants, les arrière-petits-enfants et le peuple du Royaume-Uni de la reine et du prince Philip pendant cette période.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr